Simenon et Maigret passent à table

Couverture non disponible
Courtine
Ed. Robert Laffont
Date de publication : 01/01/2002

Quand « mangerons » rime avec Simenon?

La « tarte à la crème », direz?vous ? Pour fêter dignement notre homme de lettres, voici un rendez-vous gourmet et rabelaisien dans ce savoureux nouveau Maigret.
Truffé d'anecdotes, ce recueil de recettes (plus belges que ça?) révèle le bel appétit de Simenon. Pour preuve, lorsque ce dernier attendait la naissance de son fils aîné, il avait pris pension dans un luxueux hôtel de Tervueren et commandait pour son premier petit déjeuner deux rollmops, des petits pains et deux verres de bière..
Suit la « méthode » des petits plats : de la mayonnaise au gâteau de riz en passant par le pintadeau en croûte, le haricot de mouton ou la potée.
Subtilité : la recette est agrémentée du conseil en breuvages favoris de Maigret, sertie de photos d'époque (un café avec un couple d'amoureux sous des miroirs ou un marché d'andouillettes, tripes et nez de cochons) et précédée d'une citation tirée de l'?uvre du maître.

Il l'emmena aux halles, lui fit manger des tripes à la mode de Caen et des crêpes suzette qu'on leur servit sur de jolis réchauds en cuivre

(Mon Ami Maigret)

Les tripes étaient savoureuses, et quand Maigret quitta la table, il était dans un état de béatitude d'autant plus souligné qu'il n'avait pas su refuser le calvados du patron.

(Nouvelles enquêtes de Maigret).