Le chant du sabre

Le chant du sabre
Hoon Kim
Ed. Gallimard/Du monde entier

Yi Sun Shin est condamné à mort. Lors de la première bataille de l'armée coréenne face à l'envahisseur japonais, il a désobéi au roi pour sauver ses hommes. Nous sommes en 1592, et lorsque la défaite menace le royaume peu de temps après, seul Yi Sun Shin paraît en mesure d'éviter le pire. Sa condamnation est levée, et il est nommé commandant en chef de la flotte coréenne.
La guerre sera longue, et se jouera essentiellement sur la mer. Yi est un stratège hors pair ; les batailles navales qu'il mène ? et gagne ? sont un modèle d'intelligence. Elles n'en sont pas moins exemptes de cruauté, et le commandant nous décrit autant ses doutes et ses angoisses que la violence du sabre : les succès militaires de chaque côté se mesurent en nombre de têtes tranchées.
Comment échapper à la cruauté quand on doit faire son devoir ? Et comment oublier la mort de son propre fils, ou le parfum d'une femme aimée, dans la solitude du pouvoir ? Ce récit d'un homme qui affronte une mort certaine, et qui s'interroge sans cesse sur le sens de sa vie, est d'une beauté et d'une poésie bouleversantes. Les pleurs du sabre ? ce sabre qui vibre au moindre mouvement intérieur de son maître ? répondent aux pleurs silencieux du héros, pour devenir chant...
Présentation de l'éditeur

Délivrance

Délivrance
Livaneli Z?lf?
Ed. Gallimard/Du monde entier

Aux abords du cimetière, un peu à l'extérieur de ce bourg anatolien où elle a grandi, la jeune Meryem est retrouvée en sang, dans un état de grande confusion. Meryem, dont l'oncle est un dignitaire religieux important, a visiblement été victime d'un viol. Elle est incapable de désigner son agresseur, mais cela importe peu : l'honneur de la famille est souillé, et la jeune fille est enfermée.
Irfan Kurudal appartient à la haute société stanbouliote. Après des études à Harvard, son poste de professeur d'université et ses interventions régulières à la télévision lui ont donné un statut social enviable, tandis que sa femme lui a apporté sa fortune. Il a quarante-quatre ans et une vie agréable, mais soudain son existence lui paraît dénuée de sens. Il décide de tout quitter, loue un bateau et disparaît en mer Egée.
Djemal vient de terminer son service militaire dans les montagnes du sud-est de la Turquie, où l'affrontement avec les Kurdes du PKK fait rage depuis des années. Peu de temps après son retour en héros au village, sa famille lui demande de faire disparaître sa cousine Meryem...
À travers les destins croisés de ces trois personnages, emblématiques de la Turquie d'aujourd'hui, Délivrance fait écho aux multiples interrogations qui traversent une société déchirée entre tradition et modernité.
Présentation de l'éditeur

Le vendeur de saris

Le vendeur de saris
Bajwa Rupa
Ed. 2 Terres

Comme tous les matins, Ramchand est en retard. Il se hâte dans les rues étroites d'Amritsar, qui le mènent au magasin de saris, au c?ur de la vieille ville. Là, au milieu des cotonnades du Bangladesh et des soieries de Bénarès, Ramchand et les autres employés passent leurs journées à rouler et à dérouler des kilomètres d'étoffe à l'intention des femmes aisées de la ville. Une course offre un jour à Ramchand l'occasion de sortir de la routine. Il découvre alors un autre univers, et se prend à rêver d'une vie meilleure. Armé de deux vieilles grammaires anglaises, il tente de raviver l'espoir nourri dans son enfance. Mais ses efforts, en lui ouvrant de nouvelles perspectives, le confrontent à la cruauté et à l'injustice dont dépend son existence même. Le vendeur de saris dépeint un monde où espoir et violence sont inextricablement mêlés.
Présentation de l'éditeur

Millénaire mode d'emploi

Millénaire mode d'emploi
Graham Ballard James
Ed. Tristram

Depuis un demi-siècle, J.G. Ballard a publié vingt-cinq livres de fiction. Deux d'entre eux ont été adaptés au cinéma : Empire du Soleil par Steven Spielberg et Crash par David Cronenberg.

Il rassemble aujourd'hui dans Millénaire mode d'emploi le meilleur de ses essais et articles, sur tous les thèmes qui ont nourri son oeuvre : cinéma, art, science, littérature, vies des personnages publics, médias de masse, avenir de la société de consommation.

On a pu dire, à l'occasion de la reparution de son chef-d'oeuvre La Foire aux atrocités, que si Ballard a écrit une littérature d'anticipation - force nous est de la lire à présent comme de la critique sociale.

Comment J.G. Ballard a-t-il déchiffré les mutations de notre temps ? On le comprendra en lisant la somme que composent les quatre-vingt-dix chapitres de ce «mode d'emploi du Millénaire».
Présentation de l'éditeur

Petits contes noirs

Petits contes noirs
Susan Byatt Antonia
Ed. Flammarion

Deux amies d'enfance retournent dans la forêt où, petites filles, elles ont cru voir «la chose» ; une jeune femme se transforme peu à peu en pierre et part en Islande avec un mystérieux sculpteur ; une vieille dame, élève d'un atelier d'écriture, réserve bien des surprises à son professeur sur l'utilisation du «matériau brut» ; un homme voit ses nuits hantées par le fantôme de son épouse pourtant bien vivante...

Comme Andersen ou les frères Grimm, A.S. Byatt a compris que les contes de fées sont écrits aussi et surtout pour les adultes. Les nouvelles de ce fascinant recueil sont tour à tour effrayantes, drôles, pétillantes, tristes, et toutes inoubliables.
Présentation de l'éditeur

La table citron. Nouvelles

La table citron. Nouvelles
Barnes Julian
Ed. Mercure de France

C'était son congé annuel. Ses deux jours de permission. Il s'était fait couper les cheveux comme d'hab, avait fait nettoyer son blazer comme d'hab. Il était un homme ordonné, avec des désirs et des plaisirs ordonnés. Même si ces plaisirs n'étaient plus aussi intenses qu'ils l'avaient été. Différents, disons. En vieillissant vous ne teniez plus aussi bien l'alcool... Alors vous buviez moins, appréciiez mieux la chose... Et pareil avec Babs - comme il se souvenait de cette première fois avec elle, il y avait déjà tant d'années...

Jacko, vieil officier à la retraite, vient depuis vingt ans à Londres rendre visite à la même prostituée...

Tourgueniev vieillissant rêve au court voyage qu'il va faire avec la jeune Marina Savina dont il est amoureux...

À respectivement quatre-vingt-un et quatre-vingts ans, Stanley et Dorothy se séparent à la stupeur de leur fils...

Chez les Chinois, le citron symbolise la vieillesse et la mort. La table citron étant celle autour de laquelle on vient en parler, tous pourraient donc s'y asseoir. Sinistre ? Pas du tout. Dans les onze nouvelles ciselées qui composent ce livre, Julian Barnes joue sur différents registres, du plus cruel au plus tendre. Il y a du Tchekhov dans ces pages-là - la délicatesse, la retenue - et du Gogol - la dérision, le trait à l'emporte-pièce. Plus un humour inimitable.
Présentation de l'éditeur

Un charmant défaut

Un charmant défaut
Japin Arthur
Ed. Héloïse d'Ormesson

Si l'on en croit Casanova, il s'est épris encore adolescent d'une certaine Lucia, au seul et charmant défaut, son très jeune âge. Il s'engage à revenir demander sa main. Mais à son retour, la promise s'est enfuie, sans doute avec un rival. Des années plus tard, en 1758, le grand libertin retrouve l'infidèle, affreusement défigurée, dans une maison close d'Amsterdam.

A ce conte masculin de désillusion et de cynisme, Arthur Japin préfère une version féminine d'aventure et de sacrifice. Sur les traces de la belle Lucia, il nous entraîne dans un périple envoûtant à travers l'Europe des Lumières, des canaux d'Amsterdam à ceux de Venise.

Etre ou apparence, émotion ou raison, Un charmant défaut joue à merveille des puissantes contradictions de l'âme.

Des liaisons aussi dangereuses que galantes.
Présentation de l'éditeur

Milenio Carvalho

Milenio Carvalho
Vazquez Montalban Manuel
Ed. Christian Bourgois

Pepe Carvalho entraîne son fidèle Biscuter et les voilà, sur le pont d'un ferry, buvant des dry, partis pour le tour du monde. Barcelone verra revenir Pepe, seul, fauché, au bord de la vieillesse, peut-être, mais en accord avec lui-même. Soulagé.
Entre deux, un roman monde, roman bilan, roman mémoire, roman ciné, un jeu de piste pour lecteur déboussolé. Une dernière déclaration d'amour à la fiction.
L'occasion pour un héros pantelant d'arpenter les «terres mythiques de sa mémoire», où l'événement rattrape le désir, par le chemin le plus long : du Bosphore à Bangkok, de l'Australie à l'Argentine. Enfin aborder l'Afrique en tournée de solidarité, l'Europe en clandestin, vers un dénouement inattendu et pétaradant.
Apothéose placée sous un quadruple parrainage: Bouvard et Pécuchet, accrochés à leur pupitre comme à une bouée de sauvetage, Don Quichotte et Sancho Pança, l'un aspirant au bercail, à l'ombre, l'autre reparti pour un rêve qui est la vie.
Manuel Vâzquez Montalbân est mort en octobre 2003 avant la publication posthume de Milenio Carvalho qui clôt ainsi malheureusement le cycle des aventures de Pepe Carvalho.
Présentation de l'éditeur

L'homme ralenti

L'homme ralenti
Coetzee J.M.
Ed. Seuil

Vol plané au ralenti après le choc initial et retombée brutale sur le bitume d'un carrefour d'Adélaïde: mis à bas de son vélo par un jeune chauffard puis amputé d'une jambe, le sexagénaire Paul Rayment reprend connaissance d'un moi diminué sur son lit d'hôpital. Il refuse l'équilibre factice d'une prothèse, s'empêtre dans ses béquilles. Il lui faut désormais une auxiliaire de vie pour veiller au ménage et soigner le moignon.
Marijana Jokié, l'immigrée croate, s'acquitte au mieux de sa tâche, mais ranime, à son corps défendant, le c?ur en souffrance de Paul Rayment. Il va jusqu'à offrir de prendre tous les Jokié sous son aile. À la réalité inerte d'un membre artificiel, Paul substitue la chimère d'une famille fantôme qui prolongerait son monde rétréci.
C'est alors qu'Elizabeth Costello frappe à sa porte. Prompt à le rappeler à l'ordre, ce double féminin bavard, intempestif et omniprésent s'acharne sans relâche à élaborer une fiction d'un homme amoindri et indûment épris qui aborde la vieillesse.
La vie passée du jeune garçon transplanté d'Europe en Australie et le progrès difficile vers l'âge d'homme, entre deux langues et deux cultures, font place, dans la dignité précairement conservée et avec un humour résigné, à un questionnement sur le crépuscule qui nous attend.
Présentation de l'éditeur

Les détectives sauvages

Les détectives sauvages
Bolano Roberto
Ed. Christian Bourgois

David Zimmer a perdu sa femme et ses fils dans un accident d'avion.

Au bord de la dépression, anéanti devant la télévision, son attention est soudain retenue par un acteur du cinéma muet, un certain Hector Mann, disparu depuis 1929. Pour la première fois depuis des mois, David est sous le charme ; ce virtuose du septième art parvient à le faire rire, et, pour ce petit miracle, David décide de se lancer dans la filmographie du personnage. Le livre publié, il s'invente une autre raison de vivre et entreprend la traduction des Mémoires d'outre-tombe. Un soir, une inconnue débarque chez lui et, sous la menace, lui impose un très long voyage. Elle a pour mission de l'amener le plus vite possible au chevet d'Hector Mann qui, mourrant, l'appelle pour lui léguer un étrange héritage. Malgré l'improbabilité de l'histoire, David se laisse entraîner?
Avec Le Livre des illusions, Paul Auster fait un brillant retour romanesque. Dès les premières pages, le lecteur est littéralement emporté par le torrent narratif. Au-delà de l'extraordinaire et mystérieuse histoire d'Hector Mann, l'auteur nous entraîne au c?ur des destins qui s'entrecroisent dans un monde à la hauteur de son incomparable imaginaire. Le livre des illusions ne pourrait s'appeler autrement : cinéma, suspense, enquêtes, meurtres et histoires d'amour, tout est là, magistralement orchestré, pour finalement disparaître dans un nuage de fumée?