Zaynab, Reine de Marrakech

Zaynab, Reine de Marrakech
Daoud Zakya
Ed. Aube poche

«L'endroit est d'une beauté exceptionnelle. La vaste plaine est barrée à l'horizon par les montagnes formidables de l'Atlas et leurs sommets neigeux. Au fond, elle bute sur de petites collines pierreuses, et sur celle, plus basse, des esclaves noirs. Au-delà s'étendent les plaines convoitées par les cavaliers du désert qui veulent y porter la bonne parole. Dans ce long espace de lumière borné d'un côté par les neiges, de l'autre par le feu, tout se transforme en un instant.» Les dés sont jetés : c'est là que sera fondée Marrakech, en l'an 1062.

«Zakya Daoud s'essaie avec bonheur au genre romanesque... Vérité et fiction se mêlent subtilement dans cette oeuvre où la légende supplée parfois à l'histoire. À l'image des sentiments de Zaynab et Youssef, tout en pudeur et retenue, le style limpide et sobre lui confère une évidente qualité littéraire.» Yasmina Lahlou, Jeune Afrique l'intelligent.

«On est loin de la Marrakech de carte postale trop souvent servie à de malheureux touristes ignorant que cette ville a été aussi fondée par une femme qui a, décidément, tout pour les faire rêver.» José Garçon, Libération.

«Une Aliénor d'Aquitaine maghrébine en quelque sorte..., et un roman historique envoûtant.» Jean-Pierre Sereni, Le Monde diplomatique.
Présentation de l'éditeur

Petit Bodiel et autres contes de la savane

Petit Bodiel et autres contes de la savane
Hampâté Bâ Amadou
Ed. Pocket

Il y a très longtemps, au pays des baobabs géants aux branches cuivrées, vivait une colonie de lièvres appelée Famille Bodiel. C'est là que grandit Petit Bodiel, un vaurien sale, paresseux et gourmand qui ne pense qu'à dormir et à regarder les jeunes filles lièvres quand elles se baignent toutes nues.
Mais Petit Bodiel ne manque ni d'ambition ni d'intelligence. Pour empêcher sa mère de mourir d'inquiétude à son égard, et bien décidé à devenir le roi de la savane, il demande à Dieu de lui accorder la ruse et ses pouvoirs miraculeux...
« Il était une fois en Afrique » et l'enchantement commence. Après Petit Bodiel, grand conte traditionnel peul, Amadou Hampâté Bâ, le maître conteur au style inimitable, vous invite à découvrir une collection unique de fabliaux, contes, légendes, trésors de la mémoire de son pays.
Présentation de l'éditeur

En l'absence de Blanca

En l'absence de Blanca
Munoz Molina Antonio
Ed. Points/Seuil

Mario, fonctionnaire dans une petite ville, partage sa vie entre son travail et sa passion pour sa femme, Blanca. C'est un jeune homme simple, attaché aux valeurs traditionnelles, et si Blanca le fascine à ce point c'est qu'elle représente le côté exquis de la vie, l'insouciance bourgeoise, la fantaisie. Mais peu à peu Mario sent une menace inquiétante peser sur son couple. Blanca s'évade, échafaude des projets qu'il ne comprend pas, et entre ces deux êtres l'incompréhension et la souffrance s'installent.

L'amour peut-il survivre à sa propre disparition ? La réponse désespérée d'Antonio Muñoz Molina (l'auteur de Pleine Lune, prix Femina étranger) dans ce court roman circulaire est une véritable leçon de stratégie littéraire et de maîtrise absolue du style, bref et magnifique hommage à Flaubert.
Présentation de l'éditeur

L'homme qui ne mentait jamais

L'homme qui ne mentait jamais
She Lao
Ed. Picquier poche

On retrouve dans ces histoires toute l'éblouissante verve mâtinée d'esprit critique de Lao She. Certaines ont l'éclat mordant de la farce bouffonne ; d'autres, ancrées de plus près dans la dramatique histoire de la fin des années trente, assombrissent leurs teintes pour évoquer la résistance contre l'envahisseur japonais. Toutes, cependant, puisent à une veine satirique qui s'étonne des dérisoires efforts des hommes pour ajuster leurs rêves avec le réel, et leur image d'eux-mêmes avec les faits.

'On retrouve ici avec joie l'acidité et les paradoxes de cet extraordinaire raconteur d'histoires, cousin chinois de Dickens et de Mark Twain. Petite merveille.' %Le Monde
Présentation de l'éditeur%%

L'été où il faillit mourir

L'été où il faillit mourir
Harrison Jim
Ed. 10/18

Péninsule nord du Michigan. Terre d'errance de Chien Brun, métis indien. Membre d'un clan détonnant, il va devoir composer entre détresse charnelle et blessures à l'âme. La faute à qui ? Une dentiste nymphomane et une lesbienne prénommée Gretchen. Pas dit qu'il s'en sorte indemne... Trois républicaines. Bien mariées, bien installées. Mais qui, depuis toujours, en pincent pour un sulfureux don Juan. À tel point qu'elles souhaitent mettre fin à ses jours... Last but not least, un homme, l'auteur, romançant sa propre existence, passée entre la campagne et la ville, les relais gastronomiques, sa compagne, Dostoïevski, Whitman, et ses maîtresses... Trois novellas. Plusieurs voix. Désabusées, conquérantes ou gloutonnes. À l'image même d'Harrison.

«L'été où il faillit mourir met en scène trois univers totalement différents, dont l'un, Épouses républicaines, est la preuve que Jim Harrison est capable de tout, même d'être une femme ! Totalement enthousiasmant. »
Olivia de Lamberterie, Elle
Présentation de l'éditeur

Mercier et Camier

Mercier et Camier
Beckett Samuel
Ed. Double/Minuit

Mercier et Camier nous invitent au voyage. La contrée qu'ils vont parcourir, une île jamais nommée, est parfaitement reconnaissable. C'est l'Irlande, merveilleusement décrite ici, avec ses landes de bruyères, les jetées de ses ports lancées vers le large pour enlacer la mer, ses sentiers parmi les tourbières, les écluses du canal de Dublin, tout un paysage si cher à Samuel Beckett et si souvent présent en filigrane dans toute son oeuvre.

Le but du voyage de Mercier et Camier n'est guère précis. Il s'agit « d'aller de l'avant ». Ils sont en quête d'un ailleurs qui, par nature même, s'abolit dès qu'il est atteint. Leurs préparatifs ont été extrêmement minutieux, mais rien ne se passe tout à fait comme prévu. Il faut d'abord parvenir à partir ce qui n'est jamais une mince affaire. Il faudra ensuite rebrousser chemin pour moins mal se remettre en route derechef. Il pleuvra énormément tout au long du voyage. Ils n'ont qu'un seul imperméable à se partager et, après maints efforts, leur parapluie refusera définitivement de s'ouvrir. Leur unique bicyclette va bientôt être réduite à peu de chose : on a volé les deux roues. Cependant, mille embûches ne peuvent les faire renoncer à quitter la ville. Mercier et Camier vont nous entraîner par monts et par vaux, et d'auberges en troquets où le whisky redonne courage. C'est qu'il faut du courage pour affronter leurs rencontres souvent périlleuses avec des personnages extravagants, cocasses ou inquiétants, voire hostiles, au point qu'un meurtre sera commis. De quiproquos en malentendus, de querelles en réconciliations, ainsi va le constant dialogue entre Mercier et Camier qui devisent et divaguent chemin faisant.

Mercier et Camier sont unis dans l'épreuve et, si différents que soient leurs caractères, ils semblent à jamais indissociables. Cette solidarité survivra-t-elle aux péripéties du voyage ? Où vont-ils aboutir et peuvent-ils demeurer inchangés au terme d'une pérégrination si mouvementée ?
Présentation de l'éditeur

Villa Amalia

Villa Amalia
Quignard Pascal
Ed. Folio/Gallimard

Les Arabes dansent aussi

Les Arabes dansent aussi
Kashua Sayed
Ed. 10/18

Comment être à la fois arabe et israélien ? Pour le narrateur, ce n'est pas une question théorique mais une réalité quotidienne et déchirante. Élevé en Galilée dans une famille de combattants de la cause palestinienne, il va découvrir à l'occasion de ses études à Jérusalem un monde nouveau, où on parle hébreu, où on écoute les Beatles, où on sort avec les filles. Un monde qui le fascine, auquel il voudrait s'intégrer, mais qui le rejette cruellement, lui, le petit Arabe avec ses cassettes de Fairouz. Avec un terrible sens du détail tragi-comique, Sayed Kashua raconte dans ce premier roman inspiré de sa propre expérience la vie de ces Arabes israéliens, pris entre deux cultures et désespérément à la recherche d'une identité.

«Un livre très drôle et très triste, dont le seul parti pris est celui d'une bouleversante sincérité.» Lili Braniste, Lire
Présentation de l'éditeur

Les sombres feux du passé

Les sombres feux du passé
Lee Chang-Rae
Ed. Points/Seuil

Le «docteur» Hata tient un magasin de matériel médical, mène une vie tranquille dans la petite ville de Bedley Run (Etat de New York) et se prépare à une paisible retraite. Jusqu'au jour où Sunny, la jeune fille d'origine coréenne qu'il a adoptée, s'échappe pour aller vivre avec des délinquants. Cet événement va bouleverser et remettre en cause toute la vie de ce citoyen modèle et parfaitement intégré.

Désemparé, Hata se remémore un drame qui l'a marqué, lorsqu'il était officier de santé dans l'armée japonaise d'occupation en Birmanie, et que de jeunes coréennes servaient de «femmes de réconfort» aux soldats...

Salué dès sa parution aux Etats-Unis comme un chef-d'?uvre, ce livre marque l'arrivée d'un écrivain de premier plan sur la scène internationale.
Présentation de l'éditeur

Abrégé d'histoire de la littérature portative

Abrégé d'histoire de la littérature portative
Vila-Matas Enrique
Ed. Christian Bourgois/Titres

Enrique Vila-Matas est un voleur de noms. Dans une valise, il les transporte sur des chemins étrangers. Europe, Afrique rêvée, au gré d'une fantaisie alerte et armée de lectures orientées dans le sens du plaisir et de la grâce. Qu'il ouvre sa valise, les noms s'échappent - Duchamp, Larbaud, Gomez de la Serna et cent autres.
«Les textes de l'écrivain barcelonais frappent par leur construction virtuose, comme s'il jonglait avec ses intrigues, bourrées de références littéraires qu'il n'est pas indispensable de décrypter pour les goûter. L'ironie est toujours présente, provoquant un plaisir particulier. L'amusement entraîne le lecteur dans une complicité supérieure à celle que pourrait amener l'identification. Que la réalité en soit réduite à devoir être décrite par la littérature semble un paradoxe très réjouissant à Enrique Vila-Matas.» Mathieu Lindon, Libération, juin 2000
Présentation de l'éditeur