Le monde extérieur

Le monde extérieur
Mirvis Tova
Ed. L'Olivier

Tzippy Goldman devrait être mariée depuis longtemps. Lorsqu'on a vingt-deux ans et qu'on vit dans la communauté juive ultra-orthodoxe de Brooklyn, il est déjà presque trop tard. C'est ce que pense sa mère, qui passe son temps à lui organiser des rendez-vous. Tant de sollicitations poussent Tzippy à partir étudier un an en Israël, dans l'espoir d'y trouver la liberté dont elle rêve. Les Miller, des «orthodoxes modernes», ne reconnaissent plus leur fils Bryan après ses deux années passées dans une yeshiva en Israël. Bryan - ou plutôt Baruch -, est devenu un religieux fervent et désapprouve leur mode de vie, trop laxiste. Il refuse d'entrer à l'université et décide de se consacrer au Talmud. À Jérusalem, Tzippy rencontre Baruch. Ils tombent amoureux, décident de se marier. De retour chez eux, ils apprennent bien vite que face à la réalité du monde extérieur ils doivent inventer le leur. Ils y parviendront, à condition que leurs familles envahissantes relâchent leur emprise. Car, plus encore que des coutumes religieuses, c'est des lubies de leurs parents qu'ils doivent se méfier.
Présentation de l'éditeur

Le conte du biographe

Le conte du biographe
Susan Byatt Antonia
Ed. Denoël

Las des abstractions, assoiffé de faits, de réalité, le doctorant en théorie littéraire postmoderne Phineas G. Nanson décide d'abandonner sa thèse pour rédiger la biographie d'un... biographe, l'énigmatique Scholes Destry-Scholes.

Mais les méandres d'une vie ne se laissent pas aisément cerner : Phineas a beau chercher, son sujet se dérobe sous son regard. Les faits ne lui apportent pas la satisfaction tant espérée : l'existence se résumerait-elle à des bribes de réel entourées de néant ? Quel sens peuvent bien avoir une boîte de billes, des manuscrits sans queue ni tête, des ossements et des photographies ?

Les mystères s'accumulent sans trouver de solution. Pourtant, à force de traquer les maigres témoignages sur Scholes Destry-Scholes, Phineas fait d'intéressantes rencontres. Il n'est pas le seul à s'efforcer de reconstituer la réalité à partir de fragments épars. Parmi les taxonomistes, les écologistes et même les agents de voyage qui croiseront sa route, trouvera-t-il son Ariane ? Parviendra-t-il enfin à sortir de son très borgésien labyrinthe ?
Présentation de l'éditeur

Poissons nageant contre les pierres

Poissons nageant contre les pierres
Miri Yu
Ed. Actes Sud

Hiraka, une jeune dramaturge japonaise d'origine coréenne, est invitée en Corée pour présenter l'une de ses pièces en cours d'adaptation. L'opportunité est exceptionnelle pour une artiste appartenant à cette minorité et - non sans appréhension -, Hiraka accepte cette proposition. A Séoul, elle est accueillie par Rifa, une étudiante dont la singularité la touche immédiatement, mais cette amitié naissante sera interrompue par un affreux malentendu au sujet de l'exploitation médiatique de la pièce. Pour la première fois de sa vie Hiraka se trouve violemment confrontée à sa double appartenance. Choquée et déçue par ses interlocuteurs professionnels, elle quitte le pays.
De retour à Tokyo, la jeune femme retrouve les difficultés inhérentes à l'instabilité de la sa famille, à la complexité de ses amours, et c'est dans ce climat d'incertitude et d'intense solitude qu'elle reçoit un appel téléphonique de Rifa lui annoçant son arrivée prochaine au Japon...
Ce livre est un texte poétique fort et chaotique sur l'introspection identitaire, sur la place et la liberté de la femme au Japon, sur celles des minorités dans l'Asie urbaine d'aujourd'hui.
Présentation de l'éditeur

La ferme africaine

La ferme africaine
Blixen Karen
Ed. Gallimard

Nouvelle traduction !

«J'ai possédé une ferme en Afrique, au pied du Ngong. La ligne de l'Équateur passait dans les montagnes, à vingt-cinq milles au Nord.» Ainsi commence Karen Blixen, qui, en dévidant simplement ses souvenirs, est parvenue à écrire le livre le plus dense, le plus nourri, le plus vivant qu'aucun Européen ayant vécu en Afrique ait rapporté sur ce continent.
Une immense chronique africaine, pleine de bonhomie et de poésie, l'évocation d'un monde brûlant, violent, naïf et passionnant.

Descendante d'une famille patricienne du Danemark, la baronne Karen von Blixen-Finecke est née en 1885 près de Copenhague. Elle part en 1914 pour le Kenya afin d'y diriger avec son mari la plantation du café qui lui inspirera son ?uvre célèbre, La ferme africaine et y demeure, dix ans après son divorce, jusqu'en 1931. Elle se retire ensuite dans la demeure familiale de Rungstedlund, où elle se consacre à son ?uvre jusqu'à sa mort en 1962.

L'avenir n'est plus ce qu'il était

L'avenir n'est plus ce qu'il était
Farina Richard
Ed. Calmann-Lévy

L'avenir n'est plus ce qu'il était est publié aux Etats-Unis le 28 avril 1966. Deux jours plus tard, son auteur, Richard Farina, meurt dans un accident de moto. C'est son unique roman, devenu depuis un classique, un livre culte.
Né en 1937 à New York, Richard Farina fait ses études dans la prestigieuse université de Cornell, où il se lie avec Thomas Pynchon. Il exerce divers petits boulots, vit au coeur d'un réseau d'artistes et de porte-parole de la contre-culture, et en 1963, il se marie avec Mimi Baez (la soeur de Joan), à qui est dédié le roman. Au moment où commencent à s'imposer ses amis Joan Baez et Bob Dylan, il est promis à une grande carrière de musicien, poète et romancier.

Le roman met en scène Gnossos Pappadopoulis, héros déjanté et génial, errant sur un campus universitaire où gronde la révolte ; nous sommes en 1958. Pappadopoulis est assoiffé de tout : mescaline, alcool, filles, arts et sciences, prière et vérité. Il est en même temps fasciné par la mort, qu'il taquine tous les jours et qu'il ira chercher jusqu'à Cuba, sous couvert d'une expédition révolutionnaire. Accidenté, rugueux, truffé d'images tour à tour grotesques et sublimes, L'avenir n'est plus ce qu'il était est un bijou noir aux accents fortement autobiographiques. Et derrière l'énergie créatrice et suicidaire du héros se dessine un magnifique portrait, corrosif et drôle : celui de l'esprit, de la folie et de la liberté des sixties.
Présentation de l'éditeur

La troublante histoire de Vikram Lall

La troublante histoire de Vikram Lall
Vassanji MG
Ed. Rivages

'Je m'appelle Vikram Lall. J'ai l'honneur d'avoir été désigné comme l'un des hommes les plus corrompus d'Afrique, un escroc d'une ruse monstrueuse et reptilienne. Je figure en tête de la liste d'Infamie de mon pays. Mais je n'ai pas l'intention ici de me défendre, ni même de chercher la rédemption en me confessant : je désire seulement raconter mon histoire.'

En 1953 alors que le Kenya appartient encore à la couronne britannique, Vikram, un petit Indien de huit ans et sa soeur jouent très souvent avec Bill et Annie, deux Anglais, et Njoroge qui est Africain. Ils mènent ensemble une vie douce, insouciante, jusqu'au jour où Bill, Annie et leurs parents sont assassinés par la guérilla Mau-Mau. Ce drame changera à jamais le regard de Vikram sur le monde...

La Troublante Histoire de Vikram Lall est l'un des plus beaux romans jamais écrits sur la trahison de l'innocence. Il a reçu le prestigieux Giller Prize en 2004.

La tante marquise

La tante marquise
Agnello Hornby Simonetta
Ed. Liana Levi

Pilu russu, malu pilu. En Sicile plus qu'ailleurs, les cheveux roux portent malheur. Affligée de cette impérieuse chevelure, la petite Costanza doit, depuis sa naissance, affronter tous les rejets. À commencer par celui de sa propre mère. Femme dans un monde d'hommes, elle prend pourtant les rênes de l'aristocratique famille Safamita, confrontée à la mouvante réalité de l'unité italienne. Le règne des Bourbons vient de s'écrouler et les prérogatives de la noblesse sont grignotées par le pouvoir en plein essor de la bourgeoisie et de la mafia. De détails piquants en situations insolites se dessine le saisissant tableau d'une société en voie de disparition.
Présentation de l'éditeur

Pepsi et Maria

Pepsi et Maria
Zameenzad Adam
Ed. Christian Bourgois

Gavroche du tiers-monde, fils naturel d'un riche politicien, Pepsi est un enfant des rues qui s'est donné deux missions : d'abord ramener la petite Maria vers son lointain 'Paradis', l'énorme tas d'ordures où vit sa famille et où elle a été kidnappée pour être vendue à des étrangers. Ensuite, survivre d'un jour au suivant, c'est-à-dire trouver à manger, affonter maints dangers, mais surtout échapper à Caddy, le policier psychopathe des 'escadrons de la mort' qui aimerait débarasser la Ville de tous ces petits miséreux, en les tuant l'un après l'autre. Maria, de son côté, rêve de retourner chez elle, au 'Paradis'. L'argument de Pepsi et Maria, assez proche de celui de La Nuit du chasseur, est donc à la fois la fuite de deux enfants devant l'incarnataion du mal, et un voyage de retour aux origines. Le réalisme magique qui caractérise l'écriture d'Adam Zameenzad transcende ici l'invraisemblance pour nous faire accéder à un niveau poétique de réalité où le rationnel et la magie, loin de s'opposer, tissent la trame d'une admirable fiction politique.
Présentation de l'éditeur

Feu occulte

Feu occulte
Crane Elizabeth
Ed. Phébus

Seize nouvelles qui mettent en scène un joli lot de filles piquées au coeur (ou ailleurs) par l'aiguillon de l'Amour, ce dieu capricieux et volage, grand allumeur d'incendies. Aux prises avec cette grande affaire qui rend peut-être la vie supportable, mais au prix de tant de complications, elles s'en sortent - enfin, plus ou moins - en s'aidant des armes de notre drôle d'époque: petites et grandes tricheries avec le réel, simulations et dissimulations, folie s'il le faut. Woody Allen n'est pas loin. On rit. On ne lésine pas sur le fantasme. Mais la dame qui nous chatouille ici, non sans art, a l'humour féroce - et un sens du dérisoire qui fait parfois froid dans le dos.

Inconnue hier, Elizabeth Crane, dont c'est ici le premier livre, est passée à l'écriture faute d'avoir pu chanter l'opéra. On sait d'elle qu'elle a grandi à New York et qu'elle vit à Chicago. Et que la critique a salué son petit livre en faisant donner ses grandes orgues:

«Une voix nouvelle: merveilleuse à entendre.» Kate Atkinson

«Original et culotté.» The Washington Post

«Sexy et drôle... Ce qui n'exclut ni telle prenante sagesse, ni une réelle patte d'artiste.» The New York Times

«Un esprit acerbe, un humour aiguisé à point: de quoi combler l'attente de tous les lecteurs.» Publishers Weekly

«Des héroïnes comme celles-ci, je n'en ai vu nulle part ailleurs.» Carol Ansha/Chicago Tribune
Présentation de l'éditeur

Mémoire de mes putains tristes

Mémoire de mes putains tristes
Garica Marquez Gabriel
Ed. Grasset

L'année de mes quatre-vingt-dix ans, j'ai voulu m'offrir une folle nuit d'amour avec une adolescente vierge. Je me suis souvenu de Rosa Cabarcas, la patronne d'une maison close qui avait l'habitude de prévenir ses bons clients lorsqu'elle avait une nouveauté disponible.
Je n'avais jamais succombé à une telle invitation ni à aucune de ses nombreuses tentations obscènes, mais elle ne croyait pas à la pureté de mes principes. La morale aussi est une affaire de temps, disait-elle avec un sourire malicieux, tu verras. G.G.M.

Présentation de l'éditeur

Voir également Memoria de mis putas tristes