Falconer

Falconer
Cheever John
Ed. Folio

Falconer est un pénitencier ordinaire des États-Unis, et Ezechiel Farragut y est incarcéré pour le meurtre de son frère.

Livre magnifique, par sa simplicité de ton, Falconer nous décrit la vie quotidienne d'un prisonnier : l'obsédante et permanente misère sexuelle, la coexistence forcée avec les codétenus, leurs peines, leurs vices, leurs histoires. Mais aussi le chantage qu'exercent les gardiens, la visite express d'un évêque venant du ciel en hélicoptère... Et la douleur physique, et les souffrances morales : seul le passé a un sens et permet un instant à l'esprit de s'évader.

Plus qu'un livre sur la prison, Falconer est une réflexion violente et incisive sur la nature humaine.

La montagne en sucre

La montagne en sucre
Stegner Wallace Earle
Ed. Points

La «montagne en sucre», c'est le rêve américain, et Bo Mason aimerait bien y croquer. Il sait que là-bas, toujours plus à l'Ouest, des trésors cachés n'attendent que lui... Des trésors qui ressemblent fort à des mirages : on est en 1905, le temps des pionniers est révolu. Du saloon clandestin à la mine d'or, en passant par le trafic de whisky, Bo s'égare passionnément dans les mythes du passé...

L'affaire Vargas

L'affaire Vargas
Pessoa Fernando
Ed. Folio

« Mentalement, aucune originalité, aucune imagination, mais une seule et unique chose, celle-là absorbant toute la substance de son âme... Un raisonnement froid et fluide qui parvenait à contourner les aspérités de la réalité en les dessinant, presque involontairement, d'un trait léger. »

La malle de Pessoa ne cesse de livrer des trésors étonnants. Voici que le poète, le dramaturge, le penseur nous apparaît aussi auteur de littérature policière. Duel d'intelligence, L'affaire Vargas est le plus ambitieux de ses textes consacrés à ce genre. Raisonneur presque désincarné, le docteur Quaresma y enquête sur un meurtre lié aux plans d'un sous-marin. Et nous offre un exposé diaboliquement logique sur la psychologie pathologique, qui préoccupait tant Fernando Pessoa.

L'Orient désert

L'Orient désert
Millet Richard
Ed. Folio

« Ce que je suis : un écrivain en route dans sa langue. C'est dans la langue qu'on chemine, autant que dans le paysage. Parfois je m'arrête en plein vent : mes mots aussitôt ravalés, comme le voile blanc sur la bouche des femmes druzes, comme un souffle d'homme sur la soie protégeant un sexe humide de femme. Je marche un peu seul sur la route de Hermel. Le chauffeur s'est endormi dans la voiture. Pas de secret à découvrir ou à livrer : je suis en mouvement sur la terre rouge de la Bekaa, entre deux chaînes de montagnes.
Peut-être ne suis-je là que pour oublier ce qu'une femme a fait de moi : un être hors de lui, condamné à marcher, penser, parler seul (trois langues à la bouche et nulle envie qu'elles s'ébruitent dans l'après-midi poussiéreuse). »

Le magicien de Lublin

Le magicien de Lublin
Singer Isaac Bashevis
Ed. J'ai lu

Yasha Mazur est magicien : épées, cordes raides, serrures complexes, rien ne l'arrête. Jusqu'à sa rencontre avec Emilia, jeune et jolie veuve de Varsovie, il préférait de loin la compagnie des voleurs et des femmes légères à celle de sa communauté. Mais Emilia exige qu'il se convertisse avant de se donner à lui. Pour Yasha Mazur, être juif ou chrétien, peu importe. Le tout est de trouver l'argent pour fuir en Italie avec sa belle. Et de l'argent, cela tombe bien, il y en a plein les coffres-forts...

« Son oeuvre la plus passionnante et la plus admirable. The New York Times

L'homme est un grand faisan sur terre

L'homme est un grand faisan sur terre
Müller Herta
Ed. Folio

Roumanie.

Depuis que le meunier Windisch veut émigrer, il voit la fin partout dans le village. Peut-être n'a-t-il pas tort. Les chants sont tristes, on voit la mort au fond des tasses, et chacun doit faire la putain pour vivre, a fortiori pour émigrer. Windisch a beau livrer des sacs de farine, et payer, le passeport promis se fait toujours attendre. Sa fille Amélie se donne au milicien et au pasteur, dans le même but. Un jour, ils partiront par l'ornière grise et lézardée que Windisch empruntait pour rentrer du moulin. Plus tard, ils reviendront, un jour d'été, en visite, revêtus des vêtements qu'on porte à l'Ouest, de chaussures qui les mettent en déséquilibre dans l'ornière de leur village, avec des objets de l'Ouest, signe de leur réussite sociale, et, « sur la joue de Windisch, une larme de verre ».

L'amour est une île

L'amour est une île
Gallay Claudie
Ed. J'ai lu

Sous une chaleur étouffante, alors que le Festival d'Avignon s'enlise dans la grève des intermittents, Mathilde, une célèbre actrice surnommée la Jogar, revient dans sa ville natale. Au même moment, Odon, hanté par la belle Mathilde depuis leur amour passionné il y a dix ans, met en scène la pièce d'un auteur inconnu, mort dans des circonstances équivoques et dont la jeune soeur vient d'arriver, pleine de tourments et de questions insidieuses...

« Un roman des amours blessées, des secrets et des mensonges. Un parfait roman d'atmosphère. On est vite emporté. » Le Point

« Claudie Gallay signe ici un roman profond et touchant. » Elle

A la table de Yasmina

A la table de Yasmina
Maruzza Loria & Serge Quadruppani
Ed. Suites/Métailié

Sept histoires et cinquante recettes de Sicile au parfum d'Arabie

Au XIe siècle, le comte Roger Ier, noble normand qui a conquis la Sicile sur les Arabes, veut faire exécuter le prince Omar qui a comploté contre lui. Mais la soeur de ce dernier, la très belle princesse Yasmina, va tenter de le convaincre d'y renoncer en l'invitant à sa table.

Sept banquets vont se succéder, chacun dédié à une forme d'amour, de l'amour maternel à l'amour parfait, en passant par l'amour pour les animaux, l'amour-amitié, l'amour courtois... Durant ces repas où l'on découvre avec le comte tous les plats de la tradition culinaire sicilienne et leur empreinte arabe, Yasmina va déployer ses charmes en livrant des récits tirés du répertoire légendaire de la Sicile ou de l'imagination des auteurs, en résonance avec une très ancienne, tragique et succulente histoire.

Ponctué des interventions de Giufà, le bouffon de la tradition méditerranéenne, accompagné des recettes puisées aux meilleures sources familiales d'aujourd'hui, soutenu par une intrigue aux rebondissements surprenants, ce Mille et Une Nuits culinaire, sensuel et drôle, évoque ce moment où deux hautes civilisations se sont rencontrées pour se mélanger avec bonheur.

 

Photo de groupe au bord du fleuve

Photo de groupe au bord du fleuve
Dongala Emmanuel
Ed. Babel

Elles sont une quinzaine à casser des blocs de pierre dans une carrière au bord d'un fleuve africain, et elles ont décidé ensemble de vendre le sac de gravier plus cher désormais. L'enjeu de cette lutte n'est pas seulement l'argent et sa faculté de transformer les rêves en projets - recommencer des études, ouvrir un commerce, prendre soin de sa famille... Malgré des vies marquées par la pauvreté, la guerre, l'oppression au travail, les violences sexuelles et domestiques, les « casseuses de cailloux » découvrent la force collective et retrouvent l'espoir. Cette journée ne sera pas comme les autres, et les suivantes pourraient bien bouleverser leur existence à toutes, à défaut de changer le monde.

Par sa description décapante des rapports de pouvoir dans une Afrique contemporaine dénuée de tout exotisme, Photo de groupe au bord du fleuve (élu meilleur roman français 2010 par la rédaction de Lire, prix Virilio 2010, prix Ahmadou-Kourouma 2011) s'inscrit dans la plus belle tradition du roman social et humaniste, l'humour en plus.

Une heure avant la fin du monde

Une heure avant la fin du monde
Roth Joseph
Ed. Piccolo/Liana Levi

« Quel fourmillement dans ce monde, une heure avant sa fin ! Les ministres, ces garçons de course de l'Europe, courent d'un poste perdu à un autre et un malheur nouveau fleurit dans les ruines ! Tous les États entretiennent avec eux des ' relations amicales '. Leurs relations amicales [...] reposent en outre sur le principe de la soi-disant ' non-ingérence ', c'est-à-dire qu'il est interdit au locataire Müller du premier étage de monter au deuxième quand justement le locataire Meier bat son enfant à mort. » Joseph Roth, 1934

Joseph Roth, dès avant 1933, année où il se réfugia à Paris, laissa des articles brûlants sur cette « fin du monde » que sera la Seconde Guerre mondiale. Incisifs, parfois jusqu'à la violence, ironiques, parfois jusqu'à la caricature, les textes ici rassemblés confirment que le talent de Roth journaliste égale celui de Roth romancier et possèdent une résonance toujours actuelle.