Le démon de la vie

Le démon de la vie
Grainville Patrick
Ed. Seuil

Non loin de la forêt des Maures, un tigre s'échappe. Louise et Luc, deux adolescents, suivent avec passion la cavale du félin et s'amusent des moyens mis en oeuvre pour le retrouver. A la faveur d'une relation conjugale compliquée entre leurs parents, les jeunes gens se donnent de l'affection et vivent leur jeunesse, en se maintenant à l'écart des penchants peu désirables de la maturité.

Eléments incontrôlés

Eléments incontrôlés
Osmont Stéphane
Ed. Grasset

Le narrateur reçoit un jour un appel téléphonique de Fedora, l'amour de sa vie : elle sort d'une prison italienne après vingt années d'incarcération pour terrorisme. Le parfum des gaz lacrymogènes lui revient en un flash-back fulgurant. Elevé avec Fedora dans une communauté libertaire de Montrouge, il a traversé tous les combats contestataires des années 1970, protégé par une bande de malfrats dont un ami d'enfance est devenu le chef. D'abord trotskiste, puis activiste de l'ultra-gauche, il a rejoint Fedora en Italie, participant à des braquages et des attentats pour le compte de la lutte armée. Il n'évite que de justesse de devenir un assassin. Bien que trahi par Fedora, il ne cessera jamais de l'aimer.

Cette magnifique fresque d'une génération rebelle restitue l'énergie incroyable d'une époque : ses aspirations utopiques, ses illusions généreuses et brouillonnes, son effervescence culturelle, son inventivité musicale, ses drogues, ses fanzines, ses amours libres.

L'euphorie des places de marché

L'euphorie des places de marché
Carlier Christophe
Ed. Serge Safran

C'est un malheur très répandu : on passe sa vie au travail. On cohabite, on s'évite, on s'épie, on se désire... Norbert, directeur commercial solitaire et ambitieux, Agathe, secrétaire paresseuse mais débrouillarde, Ludivine, stagiaire énigmatique et tourmentée, sont voués à faire bureau commun. Leur vie ronronne, sur fond de crise économique. Un jour, survient un client américain qui suscite toutes les convoitises. Et voilà que les places financières du monde entier semblent s'enflammer.

Christophe Carlier, drôle et féroce, brosse une comédie virevoltante. Des êtres ordinaires sont soudain bousculés par un vent de folie, attisé par le grand bavardage médiatique. Un conte urbain où les aléas du coeur épousent le rythme erratique des places financières !

Avant Godot

Avant Godot
Lambert Stéphane
Ed. Arléa

En 1937, à Dresde, Samuel Beckett découvre le tableau Deux hommes contemplant la lune de Caspar David Friedrich, dont il confiera par la suite qu'il a inspiré la pièce En attendant Godot. Cet ouvrage explore la relation entre les deux artistes et la façon dont un créateur se révèle par le biais d'un autre.

L'atelier des miracles

L'atelier des miracles
Tuong Cong Valérie
Ed. Lattès

C'était un atelier d'horlogerie, a-t-il souri. Remettre les pendules à l'heure, réparer la mécanique humaine : c'est un peu notre spécialité, non ?

Professeur d'histoire-géo, Mariette est au bout du rouleau. Rongée par son passé, la jeune Millie est prête à tout pour l'effacer. Quant au flamboyant Monsieur Mike, ex-militaire installé sous un porche, le voilà mis à terre par la violence de la rue.

Au moment où Mariette, Mike et Millie heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main - Jean, qui accueille dans son atelier les âmes cassées.

Jean, dont on dit qu'il fait des miracles.

Sous la tonnelle

Sous la tonnelle
Yared Hyam
Ed. Sabine Wespieser

Pour garder vive la mémoire de sa grand-mère tout juste disparue, la narratrice se réfugie dans son boudoir, où se sont entassés au fil des ans lettres, dessins et carnets. Elle y retrouve la fantaisie, la liberté et la générosité de la vieille dame qui, pendant toute la guerre du Liban, a refusé, malgré les objurgations de sa famille, de quitter sa maison et son jardin, situés sur la ligne de démarcation entre Beyrouth Est et Beyrouth Ouest. Veuve à trente-et-un ans, cette encore jeune femme d'origine arménienne avait décidé de consacrer sa vie aux autres, après avoir juré fidélité à son défunt mari. Pour sa petite-fille, en instance de divorce, déchirée entre sa quête de liberté et son besoin d'amour, elle était un point d'ancrage et un modèle inatteignable.

Au fil du roman apparaît pourtant, derrière la figure idéalisée, une femme plus complexe et plus mystérieuse aussi. S'arrachant à son isolement, la narratrice finit par rejoindre dans le salon les visiteurs venus présenter leurs condoléances, ceux qu'elle appelle les « corbeaux ». Elle y croise un inconnu, dépité d'être arrivé trop tard pour remettre à l'occupante des lieux l'épais dossier qu'il lui destinait.

Pendant une longue conversation sous la tonnelle, la narratrice médusée va découvrir tout un pan caché de l'existence de sa lumineuse grand-mère. Car le visiteur que nul n'attendait n'est autre que le fils d'un homme épris d'absolu et d'archéologie, Youssef, que rencontra la jeune veuve lors d'une croisière en 1947.

Construisant son deuxième roman comme une invocation à cette grand-mère disparue, tissant la trame de son intrigue dans celle des déchirements de l'Histoire, Hyam Yared dresse là un très beau portrait de femme, hanté par ses propres obsessions sur la passion, le désir et la violence.

Valets de nuit

Valets de nuit
Hoex Corinne
Ed. Les impressions nouvelles

Chaque nuit, une femme rêve de rencontres extravagantes et sensuelles avec un homme différent : un horloger, un instituteur, un fourreur, un astrologue, un pompiste, un maître-nageur, un dresseur d'otaries, etc. A chaque fois, elle se métamorphose pour lui.

La maison des anges

La maison des anges
Bruckner Pascal
Ed. Grasset

Antonin Dampierre, la trentaine soignée, est un garçon normal. Ou presque. Il travaille dans une agence immobilière de luxe jusqu'au jour où, ratant une vente à cause de deux ivrognes, il rosse l'un d'eux à mort.

Illumination ! Notre purificateur commence alors sa quête hallucinée dans le Paris des naufragés où il croise la route d'Isolde. Cette héroïne de l'humanitaire parviendra-t-elle à le sauver de lui-même ?

La Maison des Anges est un polar du bitume qui nous emporte avec effroi et jubilation dans le grand ventre de Paris.

L'armoire des ombres

L'armoire des ombres
Yared Hyam
Ed. Sabine Wespieser

Beyrouth au moment des manifestations de 2005. Une comédienne se présente à un casting. L'accueil est étrange : dès son arrivée, l'ouvreuse lui demande de laisser son ombre au vestiaire. Le metteur en scène veut que l'actrice soit dépouillée de tout pour mieux s'emparer du rôle. Comme elle a un farouche besoin de gagner sa vie - le loyer que lui réclame sa propriétaire et l'éducation de son fils - elle accepte le bout d'essai.

Quand elle revient au théâtre après avoir décroché le rôle, le metteur en scène s'est envolé, et il n'y a pas de scénario. Pour tout décor une armoire, dans laquelle elle découvre... des ombres soigneusement pliées.

Devant un public de plus en plus nombreux, elle déploie les ombres, improvisant à partir de chacune d'elles : elle est Greta la prostituée, Mona la réprouvée... tout en se révoltant contre sa mère, une femme désespérément conventionnelle.

Alors qu'elle finit par se fondre jusqu'au vertige dans ses multiples identités, la comédienne dresse le tableau saisissant d'une société libanaise où les individus n'ont pas de place, et moins encore les femmes. Personne ne parvient à exercer son libre-arbitre, si fortes sont les pressions : même les manifestants exigent des passants une adhésion aveugle à leur cause...

Poète, Hyam Yared écrit un premier roman singulier qui capte à merveille le surréel et l'étrangeté du quotidien tout en livrant une vision du monde subversive et violente. Car son livre interroge avec clairvoyance une société cadenassée par le poids de l'histoire et des traditions, où toute tentative d'émancipation se paie au prix fort.

Généalogie d'une banalité

Généalogie d'une banalité
Aanza Sinzo
Ed. Vents d'ailleurs

Les dépositions des témoins, habitants d'un bidonville, se succèdent pour raconter comment ils creusent chaque jour à la mine pour trouver d'hypothétiques richesses : Belladone, pas encore femme et prostituée, Docto, qui a fait quelques études, le Cheminot, mémoire des rails devenus inutiles dans ce pays dominé par les Chinois et la mondialisation. Premier roman.