Jacques Darras. Poète de la fluidité

Jacques Darras. Poète de la fluidité
Collectif
Ed. Le Cri
Date de publication : 01/09/2010

Commencée en 1988 avec La Maye (Tome I), l'oeuvre poétique de Jacques Darras s'est construite en marge des marées, à distance consciente de la tradition centrale poétique française, au contact des grandes sommes poétiques américaines. Vingt ans et bientôt 8 tomes de poésie plus tard, en décembre 2008, poètes et universitaires français et étrangers se sont retrouvés à l'Université de Nice, à l'invitation de Béatrice Bonhomme et Patrick Quillier, pour faire les premiers relevés de ce parcours original. Oeuvre d'architecture attentive aux masses rythmiques aussi bien qu'aux détails, la Maye émerge progressivement sous la forme d'un édifice de fluidité musicale orchestré autour du chiffre 8. Polyphonique et polycentrique, irrigué par les fleuves de l'histoire comme de la géologie, conjuguant l'horloge des respirations personnelles aux grandes roues de la cosmographie, le chantier de la Maye renoue avec les héritages de la Renaissance et du Moyen-Age européens.