Petit pan de mur jaune

Petit pan de mur jaune
Proust Marcel
Ed. Minos/La Différence
Date de publication : 01/06/2008

«Le récit de la mort de Bergotte, qui figure dans La Prisonnière, a été inspiré à Proust par un grave malaise que lui-même a eu, un an avant sa propre mort, en visitant une exposition de peinture hollandaise au musée du Jeu de Paume. À la recherche du temps perdu tend à rendre compte de la totalité d'une vie, mais l'aboutissement de cette vie est précisément de commencer à écrire la Recherche du temps perdu. La vie du héros n'y aboutit pas à la mort du héros. Pourtant, sa mort s'y trouve inscrite : elle est reflétée par la mort de Bergotte. Si le soleil horizontal par temps orageux, dans la Vue de Delft, détache de façon hallucinante, pour Proust ou pour Bergotte, le 'petit pan de mur jaune', la lueur de la mort détache d'une façon analogue, de l'ensemble de la Recherche, le bloc inspiré par celle de Bergotte.» Jean Pavans