Des femmes contre des missiles : rêves, idées et actions à Greenham Common

Des femmes contre des missiles : rêves, idées et actions à Greenham Common
Alice Cook & Kirk Gwyn
Ed. Cambourakis

En 1981, sur fond de Guerre froide, des femmes organisent, autour de la base militaire de Greenham Common en Angleterre, un camp pacifiste pour protester contre la décision de l’OTAN de stocker des missiles nucléaires sur ce site. Par une série d’actions non-violentes directes à Greenham Common et à travers l’Angleterre tout entière, des femmes ont ainsi exprimé leur opposition à la guerre, au militarisme, à la violence, prenant le parti de la justice, de la paix, de la créativité, des échanges et de la joie. Alice Cook et Gwyn Kirk, qui ont participé au mouvement, ont écrit ce livre en 1983 pour inciter les autres à convertir leurs sentiments de passivité, d’inertie et d’impuissance en actions réelles.

Pensées pour moi-même

Pensées pour moi-même
Marc Aurèle
Ed. Belles Lettres

Empereur qui étudia la philosophie stoïcienne, Marc Aurèle se préoccupait du bien commun et de la justice ainsi que du bien-être individuel. Ses pensées se présentent sous la forme d'une succession de maximes qu'il s'adressait à lui-même, notations morales, leçons d'actions passées ou moteurs d'actions nouvelles.

L'eau se mêle à la boue dans un bassin à ciel ouvert

L'eau se mêle à la boue dans un bassin à ciel ouvert
Keith Basso
Ed. Zones sensibles

« Fabrications humaines par excellence, les lieux sont ce que l’on en fait – ils sont tout ce qu’on les tient pour être –, et leurs voix désincarnées, immanentes bien qu’inaudibles, ne sont que celles de ceux qui se parlent à eux-mêmes en silence. Que font les peuples avec les lieux qu’ils habitent ? Cette question est aussi lointaine que les peuples et les lieux eux-mêmes, aussi lointaine que l’attachement des êtres humains envers certains endroits de la planète. Aussi lointaine, peut-être, que la notion de foyer (“notre terre” par opposition à “la leur”), aussi lointaine qu’un profond sentiment d’appartenance géographique », écrit Keih Basso dans l’introduction de L’eau se mêle à la boue dans un bassin à ciel ouvert, son premier ouvrage traduit en français.

Dictionnaire des athées, agnostiques, sceptiques, et autres mécréants

Dictionnaire des athées, agnostiques, sceptiques, et autres mécréants
Minois George
Ed. Albin Michel

« Il y a plusieurs façons de ne croire en aucun dieu. On peut douter de tous, juger que la question de leur existence est indécidable, ou encore affirmer leur inexistence. Cela définit trois positions différentes : le scepticisme, l'agnosticisme, l'athéisme. Ce qui les rapproche ? De n'être pas religieuses. À la question 'Croyez-vous en Dieu ?', les partisans de l'un ou l'autre de ces trois courants peuvent en effet, en toute rigueur, apporter la même réponse : 'Non.' C'est ce qui justifie que Georges Minois ait pu les rassembler dans un même et remarquable dictionnaire : tous sont des mécréants, si l'on entend par là, conformément à l'usage, quelqu'un qui ne croit pas en Dieu.& L'athéisme n'est pas une doctrine. On serait bien en peine de trouver une seule thèse positive qui soit commune à tous ses partisans, ou même à la plupart d'entre eux. C'est qu'ils ne s'accordent que sur ce qu'ils refusent. Ils n'ont en commun qu'une seule thèse, purement négative, que leur nom résume (athéos : 'sans Dieu') et qui suffit à les définir : ils pensent que Dieu, ou les dieux, n'existent pas. Pourquoi ? Comment ? Avec quels arguments ? Contre quels adversaires ? C'est ce que ce monumental dictionnaire - d'autant plus impressionnant qu'il est l'oeuvre d'un seul auteur - permet d'explorer. C'est un travail considérable, qui vient à son heure. Il était urgent, face à ce qu'on appelle parfois le 'retour du religieux' et qui prend trop souvent la forme d'une montée des fanatismes, de faire entendre d'autres voix, qui sont de liberté, de lucidité, de révolte et d'incroyance. »&  André Comte-Sponville

Le ferment et la grâce. Une ethnographie du sacré chez les Druzes d'Israël

Le ferment et la grâce. Une ethnographie du sacré chez les Druzes d'Israël
Armanet Eléonore
Ed. PUM

Fruit d'un long travail de terrain en Israël, cet ouvrage pionnier donne à comprendre le monde largement méconnu des Druzes. Faisant la part belle au sensible et à la sensorialité, Éléonore Armanet restitue le quotidien de la communauté où elle s'est immergée durant près de trois ans.

À travers les gestes, les attitudes et les paroles, elle met en évidence ce qui relève d'une poétique radicale : le lien du corps - et singulièrement du corps maternel - au sacré. Dans le monde druze, la vie éclôt comme une émanation des origines ; mise à l'abri comme peut l'être le ferment qui fera lever le pain, elle est promesse de grâce, de plénitude en devenir. Renouvelant la connaissance de la société druze, ce livre offre une contribution originale à la réflexion anthropologique encore balbutiante sur « la part féminine du religieux » (Vassas 2001) dans les monothéismes méditerranéens. Proposant des pistes novatrices pour l'approche comparative des trois religions abrahamiques, l'ouvrage s'adresse aux étudiants et aux chercheurs en anthropologie et en sciences des religions, mais aussi à tous les lecteurs curieux de découvrir une culture appréhendée dans son intimité.

La blessure du nom. Une anthropologie d'une séquelle de l'esclavage aux Antilles-Guyane

La blessure du nom. Une anthropologie d'une séquelle de l'esclavage aux Antilles-Guyane
Chanson Philippe
Ed. Academia

Au-delà des dichotomies recherche fondamentale - recherche appliquée et théorie académique - pratique politique, il s'agit pour l'anthropologie prospective d'explorer les voies d'une science engagée dans les évolutions et les enjeux sociétaux du 21e siècle.

La collection anthropologie prospective entend mettre à disposition d'un large public des ouvrages concis - rédigés dans un style synthétique et enlevé - qui seront consacrés à des recherches contemporaines et inédites, reposant sur une connaissance et une expérience approfondies du terrain. Cette collection est dirigée par Pierre-Joseph Laurent. Olivier Servais et Anne-Marie Vuillemenot [professeurs à l'UCL et membres du LAAP. Laboratoire d'anthropologie prospective. Louvain-la-Neuve, Belgique].

Anonyme - Passavoir - Crétinoir - Trouabal - Dément - Comestible - Macabre - Zéro - Malcousu - Savon - Gouacide - Négrobar - Satan - Peccatus - Dangeros... Tels sont quelques-uns des centaines de noms d'état civil saugrenus, dégradants et injurieux, redonnés aux esclaves africains des Antilles et de la Guyane françaises libérés en 1848. Cette blessure identitaire, largement et curieusement occultée, suinte encore sur ces terres créoles travaillées par trois siècles d'histoire coloniale traumatique. Mais comment donc de tels noms ont-ils pu être attribués ?

L'étude ethnographique que propose cet ouvrage, travaillée par de longues années de terrain, tente d'en entendre les réponses. Elle s'étaye tout à la fois sur le dépouillement de plus de 350 000 patronymes collectés dans ces départements français d'Outre-mer, des entretiens notamment avec quelques figures éminentes de l'intelligentsia créole (Césaire, Glissant, Pépin, Chamoiseau), le cumul de données historiques, culturelles, linguistiques, littéraires, ainsi que sur la mise en oeuvre d'une anthropologie dite `fictionnelle' et pourtant contemporaine.

L'auteur, sensible au poids moral du nom, se penche d'abord sur le choc, la prégnance, la proportion, les causes et les avatars de cette problématique si délicate ; reconstitue ensuite les circonstances et conditions des processus d'attribution qui ont pu aboutir à de tels dénis ; dégage également les pratiques et parades cathartiques de résistances mentales et culturelles pour contrer l'affront du nom ; et termine en ouvrant la question de cette grave blessure également subie par les créoles de l'Île Maurice, tout en s'interrogeant sur une possible réparation du nom.

Les dieux voyagent toujours incognito

Les dieux voyagent toujours incognito
Gounelle Laurent
Ed. Pocket

Imaginez : vous êtes au bord du précipice. À l'instant fatidique, un homme vous sauve la vie. En échange : votre engagement à faire tout ce qu'il vous demandera. Vous acceptez et vous voilà embarqué dans un incroyable voyage où tout semble vous échapper.

Plus qu'un roman, une réflexion sur soi-même qui nous invite à prendre notre destin en main.

Peut-on encore sauver l'église?

Peut-on encore sauver l'église?
Küng Hans
Ed. Seuil

D’après H. Küng, ancien théologien, expert au concile Vatican II, l’Eglise catholique traverserait une crise majeure. Les différents scandales ayant éclaté ces dernières années ne seraient qu'une partie des problèmes. Trop conservatrice, favorisant le culte du secret, peu ouverte au dialogue, cette institution est ici remise en question et une série de propositions sont avancées.

L'invisible

L'invisible
Rosset Clément
Ed. Minuit

Réflexions sur la faculté humaine de voir ce qui est invisible, d'entendre ce qui est inaudible, et de réaliser cet exploit, apparemment contradictoire, qui consiste à ne penser à rien.

En numérique chez Tropismes : L'invisible

Récit d'un noyé

Récit d'un noyé
Rosset Clément
Ed. Minuit

Pendant que des médecins travaillaient à me maintenir en vie, à la suite d'une noyade qui aurait dû finir fatalement, j'ai vécu, ou rêvé, ou halluciné, des aventures si extraordinaires que l'idée m'est venue d'en rapporter au moins quelques-unes.

En numérique chez Tropismes : Récit d'un noyé