Les bas-fonds. Histoire d'un imaginaire

Les bas-fonds. Histoire d'un imaginaire
Kalifa Dominique
Ed. Seuil

Gueux, mendiants, misérables, prostituées, criminels, aliénés, détenus, bagnards peuplent de leurs figures hideuses, pour partie réelles et pour partie fantasmées, l'envers ou les dessous de notre société. Ils en sont le repoussoir, la «part maudite», mais aussi l'une des lignes de fuite symbolique et sociale. Car s'ils disent des réalités - la pauvreté, le crime, les transgressions -, ces «bas-fonds» constituent aussi un imaginaire qui traduit tout autant nos inquiétudes et nos anxiétés que certains de nos désirs.

C'est à l'exploration de cet imaginaire que ce livre est consacré. Il montre comment les bas-fonds naissent dans l'Europe bouleversée du XIXe siècle, mais empruntent à une tradition où se mêlent les figures bibliques - Sodome, Babylone -, les mauvais pauvres de la tradition chrétienne et la cour des Miracles. Des «mystères» de Paris à l'underworld victorien, des bas quartiers de New York aux trottoirs de Buenos Aires, il décrypte la fabrique d'un regard qui n'a cessé de nous fasciner. Ces histoires qui hantent nos consciences ont-elles pris fin aujourd'hui ? Les contextes ont changé, mais les débats sur l'underclass, les images du cinéma contemporain ou la culture steampunk montrent que l'ombre des bas-fonds rôde toujours autour de nous.

En numérique chez Tropismes : Les bas-fonds. Histoire d'un imaginaire

Comment la souffrance se dit en rêve. Un regard ethnopschiatrique

Comment la souffrance se dit en rêve. Un regard ethnopschiatrique
Pierre Danièle
Ed. PUF

Qu'est-ce que rêver ? Qu'est-ce qu'interpréter ?

Selon Freud, l'interprétation du rêve est véritablement la « voie royale » menant à la connaissance de l'inconscient : la méthode de l'association libre doit permettre d'y découvrir un sens caché. Mais en clinique transculturelle, le rêve apparaît déjà interprété de l'intérieur par la culture. Comment comprendre cela ? L'auteur retrace à cet égard les apports de Géza Roheim (Les portes du rêve) et surtout de Georges Devereux (Psychothérapie d'un Indien des Plaines. Réalité et rêve est le premier compte rendu complet d'une thérapie transculturelle). Elle propose ensuite de redécouvrir un concept freudien longtemps considéré comme mineur : celui de l'élaboration secondaire du rêve. Il s'agit du remaniement préconscient de sa façade qui le rend intelligible et communicable dans le registre de la pensée diurne. C'est lui qui ordonne les choses selon la logique culturelle du rêveur, selon sa « vision du monde ». À travers la thérapie ethnopsychanalytique d'une jeune femme marocaine à Bruxelles, le rêve apparaît bien comme un lieu privilégié de ce qui se noue entre l'individu et son univers culturel. Il reste toujours le paradigme du travail psychique dans la cure et dans le transfert.

Programme sensible

Programme sensible
Garat Anne-Marie
Ed. Actes sud

Dans un deux-pièces de la banlieue parisienne ignoré du GPS et de Google Earth, Jason, devenu traducteur professionnel après avoir vécu plusieurs vies, entretient un secret et obsédant dialogue avec son ordinateur dont l'écran liquide semble receler de vivantes images de son passé refoulé dans une forêt nordique d'Estonie, vingt ans avant la chute du mur de Berlin. Et sur fond de divorce, de paternité difficile, de drame des sans-papiers, de rafle des camps « roms », de réchauffement climatique et de tragédie de Fukushima, il affronte cette rémanence qui revêt les couleurs d'un conte originel, dont les ogres désormais numérisés, percutant inlassablement son inconscient et sa mémoire archaïques, l'obligent à se réinventer dans la vraie vie.

Puisant à diverses sources formelles, nourri de différents « mythes », Programme sensible est sans doute, en France, l'une des premières fictions qui invitent délibérément notre rapport contemporain aux nouvelles technologies à se matérialiser dans la dramaturgie comme dans l'imaginaire du genre romanesque.

En numérique chez Tropismes : Programme sensible

Sources et ressources. Panorama des cultures fondamentales de la République Démocratique du Congo

Sources et ressources. Panorama des cultures fondamentales de la République Démocratique du Congo
Faïk-Nzuji Clémentine M.
Ed. CILTA

Fruit de quarante-cinq années d'enquêtes et de recherches sur le terrain, Sources et Ressources est aussi l'aboutissement d'une longue carrière d'enseignement universitaire en Afrique et en Europe. Convaincue que les méthodes en sciences humaines africaines ne prennent valeur qu'en tenant compte de la logique interne des populations concernées et en débouchant sur leur vécu quotidien, Clémentine M. Faïk-Nzuji a toujours été particulièrement attentive à la question de méthodes et soucieuse d'allier une démarche rigoureusement scientifique à une approche résolument pédagogique.

Illustré de nombreux documents d'archives, et d'une galerie de portraits d'écoliers réalisés par Gaëtan Faïk, cet ouvrage, enrichi d'une trentaine d'encadrés signés par les meilleurs spécialistes et par des témoins culturels, offre au personnel enseignant, ainsi qu'à tout public cultivé, un large Panorama des cultures fondamentales de la République Démocratique du Congo.

Comment identifier ces valeurs culturelles ? Pourquoi ont-elles été conçues et transmises ? De quelle manière sont-elles vécues dans la société contemporaine ? Quels procédés et quelles politiques mettre en oeuvre pour les revitaliser, en les adaptant si nécessaire aux problématiques d'aujourd'hui ? Voilà, entre autres, les questions que pose et auxquelles tente de répondre cet ouvrage magistral, qui comble enfin une grave lacune, sur ce sujet primordial pour l'émergence d'une méthodologie qui puisse servir à bâtir un système d'éducation enraciné.

Sources et ressources met à la disposition des éducateurs des matériaux, à la fois sûrs et aisés d'accès, qui les aideront à doter la jeunesse africaine de l'ancrage dont elle a besoin pour préserver son identité culturelle et pour résister au vacillement des valeurs qui fragilise le monde actuel.

En contexte multiculturel, notamment en Europe, au Canada et aux Etats-Unis, où la gestion des relations interpersonnelles et intercommunautaires est parfois difficile, ce livre fournit aux institutions, animateurs culturels, agents socioculturels, médecins, thérapeutes et à toute personne soucieuse de mieux comprendre les résidents d'origine africaine, des matériaux riches et variés, réunis pour la première fois en un seul volume.

A travers cet ouvrage, Clémentine M. Faïk-Nzuji nous donne accès à une sagesse universelle, héritée des Grands Initiés qu'elle a longuement côtoyés.

 

L'éléphant n°1/La revue de culture générale

L'éléphant n°1/La revue de culture générale
Revue
Ed. Scrineo

Pourquoi et comment le pape est-il devenu 'infaillible' ? Qui était la femme derrière Pie XII ? Le Vatican a-t-il aidé les criminels nazis après la guerre ? Le pape Jean XXIII a-t-il évité l'apocalypse nucléaire en 1962 ? Peut-on être à la fois catholique et franc-maçon ? Qu'a-t-on trouvé dans le tombeau de saint Pierre ? Que se sont dit exactement Gorbatchev et Jean-Paul II en 1989 ? Jean-Paul II a-t-il couvert les crimes pédophiles ?

Après le grand succès des Secrets du Vatican, Bernard Lecomte nous livre à nouveau, avec son souci de l'exactitude historique, les histoires extraordinaires et insoupçonnées d'un lieu qui alimente tous les fantasmes.

L'humain comme avenir de l'homme

L'humain comme avenir de l'homme
Galand Paul
Ed. Racine

Sans entretenir l’ « utopie rose » d'un retour vers un mythique paradis perdu, il est temps de trouver  une autre réponse à la crise écologique et économique actuelle que l’« utopie noire » consistant à compter que plus de technologie peut encore être une solution, alors qu’elle est devenue elle-même l’essentiel du  problème.
Même ceux que seuls animent l’égoïsme et l’esprit de lucre semblent commencer à comprendre que la situation impose d’elle-même des changements qui, il y a peu encore, paraissaient révolutionnaires. Beaucoup ont déjà entrepris de mettre leurs stratégies plus en conformité avec leurs intérêts réels.
D’où, en partie, mon optimisme, lequel se fonde aussi sur la volonté qui s’exprime de plus en plus de sortir du cadre de pensée où la technologie nous a enfermés et de repenser l’avenir de l’humain.
Un nouveau mode de rapport au monde est en cours d’invention, une nouvelle culture naît, axée non plus sur le consumérisme, mais sur une conception plus humaine des rapports humains et de l’entreprise baptisée « civilisation ». Comment dès lors ne pas être optimiste ?

Paul Galand est docteur en sciences zoologiques et agrégé d’université de l’ULB en biologie cellulaire. Passionné par la vulgarisation scientifique, il participe depuis plus de 40 ans à l’émission Le Jardin extraordinaire (RTBF) en tant que conseiller scientifique et commentateur.

Corps en tous genres. La dualité des sexes à l'épreuve de la science

Corps en tous genres. La dualité des sexes à l'épreuve de la science
Fausto-Sterling Anne
Ed. La Découverte

«Il y a deux sexes !» Ce serait un fait de nature. La biologiste Anne Fausto-Sterling défait cette fausse évidence du sens commun, fût-il scientifique. N'y en aurait-il pas cinq, voire plus ? Ironique, cette proposition n'en est pas moins sérieuse : pour les intersexes, ni tout à fait garçons ni vraiment filles, il en va de leur vie. Va-t-on les faire entrer de force, par la chirurgie, dans l'une ou l'autre catégorie ? Et, quand ils envoient des messages différents, qui, des chromosomes, des hormones, du cerveau ou du squelette, a le dernier mot ?

L'enjeu, ce sont les exceptions mais aussi la règle, à savoir tout le monde ! Le partage entre deux sexes est toujours une opération sociale. C'est bien la société qui tranche dans les variations attestées pour donner un sexe au corps. Et, quand le médecin ou le savant parlent sexe, ou sexualité, c'est encore la société que l'on entend. Loin d'être neutre, la science est donc toujours située : telle est l'une des leçons de cet ouvrage, devenu un classique depuis sa publication aux États-Unis en 2000.

La critique du biologisme par une scientifique du sérail trouble nos oppositions convenues - entre genre (social) et sexe (biologique), entre culture et nature. Ainsi ne pourra-t-on plus dire qu'il faut choisir entre féminisme et science.

Gai savoir que celui offert par ce livre illustré avec humour et érudition : la biologie, c'est bien la politique continuée par d'autres moyens.

L'éthique des hackers

L'éthique des hackers
Levy Steven
Ed. Globe

Qui aurait cru qu’une poignée de hackers binoclards seraient à l’origine de la plus grande révolution du xxe& siècle ? Le livre culte de Steven Levy, histoire vraie de l’équipe de geeks qui ont changé le monde.

Précision& : un «& hacker& » n’est pas un vulgaire «& pirate informatique& ». Un hacker est un «& bricoleur de code& ». Son truc : plonger dans les entrailles de la machine.
Bill Gates, Steve Jobs, Steve Wozniak, Mark Zuckerberg ont commencé leurs brillantes carrières comme hackers…
La plupart ne paient pas de mine mais tous partagent une même philosophie, une idée simple et élégante comme la logique qui gouverne l’informatique& : l’ouverture, le partage, le refus de l’autorité et la nécessité d’agir par soi-même, quoi qu’il en coûte, pour changer le monde.
C’est ce que Steven Levy appelle l’Éthique des hackers, une morale qui ne s’est pas exprimée dans un pesant manifeste, mais que les hackers authentiques ont mise en pratique dans leur vie quotidienne. Ce sont eux qui ont œuvré, dans l’obscurité, à la mise en marche de la révolution informatique.
Depuis les laboratoires d’intelligence artificielle du MIT dans les années 1950 jusqu’aux gamers des années 1980, en passant par toutes les chambres de bonne où de jeunes surdoués ont consacré leurs nuits blanches à l’informatique, Steven Levy les a presque tous rencontrés. Voici leur histoire.

L'inséparé. Essai sur un monde sans Autre

L'inséparé. Essai sur un monde sans Autre
Quessada Dominique
Ed. PUF

Nous sommes entrés dans l'âge de l'inséparation. Un mouvement de fond nous a fait passer d'un univers humaniste composé d'entités séparables à un réel inséparé où tous les phénomènes devenus globalisés sont liés, en interrelation et en co-dépendance. Des smartphones au multiculturalisme, des défis de l'écologie à la politique de réinvention des frontières, du politically correct au posthumanisme, notre monde élabore une nouvelle condition d'existence, dont la figure de l'Autre a disparu. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Là n'est pas la question. Cela est. Ce monde enfanté par l'inséparation, la politique, les sciences, les arts et les techniques en ont produit l'architecture - une architecture sans coupure ni soudure. De ce monde ayant aboli la séparation, voici le plan, le code et l'histoire.

Théorie du trou

Théorie du trou
De Sutter Laurent
Ed. Léo Scheer

Un voyage métaphysique à la fois fascinant et glaçant au cœur du film mythique de Jean Eustache, Une sale histoire.

Explorant une banale histoire de voyeurisme dans les toilettes pour femmes d’un café parisien racontée dans le film de Jean Eustache Une Sale histoire, Laurent de Sutter va découvrir une vérité restée cachée dans les replis des images de cette œuvre cinématographique aussi énigmatique que mythique.

Théorie du trou est la reconstitution minutieuse de ce secret. L’auteur y développe un véritable Discours de la méthode « anti-philosophique », traitant de notre être comme de notre morale, du consensus social auquel nous nous accrochons comme des rêveries esthétiques par lesquelles nous tentons de le sublimer. Rien, dans ce traité philosophique et dans le film d’Eustache, n’est laissé intact : là où nous voyions du Beau ne reste que le Laid, là où nous voyions du Grand, on n’aperçoit que du Petit, et là où nous pensions voir du Vrai, ne se distinguent que le mensonge et la tromperie.

Si les pensées de Laurent de Sutter étaient des images, comme les images de Jean Eustache sont des pensées, elles ne seraient pas à notre avantage, nous entrainant dans un voyage métaphysique fascinant et glaçant.