L'ouvert. De l'homme et de l'animal

L'ouvert. De l'homme et de l'animal
Agamben Giorgio
Ed. Rivages poche

«Le conflit politique décisif, qui gouverne tout autre conflit, est, dans notre culture, le conflit entre l'animalité et l'humanité de l'homme»; c'est pourquoi «se demander en quelle manière - chez l'homme -l'homme a été séparé du non-homme et l'animal de l'humain est plus urgent que prendre position sur les grandes questions, sur les prétendus valeurs et droits humains». Une urgence qui est toujours apparue comme telle, du moins depuis que la métaphysique aristotélicienne a défini le principe du vivant, mais qui se manifeste aujourd'hui avec une nouvelle et pressante gravité, en un temps où il est nécessaire de mettre hors jeu la puissante «machine anthropologique» qui, dans la tradition occidentale, a articulé pendant des siècles le corps et l'âme, la vie animale et le logos, le naturel et le surnaturel, les ténèbres et la lumière. En partant d'une lecture de Heidegger et de Kojève, Giorgio Agamben poursuit la réflexion menée dans les livres précédents autour du concept de vie, et s'interroge sur le seuil critique qui produit l'humain, qui distingue et en même temps rapproche humanité et animalité de l'homme, qui décide «à chaque fois et en chaque individu de l'humain et de l'animal, de la nature et de l'histoire, de la vie et de la mort».
Présentation de l'éditeur

Dialoguer avec l'Orient

Couverture non disponible
Fleury Cynthia
Ed. PUF/Intervention philosophique

Le « choc des civilisations » est-il l'horizon indépassable du rapport entre Occident et Orient arabo-musulman ? Cynthia Fleury démontre dans son livre, Dialoguer avec l'Orient, qu'il n'en est rien. Un art du dialogue, de la « disputatio » propre à la Renaissance, est toujours possible et constitue même le fondement de toute réflexion philosophique. « Il importe aujourd'hui de dépasser les fractures conjoncturelles, politiques et dogmatiques » et de « faire retour à nos héritages communs. » Pour redéfinir un horizon possible de la réconciliation, au-delà des hégémonismes concurrents et des volontés de domination qui prévalent de part et d'autre.

Guerres justes et injustes

Guerres justes et injustes
Walzer Michael
Ed. Folio essais/Gallimard

Dans l'enfer de la guerre, tout n'est pas égal. Blocus, bombardements de civils, représailles, dommages collatéraux traversent tous les conflits. Mais la guerre juste existe, qui peut à chaque instant basculer dans l'injustice. Déterminer l'inacceptable comme l'inévitable est un jugement auquel nul ne peut se dérober.

En quête du juste équilibre, Walzer n'ignore ni les droits de l'homme, ni la nécessité. Le philosophe qui milita contre la guerre au Vietnam montre qu'une guerre, quand même elle servirait les intérêts d'une grande puissance, peut être aussi une guerre juste. Il revendique un empirisme moral, et développe une argumentation à partir d'exemples historiques. Rien de moins abstrait que cette réflexion.

Notre monde n'a pas su écarter l'enfer de la guerre, mais il progresse chaque jour dans son exigence d'un droit international pour juger des guerres et des crimes qui y sont commis. Un «après-propos» inédit, rédigé à la lumière de la guerre d'Irak, ouvre la perspective d'un usage juste et préventif de la force qui écarterait les risques de guerres injustes.
Présentation de l'éditeur

La persécution et l'art d'écrire

Couverture non disponible
Strauss Leo
Ed. L'éclat

Karl Popper. Un philosophe heureux

Karl Popper. Un philosophe heureux
Brudny Mich?le-Ir?ne
Ed. Biblio essais/Livre de poche

Né en 1902 à Vienne dans une famille bourgeoise de juifs convertis au protestantisme, Karl Popper a été le témoin de l'effondrement de l'Empire austro-hongrois à la fin du premier conflit mondial. Avec le cercle des lycéens socialistes, il participa à l'effervescence de la jeune République, puis à la réforme scolaire de Vienne la Rouge. Communiste pendant quelque temps, il poursuivra par la suite une réflexion sur le marxisme et sa prétention à connaître les lois de l'histoire. Lorsque Popper publia la Logique de la découverte scientifique, en 1934, Einstein salua cette parution, amorçant ainsi la longue complicité que le philosophe entretint, sa vie durant, avec des savants. Ses origines juives lui interdirent d'embrasser une carrière universitaire en Autriche, et il s'exila en Nouvelle-Zélande. L'Anschluss le persuada d'infléchir les enjeux de son oeuvre, qui aboutit à la publication de Misère de l'historicisme et de La Société ouverte et ses ennemis.

À la fin de la guerre, Popper fut nommé à la London School of Economics dont il devint l'une des grandes figures.

Cet ouvrage est la première biographie de Karl Popper. Ce fait est d'autant plus significatif qu'en France les obstacles opposés par un certain philocommunisme - pour reprendre le terme de Raymond Aron - ont entraîné une «réception en lignes brisées» de Karl Popper. Mais les temps ont changé, et l'oeuvre de Popper est peut-être en train de retrouver le rang qui lui est dû.
Présentation de l'éditeur

Sur les épaules des géants. Les plus grands textes de physique et d'astronomie

Couverture non disponible
Hawking Stephen
Ed. Dunod

De tout temps l'homme s'est interrogé sur l'Univers qui l'entoure. Quelles lois règnent sur le cosmos ? L'Univers a-t-il un centre ? Où se trouve-t-il ? A quelles règles obéit le mouvement des corps célestes ? Quelles forces maintiennent les planètes sur leurs orbites ?
Stephen Hawking a rassemblé dans ce livre les textes qui ont révolutionné successivement la perception humaine du monde : ?De la révolution des sphères célestes? de Nicolas Copernic, ?Dialogues sur les deux grands systèmes du monde? de Galileo Galilei, ?Le secret du Monde? de Johannes Kepler, ?Les principes mathématiques de la philosophie naturelle? de Isaac Newton et ?La relativité? de Albert Einstein. Ces textes nous renseignent sur l'évolution de notre connaissance de l'Univers, d'un cosmos précopernicien centré sur la Terre à la relation qui unit le temps et l'espace. Les textes sont introduits par une biographie de chaque savant où Stephen Hawking explique l'importance de leurs travaux, en les replaçant dans leur contexte historique. Présentation de l'éditeur

La transformation de l'intimité

La transformation de l'intimité
Giddens Anthony
Ed. Pluriel/Hachette littératures

Anthony Giddens s'interroge ici sur la fantastique transformation qui a fait de la sexualité - domaine strictement privé et caché sur lequel s'exerçait le contrôle disciplinaire et répressif de la société - une affaire publique: le sexe s'expose, s'exhibe, et l'intimité a envahi le champ social. Par ailleurs, le choix du genre (femme, homme, homosexuel, queer) laisse chacun libre de se déterminer comme il l'entend. En fait, la relation amoureuse et sexuelle est, à son tour, devenue «démocratique». Chacun recherche dans la rencontre de l'autre la réalisation d'un projet de vie et d'une invention de soi. La sexualité devient affaire de poursuite de son identités dans la relation. Dans le même temps, nos identités sont devenues successives, plurielles et flexibles.
Présentation de l'éditeur

L'élite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique

L'élite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique
Heinich Nathalie
Ed. Gallimard/Bibliothèque des sciences humaines

Une génération après que la Révolution eut supprimé les privilèges aristocratiques, une nouvelle élite apparut dans la société française : les « artistes », dont le prestige était devenu tel qu'il leur permettait de s'égaler aux plus grands, malgré l'absence de naissance, de fortune, de pouvoir. En même temps s'imposait l'idée qu'ils formaient une seule catégorie mêlant, tous genres confondus, écrivains, peintres, sculpteurs, musiciens. Et l'identité collective de cette catégorie inédite se définissait, avec la « bohème », par l'excentricité du hors normes : une élite en marge, donc.

Cette situation paradoxale s'explique en partie par le statut institutionnel, économique, démographique, juridique, sémantique des activités artistiques, que reconstitue minutieusement Nathalie Heinich. Mais elle tient aussi à des facteurs de plus longue durée : les valeurs de sens commun, que révèle l'exploration des romans, des témoignages, des journaux, des correspondances. Car on ne comprendrait pas que cet étrange phénomène ait pu perdurer, s'imposant aujourd'hui plus que jamais, sans prendre en compte ces valeurs fondamentales que sont l'aspiration à l'égalité et la reconnaissance de l'excellence, la préséance du mérite et le droit au privilège.

La singularité artiste offrirait-elle à notre société contemporaine, écartelée entre aristocratisme, égalitarisme et méritocratie, une solution de compromis à un élitisme acceptable par la démocratie ?
Présentation de l'éditeur

Traité des solitudes

Couverture non disponible
Grimaldi Nicolas
Ed. Puf/Perspectives critiques

Solitude ambivalente

Un essai philosophique accessible à tous sur un thème familier : qui n'a à la fois redouté mais aussi souhaité la solitude ? Relisant et citant Epictète, Pascal, Rousseau et de nombreux auteurs plus contemporains, Nicolas Grimaldi analyse brillamment l'ambivalence de la solitude, absence intolérable et refuge protecteur. Cette analyse prend appui sur le témoignage de leurs journaux intimes pour élucider les divers statuts du moi et caractériser la crise de son identité. Quel hiatus entre ce que chacun sent de soi et ce qu'en imaginent les autres ! D'après l'éditeur