Le grand cercle

Le grand cercle
Conrad Aiken
Ed. Barque
Date de publication : 24/10/2017
traduit de l'américain par Joël Naïm

Ce roman se compose de quatre grands chapitres évoquant des mouvements musicaux quasi indépendants les uns des autres, notamment le deuxième chapitre, lequel entièrement entre parenthèses, en flash-back, revient sur l’adolescence d’Andy, là où tout se serait joué en effet... Par ailleurs, ce second chapitre n'est pas sans rappeler de par son approche sensible de l'enfance et de l'adolescence sa nouvelle : Étrange clair de lune.

Andy devenu Andrew Cather le Borgne, héros ou plutôt anti-héros moderne, porteur d’une culture classique, est à l’image de l’écrivain lui-même. Les références y sont plus européennes qu’américaines ; Melville, Poe, aux côtés de Shakespeare, Michel-Ange et Dante, comptent parmi les présences d’un univers qui ne craint pas les outrances, les ruptures de temps et de ton. Ajoutons à ces présences, celle de Freud qui lut Le Grand Cercle et en fut séduit au point de vouloir rencontrer son auteur.
Écrit dans une période difficile dans la vie de son auteur se considérant, non sans humour, lui-même « posthume », suite à une tentative de suicide, ce roman peut être considéré comme l’expérience d'une remontée vers un renouveau de la vie calquée sur la déconvenue banale d'un couple : une tromperie. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Le grand cercle