L'âne et l'abeille

L'âne et l'abeille
Lapouge Gilles
Ed. Albin Michel

« Francis Jammes est un très beau poète. Un jour, il a mis dans un quatrain un âne et une abeille. Je me suis demandé pourquoi il avait réuni ces deux animaux. J'ai comparé les labeurs de l'abeille avec la philosophie espiègle de l'âne. J'ai jeté un oeil dans les ruches, dans l'atelier où les hyménoptères fabriquent le nectar des dieux. Et j'ai cru repérer le lieu où les deux animaux affichent leur ressemblance. Ce lieu est la sexualité : l'insecte et le mammifère défient la loi fondamentale : tu n'aimeras pas un individu d'une autre espèce que la tienne. Ils désobéissent. Ils aiment ceux qu'ils aiment, et tant pis si les dieux froncent le sourcil. Pareille révolte contre l'ordre des choses est sans exemple. C'est elle qui a permis à l'âne d'introduire sur la terre un individu qui n'avait pas été dessiné dans les cartons de Dieu, le mulet, et à l'abeille de renouveler le miracle de la vie en faisant l'amour avec les roses. » Gilles Lapouge

Phrères

Phrères
Barré Claire
Ed. Robert Laffon

Reims, 1925. Lecomte, adolescent charismatique, vit une amitié passionnelle avec Daumal, jeune homme réservé et brillant. Ils ont formé, avec Vaillant le dandy et Meyrat, une communauté initiatique et poétique : les Phrères simplistes.

Le nuit pacifique

Le nuit pacifique
Stasse Pierre
Ed. Flammarion

Derrière la Thaïlande du sourire, des plages et des massages, il existe une Thaïlande noire, violente, où la drogue est répandue et l'emprisonnement aisé. La corruption y est reine et les tensions religieuses embrasent des régions entières.
Dans ces provinces, l'armée a pour mission d'étouffer la montée d'un islam jugé inférieur par les dirigeants majoritairement bouddhistes, une mission qui, en quelques années, a causé des milliers de morts…
Le narrateur de ce roman, un Français, vit à Bangkok où il dirige une société de retouches photographiques. Chaque jour, il manipule des photos publicitaires mais également politiques, donc sensibles.
Alors qu'il se retrouve plongé, en raison de son métier, dans la violence du pays, un drame intime, survenu pendant son enfance, ressurgit vingt ans après et mêle une vengeance personnelle à la noirceur de Bangkok.

Un grand roman, furieux et captivant, qui s'éloigne des cartes postales pour mieux sonder les mensonges d'un pays et nous entraîner sur les chemins détournés de la vérité.

La tête de l'emploi

La tête de l'emploi
Foenkinos David
Ed. J'ai lu

La tête de l'emploi

À 50 ans, Bernard se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu'à la fin de ses jours. Mais parfois l'existence réserve des surprises... De catastrophe en loi des séries, l'effet domino peut balayer en un clin d'oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l'on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n'était pas armé pour affronter ce qui l'attendait.

Buster Keaton post-moderne, il va devoir traverser ce roman drôle et mélancolique pour tenter de retrouver sa place dans un monde en crise.

« Le 'Bernard' impose une sorte de familiarité tacite, pour ne pas dire immédiate. On n'a pas peur de taper dans le dos d'un Bernard. Je pourrais me réjouir de porter un prénom qui est une véritable propagande pour se faire des amis. Mais non. Avec le temps, j'ai saisi la dimension sournoise de mon prénom : il contient la possibilité du précipice. Oui, j'ai toujours ressenti le compte à rebours de l'échec, dans cette identité qui est la mienne. Il y a des prénoms qui sont comme la bande-annonce de leur destin. À la limite, Bernard pouvait être un film comique. En tout cas, il était certain que je n'allais pas révolutionner l'humanité. »

Lazare mon amour

Lazare mon amour
Aubry Gwenaëlle
Ed. L'iconoclaste

Portrait de la vie, de l'oeuvre et du destin de la poétesse américaine Sylvia Plath qui s'est suicidée en 1963 raconté par une agrégée de philosophie.

Profanes

Profanes
Benameur Jeanne
Ed. Actes sud

Ancien chirurgien du coeur, il y a longtemps qu'Octave Lassalle ne sauve plus de vies. À quatre-vingt-dix ans, bien qu'il n'ait encore besoin de personne, Octave anticipe : il se compose une « équipe ». Comme autour d'une table d'opération - mais cette fois-ci, c'est sa propre peau qu'il sauve. Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre « accompagnateurs » choisis avec soin. Chacun est porteur d'un élan de vie aussi fort que le sien, aussi fort retenu par des ombres et des blessures anciennes. Et chaque blessure est un écho.

Dans le geste ambitieux d'ouvrir le temps, cette improbable communauté tissée d'invisibles liens autour d'indicibles pertes acquiert, dans l'être ensemble, l'élan qu'il faut pour continuer. Et dans le frottement de sa vie à d'autres vies, l'ex-docteur Lassalle va trouver un chemin.

Jeanne Benameur bâtit un édifice à la vie à la mort, un roman qui affirme un engagement farouche. Dans un monde où la complexité perd du terrain au bénéfice du manichéisme, elle investit l'inépuisable et passionnant territoire du doute. Contre une galopante toute-puissance du dogme, Profanes fait le choix déterminé de la seule foi qui vaille : celle de l'homme en l'homme.

En numérique chez Tropismes : Profanes

C'est le métier qui rentre

C'est le métier qui rentre
Testud Sylvie
Ed. Fayard

Sybille croit aux histoires qui finissent bien. Elle a beau savoir de quelle manière est morte Jeanne d'Arc, quand elle regarde un des films qui lui ont été consacrés, Sybille ne peut s'empêcher d'espérer qu'un pompier vienne la tirer d'affaire. Alors comment imaginer que la réalisation de son propre long-métrage va virer au film catastrophe ? Toute à sa passion, l'apprentie cinéaste refuse de se laisser abattre par les problèmes qui s'accumulent. Producteurs qui écrivent les scénarios, actrices qui entrent en résistance, agents hystériques, financiers qui ne financent pas : tout va s'arranger, elle n'en démord pas. Son enthousiasme aveugle lui donne des ailes. Celles du pigeon que l'on plume ou celles du dindon de la farce ?

Histoitre de la violence

Histoitre de la violence
Louis Edouard
Ed. Seuil

Un soir de Noël 2012, le narrateur rencontre Reda dans la nuit après un repas avec des amis, et lui propose de venir discuter chez lui. L'homme lui raconte son enfance et l'arrivée de son père venu d'Algérie. Un peu plus tard, Reda insulte, frappe et viole son interlocuteur. Le livre relate l'histoire de cette nuit et des jours suivants, en cherchant les origines et les raisons de la violence.

Un notaire peu ordinaire

Un notaire peu ordinaire
Ravey Yves
Ed. Minuit

Madame Rebernak ne veut pas recevoir son cousin Freddy à sa sortie de prison. Elle craint qu'il ne s'en prenne à sa fille Clémence. C'est pourquoi elle décide d'en parler à maître Montussaint, le notaire qui lui a déjà rendu bien des services.

La splendeur

La splendeur
Detambel Régine
Ed. Actes Sud

Tout à la fois roman biographique et méditation sur les mystères du génie créateur, La Splendeur est le récit de la vie de Girolamo Cardano, célèbre médecin, astrologue, savant, mathématicien et inventeur qui évolua aux côtés des plus grands, de Charles Quint à Ambroise Paré.

Féru de rêves et de songes prophétiques, Cardano (Jérôme Cardan en France) prétendait posséder son « démon » personnel, lequel nourrissait amoureusement son esprit de traités mathématiques et de prédictions astrologiques. C'est à ce malicieux génie tutélaire, incarnant l'étrangeté et le mystère qui entourent la fulgurance de l'inspiration, que Régine Detambel, bousculant ainsi les codes du genre biographique, a choisi de confier le récit de la difficile ascension et de la chute d'un homme hors du commun.

Prototype de l'humaniste et de l'esprit libre, Cardano, en « écorché du cerveau », inspira les libertins du XVIIe, avant d'intriguer les encyclopédistes et de susciter l'intérêt de Nerval, Balzac ou Paul Valéry. Régine Detambel l'installe ici au coeur d'une fiction aussi baroque qu'enthousiasmante qui nous plonge dans la mentalité extraordinaire d'un XVIe siècle déchiré entre rationalité et fascination à l'égard des forces occultes, et qui rend un hommage jubilatoire aux extases de la pensée en mouvement - de ses ardeurs les plus fécondes à ses plus folles fantasmagories.

En numérique chez Tropismes : La splendeur