Enfer portatif

Couverture non disponible
Ayroles François
Ed. Casterman
Date de publication : 01/09/2003

L'esprit de A SUIVRE couve sous les cendres.

Enfer portatif, le nouvel indispensable dans la collection Romans de Casterman, collection qui accueille désormais les albums noirs et blancs du souffle de la revue A Suivre.
Venu de l'édition indépendante, François Ayroles produit un récit qui tire le meilleur de ses expérimentations passées. Le jeu de se donner une contrainte (un personnage aveugle et sur son dos un paraplégique) donne ces situations piquantes où le lecteur sait, mais les personnages secondaires ignorent, que le muet n'avouera pas.
Pierre et Paul sont sur la route, mangent les pigeons des champs tirés au lance-pierres (Paul dit plus à gauche, un peu plus et Pierre tire). Oui mais comment manger une fois arrivés dans la ville d'aujourd'hui. Il y a bien les pigeons des villes (mais les gardiens de parcs veillent au grain), les vernissages d'art contemporain (quelques brins de brocoli) mais sait-on à quoi peuvent mener les vernissages d'art contemporain ?
De rencontre en rencontres, les mailles du filet se resserreront toujours un peu plus autour de Pierre et Paul. Qui goûtera le premier au dindon de la farce (au tempeh)dans cette vision du quotidien tirée vers l'absurde parce que si bien observé et mis en scène ?