Etienne Souriau, une ontologie de l'instauration

Etienne Souriau, une ontologie de l'instauration
Collectif
Ed. Vrin
Date de publication : 22/10/2015

De la métaphysique jusqu’au développement de l’esthétique en France, l’œuvre d’Etienne Souriau a marqué son époque – avant de tomber en désuétude et d’être largement oubliée par la nôtre. Pourtant, des concepts tels que le « trajet », la « dramatisation », l’« instauration », le « philosophème » ou, encore, l’« existence virtuelle » ont résisté, faisant écho à certaines propositions de Gilles Deleuze, ou inspirant Isabelle Stengers et Bruno Latour. Car Souriau rend capable de construire une philosophie de l’expérience et un pluralisme ontologique, profondément osés

Le concept d’instauration en est la clef de voûte. Instaurer? C’est penser à partir d’un monde qui ne se laissera pas balayer ou ignorer par les réquisits de la pensée systématique, c’est faire exister des êtres qui ont besoin de nous comme nous avons besoin d’eux. Instaurer, c’est prendre le risque de « rater » et de vouer à l’oubli des mondes possibles. Les auteurs réunis dans ce livre collectif témoignent de ce que l’instauration sourialienne produit sur leurs questions et terrains, dans des domaines aussi variés que la métaphysique, l’épistémologie, l’esthétique, la sociologie, l’anthropologie ou l’éthologie : quels mondes possibles l’ontologie d’Etienne Souriau permet-elle de dessiner?

Ont participé à ce volume : F. Courtois-L’Heureux, D. Debaise, V. Glansdorff, A. Hennion, B. Latour, L. Lawlor, S. Mesturini Cappo, A. Monnin, I. Stengers et A. Wiame.