L'homme de Shanghai

L'homme de Shanghai
Caldwell Bo
Ed. Liana Levi

Dans les années 1930 à Shanghai, les étrangers qui habitent la concession internationale mènent grand train. Mais pour Joseph Schoene, cela n'est qu'un à-côté: c'est la ville qu'il aime passionnément. Ses trottoirs grouillants, ses venelles odorantes, le Bund qui s'étire le long du fleuve boueux. Il aime Shanghai, envers et contre tout: les revers de fortune, l'invasion japonaise, les geôles communistes... Il l'aime tant qu'il laisse sa femme retourner seule aux États-Unis avec leur fille Anna. Pour celle-ci, la narratrice, Joseph restera à jamais «l'homme de Shanghai».
Présentation de l'éditeur

Oeuvres complètes

Oeuvres complètes
Chatwin Bruce
Ed. Grasset

   
Nouvelle traduction, présentation, notes et notices de Sophie Benech

Qui était Isaac Babel, ce Juif d'Odessa considéré comme l'un des plus grands écrivains russes du XXe siècle, qui connut une gloire fulgurante au début des années 20 avant d'être réduit au silence et exécuté par la Tchéka à l'âge de 45 ans, en janvier 1940 ?

Cette édition propose pour la première fois l'ensemble de ses oeuvres sous un angle nouveau. Les cycles projetés par Babel ont été reconstitués : le cycle autobiographique (Histoire de mon pigeonnier et Journal pétersbourgeois) et tout ce qui se rapporte aux truculents récits du cycle d'Odessa ; celui de la guerre russo-polonaise avec Cavalerie rouge, le recueil qui le rendit célèbre, suivi du Journal de 1920 et des Plans et esquisses ; enfin les textes inclassables, dont de nombreux inédits et les fragments de son livre inachevé sur la collectivisation en Ukraine.

Le lecteur y trouvera donc tous ses textes en prose connus à ce jour, son théâtre, ses scénarios ainsi que ses reportages, articles, discours, entretiens, portraits, notes et projets.

«Je prends un petit rien, une anecdote, une histoire qui traîne sur la place du marché, et j'en fais une chose à laquelle moi-même, je n'arrive plus à m'arracher. Ça joue, c'est rond comme un galet. Ça tient par la cohésion de ses particules. Et la force de cette cohésion est telle que même la foudre ne saurait la briser.»

Isaac Babel en 1921, dans une conversation avec Constantin Paoustovski.

L'inspecteur de nuit

Couverture non disponible
Busch Frederick
Ed. Gallimard

Dans l'euphorie d'après guerre de Sécession, New York ne vit plus que pour la spéculation et le profit.

William Bartholomew, ancien tireur d'élite nordiste, défiguré par l'explosion de son fusil observe froidement le commerce des hommes.
Roman policier, roman historique recréant l'atmosphère grouillante et fantasmagorique d'un New York en train de devenir la Ville par excellence, évocation littéraire aussi où l'on retrouve Herman Melville, écrivain sublime et déchu, L'inspecteur de nuit est avant tout la peinture puissante d'une humanité déchirée entre la part du Mal et l'espoir d'un rachat.
Un grand livre, puissant et énigmatique.

Thanatos

Thanatos
Murakami Ryu
Ed. Picquier

Un photographe installé à Cuba est convoqué pour servir d'interprète auprès d'une compatriote japonaise suspectée par les services de l'immigration. Cette femme, Reiko, extrêmement belle, jadis actrice à Paris, lui raconte son histoire, sa rencontre avec Keiko Kataoka et celui qu'elle appelle «le maître», et les relations intenses, fondées sur le plaisir et la soumission, qui se noueront entre eux.

Elle ne parlait pas particulièrement fort, mais ses paroles étaient parfaitement distinctes. Casse-toi vite d'ici et rentre chez toi, me disais-je, mais je ne pouvais pas m'éloigner. J'étais comme enchaîné. Quelque part mon corps désirait sa voix. C'était une sorte de sentiment masochiste, comme d'être violé mais de jouir quand même.

Réflexion sur l'identité, la sexualité, les métaphores du désir, de la jouissance et de la souffrance, Thanatos forme le dernier volet, après Ecstasy et Melancholia, de la trilogie regroupée par Murakami sous le titre de «Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort» - et en fournit en quelque sorte la clé. A l'opposé d'une lecture voyeuriste, les relations sadomasochistes y apparaissent comme le miroir grossissant de tensions sociales poussées à leur paroxysme.
Présentation de l'éditeur

Les extraordinaires aventures de Kavalier & Clay

Couverture non disponible
Chabon Michael
Ed. Laffont/Pavillons

À Brooklyn, les années 1940, exubérantes et déchirantes battent leur plein.

Sammy, dix-neuf ans, rêve de s'imposer dans l'univers des Comics, qui font fureur. Son cousin Josef a fui Prague occupée par les nazis, laissant derrière lui toute sa famille.
Sam et Joe inventent un héros qui dame le pion à Batman et à Superman : l'Artiste de l'évasion. À lui seul, page après page, il anéantit les forces du Mal à l'?uvre outre-Atlantique. Comme si, en tuant Hitler et ses complices à coups de crayon, Joe pouvait éloigner la mort de sa famille.
Michael Chabon a admirablement construit un vrai roman d'aventure, intelligent et drôle, une fresque romanesque aussi européenne qu'américaine, impétueuse et bouleversante.

Gonzo Highway

Gonzo Highway
S. Thompson Hunter
Ed. Laffont/Pavillons

Le 21 février 2005, Hunter S. Thompson se tirait une balle dans la tête. Une mort en accord avec la vie qu'il avait choisie-et un point final mis à l'oeuvre la plus délirante et la plus féroce de la littérature américaine.

Inventeur du journalisme « gonzo », un style de reportage unique dont le reporter est à la fois auteur et héros, Thompson était reconnu depuis peu comme un écrivain de grande classe. Gonzo Highway, recueil de lettres et de papiers divers, livre la quintessence de son univers : explosif et comique, sur fond d'autodérision et de saine colère. « J'ai l'impression que les gens préfèrent mes lettres à mes articles », écrivait Thompson. Une chose est sûre : il s'y montre à son meilleur, cancre surdoué et hyperactif, trublion politique et voyageur lucide, portant haut sa haine et sa fascination du rêve américain - qu'il prolonge en s'acharnant à le détruire.

« Thompson le forcené distingué est aujourd'hui, in fine, respecté pour ce qu'il a toujours été : un romancier, dernier héritier bâtard d'une écriture mise en scène de soi hallucinée, telle que l'avaient augurée les nomades de la beat generation.» Philippe Azoury et Alexis Bernier, Libération

« Découvrir la littérature sauvage [de Hunter S. Thompson] [...], c'était comme se faire gifler d'un coup par les Stones ou les Clash après des années d'écoute de Georges Brassens : une sensation physique, électrique, sexuelle, le sentiment de coller de plus près à l'urgence du monde et du moment. » Serge Kaganski, Les Inrockuptibles

« La correspondance de Thompson [...] montre qu'au-delà de l'irrévérence absolue, cet ancêtre du 'nouveau journalisme' sut dresser un tableau lucide d'une Amérique qu'il jugeait de plus en plus hypocrite et prude. » Émilie Grangeray et Patrick Kéchichian, Le Monde

Bienvenue au club

Couverture non disponible
Coe Jonathan
Ed. Gallimard

Imaginez l'Angleterre des années septante, si pittoresque, avec ses syndicats prospères et sa mode baba cool !

Imaginez aussi les sourdes menaces : tensions sociales, montée de l'extrême droite, et une guerre en Irlande du Nord? Imaginez encore quelques adolescents soucieux surtout de s'intégrer aux clubs de lycées archaïques, d'oser parler aux filles et de s'affirmer comme artistes en herbe, de s'échapper enfin de Birmingham l'endormie pour des aventures londoniennes? trop innocents pour saisir les enjeux qui préoccupent leurs parents, jusqu'à ce que le monde les rattrape.
Dans ce roman foisonnant ? dont il annonce une suite ?, Jonathan Coe renoue avec la veine de Testament à l'anglaise, usant de tous les styles, entremêlant en virtuose récits et personnages, pour nous offrir à la fois une chronique adolescente tendre et drôle, un roman d'apprentissage nostalgique et le tableau ample, grave et lucide d'un pays en pleine mutation.

A bonne école

A bonne école
Spark Muriel
Ed. Gallimard/Du monde entier

L'action se déroule dans un collège très chic, en Suisse, près de Lausanne. Nés de parents fortunés, les élèves passent agréablement le temps en apprenant les arts de la mondanité et de l'écriture. Parmi eux, Chris, un rouquin de dix-sept ans, écrit un roman à l'inspiration libre sur le trio constitué par Marie, reine d'Écosse, Darnley, son mari assassiné, et son secrétaire David Rizzio qui reçut cinquante - six coups de poignards. Son assurance et son brio rendent fou de jalousie Rowland Mahler, directeur de l'école, lui-même romancier en herbe. Ce dernier pâlit, ne mange plus, sombre dans l'obsession et médite un meurtre : l'histoire passée de haine et de rivalité va - t - elle se répéter ? Et Chris va - t -il lui aussi finir trucidé ?
Muriel spark enchaîne les morceaux de bravoure, manie la satire sans s'appesantir, touche aux sentiments les plus bas sans trop insister, bref s'amuse franchement des écrivains et de leur calvaire. Sous la surface brillante des choses (comme dans Les belles années de mademoiselle Brodie auquel ce roman fait penser), on devine des profondeurs plus sombres que le loch Ness.
Finesse, humour, compassion : Muriel Spark est ici à son meilleur.
Présentation de l'éditeur

Featherstone

Couverture non disponible
Gunn Kirsty
Ed. Christian Bourgois

De Featherstone, petite bourgade où il est né et qu'il n'a jamais quittée,

le vieux Sonny Johanssen ? qui se fait appeler Son ? connaît tous les chemins et toutes les histoires. Avec lui, Kirsty Gunn nous introduit dans une étonnante ronde romanesque, sombre et complexe.
Après Pluie et Histoire aux yeux pâles, deux romans intimistes et poignants, l'auteur explore ici de plus vastes territoires littéraires et humains. La délicatesse des images, la splendeur lumineuse des descriptions, l'omniprésence poétique du paysage, la force incantatoire du rythme narratif confèrent à son style un onirisme incontestable. Traduisant à merveille les tourments intérieurs des personnages, cette magie du style sert avec souffle et envergure une intrigue envoûtante et impose une voix originale et profondément durable.