Géronimo a mal au dos

Géronimo a mal au dos
Goffette Guy
Ed. Gallimard

«Mais regardant cet homme au milieu des rires et des chansons, comme un chêne dans son feuillage ; ce danseur crucifié à côté de la piste, ce père que j'ai craint comme l'orage et que j'ai fui pour ne pas avoir à le détester, je me dis qu'il y a pire douleur que tous les arbres de la forêt abattus, tous les massacres en images, c'est de voir un homme en silence qui pleure.»

Simon, le narrateur d'Un été autour du cou, devenu adulte, recompose le passé de son père et l'histoire de ce qui les a si longtemps séparés. Devant le cercueil de cet homme qu'il n'a pas vu mourir, Simon se souvient d'un père rude, exigeant, incapable d'exprimer son affection, dont il aura attendu en vain un geste, un mot capable de lui donner confiance. Comment retrouver la tendresse de l'amour qu'on croyait perdu ?

En numérique chez Tropismes : Géronimo a mal au dos

Le village évanoui

Le village évanoui
Quiriny Bernard
Ed. Flammarion

Un beau matin de septembre, les habitants de Châtillon-en-Bierre se retrouvent confrontés à un curieux phénomène : il leur devient soudain impossible de quitter leur village. Les routes n'aboutissent plus nulle part, tout comme les coups de téléphone et les e-mails. Après la sidération du début, il faut très vite affronter des questions pratiques (comment manger, se soigner, etc.), puis des questions métaphysiques. Les Châtillonnais sont-ils désormais seuls dans l'univers ? Est-ce un signe de Dieu ?

Jouant de situations tantôt cocasses, tantôt tragiques, Bernard Quiriny signe une savoureuse fable sur la démondialisation doublée d'une interrogation sur le sens de l'existence.

L'autre Joseph

L'autre Joseph
Davrichewy Kéthévane
Ed. Sabine Wespieser Editeur

En prenant pour matière la mémoire de sa famille, l'auteure raconte la vie de son ancêtre Joseph Davrichewy, né vers la fin du XIXe siècle à Gori, en Géorgie, quelques années après Joseph Djougachvili, dit Staline. Le roman dépeint le temps de l'enfance de Joseph, qui grandit dans une communauté archaïque et se lie d'une amitié profonde avec Sosso, qui l'accompagnera jusqu'à l'âge adulte.

Portraits de femmes

Portraits de femmes
Sollers Philippe
Ed. Flammarion

« Vous êtes le peintre et le musicien de ces femmes, elles deviennent des personnages centraux de vos romans, elles peuvent prendre d'autres formes, d'autres figures, elles sont parfois rejointes par celles dont on ne peut pas dire le nom. Ce moment où l'une ou l'autre sort des vagues est unique, ce foulard est unique, ce fou rire aussi. La poudre du temps leur appartient. »

Derrière la colline

Derrière la colline
Hanotte Xavier
Ed. Belfond

Deux soldats britanniques, engagés volontaires dans la sanglante guerre de 14-18, vont faire ensemble l'apprentissage des tranchées.

Mais cette Grande Guerre est-elle bien la leur ? À travers le récit d'un des deux camarades, Derrière la colline propose une formidable évocation du quotidien et de l'horreur des temps. C'est aussi un roman poignant sur la destinée, l'identité, l'amour déçu et l'amitié, qui nous rappelle que la Première Guerre mondiale n'en finit pas de jeter sur notre siècle les ombres d'une folie toujours prête à ressurgir. L'écriture de Xavier Hanotte y mêle harmonieusement souci du détail, échappées poétiques, réalisme impitoyable et vertige onirique.

Une île, une forteresse.

Une île, une forteresse.
Gaudy Hélène
Ed. inculte

Terezin, à 60 kilomètres de Prague, est une forteresse, ville de garnison devenue lieu d'internement antichambre d'Auschwitz, présentée comme ghetto modèle par les nazis dans un film de propagande. A travers des rencontres, des témoignages et des archives, l'auteure interroge ce lieu de la dissimulation par l'image et du mensonge, en croisant les fantômes de ses victimes tels Desnos ou Sebald.

Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Si tout n'a pas péri avec mon innocence
Bayamack-Tam Emmanuelle
Ed. POL

Ce livre raconte comment l'esprit vient aux filles. On y apprendra, entre autres :

comment naître à neuf ans
comment survivre à la perte de l'innocence
comment grandir sans sombrer
comment aimer l'autre sans souhaiter sa diminution
comment faire entendre la musique de l'alexandrin
comment désirer sans fin
comment remettre sa vie dans le bon sens

En numérique chez Tropismes : Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Le garçon du Rwanda

Le garçon du Rwanda
Dan Bernard
Ed. Aube

Bernard Dan réussit dans ce roman à nous faire croire en la rencontre parfaitement improbable d'un homme qui souffre de l'histoire de ses racines et d'une femme qui questionne ses origines, l'agrémentant d'un joli conte sur le fonctionnement du cerveau humain et la nécessité - vitale - de rêver. Camille devient le remède des nuits sans sommeil d'Esther. Il lui parle de son pays natal, le Rwanda. Esther comble les vides de Camille. Elle lui parle de sa mère, Alsacienne. Ensemble, ils vont essayer de donner du sens à leurs existences décousues. Lors de la parution du premier roman de Bernard Dan, Le Livre de Joseph, Sophie Creuz affirmait dans L'Écho que c'était «une réussite.» L'écrivain confirme ici son talent.

En numérique chez Tropismes : Le garçon du Rwanda

Mathias et la révolution.

Mathias et la révolution.
Kaplan Leslie
Ed. POL

Mathias pense continuellement à la Révolution française. En traversant la ville pour aller à un rendez-vous, il observe la société contemporaine. La cité est en proie à des émeutes suite à une mort accidentelle dans un hôpital de banlieue. Un roman à plusieurs voix qui aborde le marché, le néolibéralisme, le racisme, la violence, le conformisme et le désir de liberté.

Une vie brève

Une vie brève
Audin Michèle
Ed. Gallimard

« Dans ce livre, il est question d'une vie brève. Pas de celle d'un inconnu choisi au hasard, parce que j'aurais vu sa photo, son sourire, dans un vieux journal, mais de celle de mon père, Maurice Audin.
Peut-être avez-vous déjà croisé son nom. Peut-être avez-vous entendu parler de ce que l'on a appelé 'l'affaire Audin'.
Ou peut-être pas.
Je le dis d'emblée, ni le martyr, ni sa mort, ni sa disparition ne sont le sujet de ce, livre.
C'est au contraire de la vie, de sa vie, dont toutes les traces n'ont pas disparu, que j entends vous parler ici. »

En numérique chez Tropismes : Une vie brève