Rencontre avec la juge Manuela Cadelli

Le 31 mai 2018 à 19h00

carre cadelliTropismes vous invite à rencontrer Manuela Cadelli à l'occasion de la parution de " Radicaliser la justice, projet pour la démocratie" aux éditions Samsa.

La justice est un levier de démocratie et un acteur politique d’importance. On lui reproche parfois d’être une institution prédatrice ou un instrument au service des dominants et on souligne actuellement l’assèchement de ses budgets qui l’empêche de fonctionner au service de tous.
Manuela Cadelli souhaite dépasser le cadre descriptif de l’analyse pour la hisser à un niveau normatif et démontrer que le pouvoir judiciaire peut et doit être un moteur d’émancipation, de respect des libertés et d’approfondissement de la démocratie.


L’auteure propose une grille de lecture qui consiste à distinguer le réel de l’institution et le récit qui l’a fondée. Il est en effet intéressant lorsqu’une institution est critiquée ou lorsqu’elle est en danger, de distinguer les promesses qu’elle porte, des réalités qu’elle révèle au moment de la réflexion.
Confronter ses fondamentaux à l’évolution et au fonctionnement de la justice ainsi qu’aux pathologies dont elle souffre, s’avère aussi indispensable pour apercevoir l’importance de sa vocation ; c’est-à-dire, au-delà de la réalité hostile qu’elle affronte, quelles sont les transformations concrètes que son mythe fondateur commande d’engager pour affronter le présent et garantir un avenir prometteur, au service des citoyens et de l’Etat de droit.



Ces angles d’analyse sont envisagés dans les trois parties de cet essai. La première partie consiste en un rappel des fondamentaux et un examen des atteintes qui y sont portées depuis quelques années. La deuxième partie vise à décrire et analyser les deux tendances lourdes qui menacent la justice et au-delà la démocratie dans son ensemble à savoir le néolibéralisme et l’excroissance du pouvoir exécutif. La troisième partie définit une série de propositions pour véritablement radicaliser la justice par une modernisation qui à la fois la rende fidèle à ses fondamentaux, assure son intégration sociale et permette d’affronter les graves défis posés par notre modernité.


Face à la nécessité de ce projet social et démocratique, il ne faut nourrir ni scrupule, ni complexe. Voilà le propos et le combat. Manuela Cadelli en assume l’aspect hautement politique.


Manuela Cadelli est juge au tribunal de première instance de Namur depuis 1999 et préside l’Association syndicale des magistrats depuis 2013.

Elle s'entretiendra avec Bruno Dayez, avocat.

Réservez

Rechercher dans notre stock

Newsletter

Contacts

11, Galerie des Princes
Galeries Royale Saint-Hubert
B-1000 Bruxelles

T. +32 (0)2 512 88 52

info@tropismes.com

Ouvert tous les jours

Lundi : 11.00 - 18.30
Mardi : 10.00 - 18.30
Mercredi : 10.00 - 18.30
Jeudi : 10.00 - 18.30
Vendredi : 10.00 - 19.30
Samedi 10.30 - 19.00
Dimanche : 13.30 - 18.30

 

oscar ungerer