Outre-mère

Outre-mère
Dominique Costermans
Ed. Luce Wilquin

Une famille est éclatée et enfermée dans le silence suite aux agissements du grand-père pendant l'Occupation, un Juif qui a travaillé pour la Gestapo. Des années plus tard, une longue enquête fait émerger la vérité et libère la parole de ce lourd héritage familial.

Acheter chez Tropismes : Outre-mère

Privé de parking

Privé de parking
Daniel Fano
Ed. Traverse

Daniel Fano est un écrivain majeur qui s'est toujours emparé des éphémérides de l'Histoire, de ses fracas et tragédies pour en faire des montages apparemment kitschs, modernes, post-modernes, hallucinés, dérisoires, graves et obscènes.

Acheter chez Tropismes : Privé de parking

Le livre de la faim et de la soif

Le livre de la faim et de la soif
Camille de Toledo
Ed. Gallimard

Le livre de la faim et de la soif est une chevauchée effrénée dans les contrées du conte et du roman picaresque. Le personnage central est le livre lui-même. Alter ego du narrateur, il entame de façon autonome des récits qu'il ne prend pas le temps d'achever, en quête d'une totalité irréalisable. Chaque fois, le livre s'aperçoit qu'en nommant les choses il les détruit et doit repartir à la recherche d'une autre réalité. Sa folle cavale nous emporte dans de nombreux pays, réels ou imaginaires, dans diverses époques, dans des langues différentes, car le livre n'est jamais rassasié. Ses récits empruntent leurs univers au western, au roman noir, au Talmud ou au Coran, aux poèmes de Michaux ou au roman de Cervantès, à Borges ou à Rabelais...

Acheter chez Tropismes : Le livre de la faim et de la soif
En numérique chez Tropismes : Le livre de la faim et de la soif

Article 353 du code pénal

Article 353 du code pénal
Tanguy Viel
Ed. Minuit

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec.

Acheter chez Tropismes : Article 353 du code pénal

Hiver à Sokcho

Hiver à Sokcho
Elisa Shua Dusapin
Ed. Zoé

À Sokcho, petite ville portuaire proche de la Corée du Nord, une jeune Franco-coréenne qui n'est jamais allée en Europe rencontre un auteur de bande dessinée venu chercher l'inspiration loin de sa Normandie natale. C'est l'hiver, le froid ralentit tout, les poissons peuvent être venimeux, les corps douloureux, les malentendus suspendus, et l'encre coule sur le papier, implacable : un lien fragile se noue entre ces deux êtres aux cultures si différentes. Ce roman délicat comme la neige sur l'écume transporte le lecteur dans un univers d'une richesse et d'une originalité rares, à l'atmosphère puissante.

Acheter chez Tropismes : Hiver à Sokcho
En numérique chez Tropismes : Hiver à Sokcho

Robinson

Robinson
Laurent Demoulin
Ed. Gallimard

Robinson est une île sauvage.
Robinson est un monde.
Robinson est un Sisyphe heureux.
Robinson est un enfant autiste.
Son père, universitaire, évoque avec délicatesse et subtilité son expérience de la paternité hors norme, où le quotidien (faire les courses, prendre le bain, se promener) devient une poésie épique. Détonantes scènes décrites dans leur violence et leur scatologie les plus crues : Robinson ne parle pas, ne se contient pas, il s'exprime dans les mêmes gestes faits et refaits, avec cependant la même joie et le même intérêt, s'achevant dans les fèces le plus souvent.
Ainsi Robinson est un adepte de Paul Valéry : «Le monde est menacé par deux choses : l'ordre et le désordre.»

En numérique chez Tropismes : Robinson

14 juillet : un récit

14 juillet : un récit
Eric Vuillard
Ed. Actes Sud

Paris est désormais au peuple. Tout chaviré. Aiguisé. Se baignant aux fontaines. La nuit est tombée. De petits groupes marchent sur les barrières. Ce sont des bandes d'ouvriers, de menuisiers, de tailleurs, gens ordinaires, mais aussi des porte-faix, des sans-emplois, des argotiers, sortis tout droit de leur échoppe ou du port au Bled. Et dans la nuit de la grande ville, il y eut alors une étincelle, cri de mica. L'octroi fut incendié. Puis un autre. Encore un autre. Les barrières brûlaient. Ce qui brûle projette sur ce qui nous entoure un je-ne-sais-quoi de fascinant. On danse autour du monde qui se renverse, le regard se perd dans le feu. Nous sommes de la paille. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : 14 juillet : un récit
En numérique chez Tropismes : 14 juillet : un récit

De terre et de mer

De terre et de mer
Sophie Van der Linden
Ed. Buchet Chastel

Au début du siècle dernier, Henri, un jeune artiste, parvient sur l'île de B. après un long voyage. Venu rendre visite à la femme qui s'est détournée de lui, il y séjournera vingt-quatre heures, le temps pour lui de déambuler dans ce paysage envoûtant, et d'y faire des rencontres singulières. Jusqu'à la chute finale, le lecteur chemine à la suite du héros dans cette atmosphère vibrante, rendue par une écriture impressionniste aux multiples résonances. (présentation de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : De terre et de mer
En numérique chez Tropismes : De terre et de mer

Les contes du whisky

Les contes du whisky
Jean Ray
Ed. Alma

Coupé de sang ou teinté de fiel, mêlé de larmes ou relevé d'iode, le Whisky trône au bar, chez Jean Ray, tel le breuvage-roi. Alcool philosophal, il porte en lui tous les vertiges, toutes les révélations et tous les songes. Étreindre en son poing la fleur du malt, c'est tenir la clef des songes, le cordial d'apocalypse. Dont acte avec ces Contes du Whisky, constitués de récits parus entre 1923 et 1925, enrichis de quelques textes rares. Celui que la presse célèbrerait comme la «Shéhérazade du Nord» ou la «Sibylle de Gand» teste ici son coup d'archet de grand visionnaire noir, faisant ses gammes sur fond d'abîmes.

Acheter chez Tropismes : Les contes du whisky
En numérique chez Tropismes : Les contes du whisky

Repose-toi sur moi

Repose-toi sur moi
Serge Joncour
Ed. Flammarion

Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n'ont rien en commun si ce n'est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s'en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l'intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l'égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.

Acheter chez Tropismes : Repose-toi sur moi
En numérique chez Tropismes : Repose-toi sur moi