Jean-Luc Godard, tout est cinéma. Biographie

Jean-Luc Godard, tout est cinéma. Biographie
Brody Richard
Ed. Presses de la Cité

«Formidablement documenté, écrit avec précision, le livre de Richard Brody est une biographie remarquable en tous points, passionnante et scrupuleuse. Une prouesse qui impose le respect.» Los Angeles Times

Le critique américain Richard Brody s'appuie sur des centaines d'entretiens avec les amis, collaborateurs et membres de la famille de Jean-Luc Godard ainsi que sur des séquences d'archives inédites pour dresser un portrait riche et complet de l'insaisissable chef de file de la Nouvelle Vague. Particulièrement attentif aux courants politiques et intellectuels de l'époque, mais aussi à la sensibilité qui a modelé l'oeuvre de l'artiste, l'auteur retrace le parcours du cinéaste, de ses premiers écrits pour Les Cahiers du cinéma jusqu'à l'apogée de sa gloire avec des succès populaires comme A bout de souffle ou Le Mépris, en passant par ses années Mao ou encore sa magistrale série de documentaires pour la télévision, Histoire(s) du cinéma. Richard Brody démontre qu'il est impossible de dissocier l'oeuvre de Godard de son contexte et de la vie du cinéaste, ses films étant le produit d'un seul et même objectif : fusionner biographie, créativité et histoire.

Réaliser son premier documentaire. Le guide indispensable pour les jeunes cinéastes

Réaliser son premier documentaire. Le guide indispensable pour les jeunes cinéastes
Lindenmuth Kevin J.
Ed. Eyrolles

Longtemps relégué à l'arrière-ban car considéré comme un genre mineur, le documentaire revient en force sur le devant de la scène avec des oeuvres puissantes comme Bowling for Columbine ou La Marche de l'Empereur. D'après une étude du CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée), la production documentaire a progressé de 8,1 % en 2009 pour atteindre un total de 2 225 heures. Qu'elle vise la télévision, le cinéma ou le DVD, cette forme d'expression attire un nombre croissant de jeunes cinéastes car le marché offre de grands débouchés et les moyens techniques actuels permettent une réelle souplesse.

Réaliser son premier documentaire s'adresse à tous les jeunes cinéastes qui désirent se tourner vers le documentaire. Il décortique chaque étape, de la genèse du projet jusqu'à sa diffusion. Vous y apprendrez comment aborder votre sujet, le scénariser ou non, choisir votre matériel, rechercher des intervenants, trouver des financements, mener à bien le tournage, le montage et la distribution.

Dans cet ouvrage, organisé de manière chronologique, toutes les phases de la conception jusqu'à la commercialisation d'un documentaire sont analysées. Présenté sous forme de cours, vous y trouverez des exercices ainsi que de nombreux conseils pour vous perfectionner. Par ailleurs, une étude de cas réel vous montre, à chaque étape clé, comment l'auteur a fait face aux contraintes de production.

Ce livre très illustré est le guide idéal pour vous accompagner dans la réalisation d'un documentaire.

La Parisienne

La Parisienne
Inès de la Fressange & Sophie Gachet
Ed. Flammarion

Quels sont les secrets du chic de la Parisienne ?

Inès de la Fressange livre toutes ses astuces de style, beauté, déco, ses adresses préférées et les bonnes attitudes à adopter dans ce carnet très gai écrit avec la complicité de Sophie Gachet, journaliste à Elle. Les photos et les dessins sont réalisés par Inès et sa fille Nine d'Urso joue le modèle sous l'oeil du photographe Benoît Peverelli. Les modes passent, Inès reste !

Des territoires

Des territoires
Chevrier Jean-François
Ed. L'Arachnéen

Cette somme rassemble un choix de textes parus et inédits, fruit de trente années de recherche sur l'art du dix-neuvième siècle à nos jours. Elle propose un récit foisonnant, vivant, lacunaire, érudit.

L'art moderne a renouvelé les modes de perception, les définitions et les hiérarchies, le vocabulaire et la syntaxe des formes ; depuis l'invention de la photographie, premier procédé d'enregistrement, il n'a cessé de se réinventer, entre oeuvre et activité.

Jean-François Chevrier écarte les périodisations convenues (modernisme, postmodernisme) et les labels. Il fait apparaître des mécanismes de création, des réseaux de figures et des territoires qui participent de l'histoire autant que de la poésie. Il retrace des situations spécifiques dans lesquelles une pensée et un geste ont fait surgir une forme, ici et maintenant, au-delà d'une conception étroite de l'actuel.

Une phrase de Mallarmé pourrait servir d'épigraphe aux sept livres : «Mal informé celui qui se crierait son propre contemporain.»

Les relations du corps

Les relations du corps
Chevrier Jean-François
Ed. L'Arachnéen

Les relations du corps fait partie d'une collection de sept livres de Jean-François Chevrier publiés aux éditions L'Arachnéen en 2010 et 2011 :

   

* La trame et le hasard
    * Entre les beaux-arts et les médias
    * Walker Evans dans le temps et dans l'histoire
    * Des territoires
    * Les relations du corps
    * L'hallucination artistique
    * OEuvre et activité


Cette somme rassemble un choix de textes parus et inédits, fruit de trente années de recherche sur l'art du dix-neuvième siècle à nos jours. Elle propose un récit foisonnant, vivant, lacunaire, érudit.

L'art moderne a renouvelé les modes de perception, les définitions et les hiérarchies, le vocabulaire et la syntaxe des formes ; depuis l'invention de la photographie, premier procédé d'enregistrement, il n'a cessé de se réinventer, entre oeuvre et activité.

Jean-François Chevrier écarte les périodisations convenues (modernisme, postmodernisme) et les labels. Il fait apparaître des mécanismes de création, des réseaux de figures et des territoires qui participent de l'histoire autant que de la poésie. Il retrace des situations spécifiques dans lesquelles une pensée et un geste ont fait surgir une forme, ici et maintenant, au-delà d'une conception étroite de l'actuel.

Une phrase de Mallarmé pourrait servir d'épigraphe aux sept livres : «Mal informé celui qui se crierait son propre contemporain.»

Cadre, seuil, limite. La question de la frontière dans la théorie de l'art

Cadre, seuil, limite. La question de la frontière dans la théorie de l'art
Collectif
Ed. Lettre volée

Cadre, seuil, limite. Il s'agit ici d'envisager la question de la limite (et des notions qui lui sont apparentées) pour elle-même, avant qu'elle ne reçoive une caractérisation déterminée, autrement dit, de la saisir dans sa signification intrinsèque et dans ce qu'elle peut éventuellement comporter d'implicite, d'instable et, donc, d'insaisissable. Cette question, avec ce qu'elle charrie d'équivocité, concerne en particulier toutes les voies de l'esthétique, de la philosophie et de la théorie de l'art. Nombre d'études relevant de ces domaines, qu'elles soient anciennes ou actuelles, et qui portent sur la peinture, l'architecture, la littérature, le théâtre ou les arts plus récents que sont la photographie, le cinéma et la vidéographie, témoignent de la place cardinale qu'y occupe, en chaque genre, le traitement spécifique de la bordure et, corrélativement, celui de son possible débordement, du cadrage et du décadrage, des frontières et de leur passage. Les investigations théoriques engagées visent à en dégager les enjeux majeurs lorsque, une fois mise à l'oeuvre et à l'épreuve par les multiples activités créatrices comprises dans leurs spécificités génériques, cette notion se trouve soumise à un traitement artistique.

Duchamp romantique

Duchamp romantique
Ishagpour Youssef
Ed. L'Attente

Les questionnements autour du champ sémantique de l’idée de créativité avec Marcel Duchamp influencèrent certes beaucoup d’artistes du XXème siècle. Mais que penser de la nouvelle fonction de l’art dans un monde désenchanté ? Qu’en est-il de l’art autonome en tant que vision sociale ? L’analyse esthétique et concrète de «Duchamp romantique» amène un peu de sel sur la planche de nos réflexions pour poursuivre nos recherches en continuant d’affiner notre «frisson rétinien». À bon regardeur, salut !

 

Brassens. Le libertaire de la chanson

Brassens. Le libertaire de la chanson
Deroudille Clémentine
Ed. Découvertes Gallimard

Chacun en connaît l'air ou la chanson : « L'Auvergnat », « Les copains d'abord », « Les sabots d'Hélène », « Les amoureux des bancs publics », « La mauvaise réputation », « Le Gorille ».., Autant de petits bijoux qui dessinent un portrait tout à la fois acerbe et tendre de nos contemporains. Sur des arrangements simples, Georges Brassens chante des textes poétiques. C'est là son style, unique. L'homme a vécu pour la littérature, lisant et relisant Villon, Victor Hugo, Apollinaire ou Paul Fort. Celui que l'on disait piètre musicien était pourtant admiré des plus grands jazzmen. Clémentine Deroudille raconte le modeste « faiseur de chansons », bientôt auteur-compositeur-interprète au succès exceptionnel, l'artiste libre et généreux, Georges Brassens.

Georges Brassens. Auprès de son âme (livre audio)

Georges Brassens. Auprès de son âme (livre audio)
Lonjon Bernard
Ed. Textuel

Voici 5 interprétations inédites de Georges Brassens qui rendent cette archive sonore exceptionnelle : cinq chansons en direct et en public dans le Pop Club de José Artur sur France Inter en 1972 («Stances à un cambrioleur», «Fernande», «Les Passantes», «Le Blason», «Misogynie à part»).

Ces titres accompagnent un entretien singulier donné pour Radio Montpellier en 1980 au père Christian Doumairon dans lequel Georges Brassens évoque la famille, la religion, l'amitié, le progrès, la mort, avec gravité, esprit, humour, impertinence et... liberté.

Dans son commentaire, Bernard Lonjon replace les thèmes d'inspiration et de prédilection de l'artiste sétois dans le contexte de sa vie et de son oeuvre.

Trente ans après sa disparition, Brassens est toujours parmi nous. Artiste hors mode et transgénérationnel, il occupe une place unique dans notre patrimoine.

Brassens

Brassens
Sfar Joann
Ed. Gallimard

Brassens est notre Woody Guthrie et on a le droit de le chanter. À tort et à travers. Comme on peut c'est-à-dire faux et à contretemps.

Voici les textes de toutes ses chansons enregistrées (uniquement celles dont il est l'auteur). Nous avons collé les accords au-dessus des paroles, en guise de mesure incitative.