Sang maudit

Sang maudit
Hammett Dashiell
Ed. Folio policier

L'agence Continental envoie son détective pour mener l'enquête chez les Leggett dont les diamants ont disparu. Seul témoin : leur fille Gabrielle, jeune femme instable aux fréquentations douteuses...

Si Gabrielle est la principale suspecte, le détective découvre que son père a lui aussi beaucoup de secrets ; depuis des années, les morts violentes se succèdent autour des Leggett. La jeune Gabrielle, accro à la morphine, adepte des sectes, est-elle victime d'une malédiction familiale ? Dans le San Francisco des années 20, ce qui n'était qu'une simple enquête sur un vol de bijoux devient une course contre la folie.

« Le roman policier n'a connu qu'un seul grand écrivain : Dashiell Hammett. » Raymond Chandler

A toute allure

A toute allure
Swierczynski Duane
Ed. Rivages-noir

Lennon n'est pas à proprement parler un braqueur de banques, c'est quelqu'un qui conduit la voiture avec laquelle les braqueurs s'échappent. Pas forcément un bon plan : le boulot est par nature imprévisible, on se retrouve complice et il y a toujours un risque d'accident. Justement, Lennon est tombé sur la mauvaise équipe au mauvais moment, pour braquer la mauvaise banque. Après avoir écrasé une jeune mère de famille, les fuyards sont percutés par une camionnette, se font tabasser et dépouiller de leur magot. À l'évidence, ils ont été trahis, et une autre équipe les attendait en embuscade. Les deux complices de lennon sont morts, mais lui parvient à s'en tirer, non sans s'être fait sérieusement amocher. Dans de telles conditions, il ne peut que se lancer corps et âme dans une quête éperdue de vengeance...

Dans la veine de Richard Stark et des meilleurs Pulps, un thriller féroce plein de rythme et d'humour noir, par l'auteur de The Blonde.

Funestes carambolages. Une enquête du commissaire Van Veeteren

Funestes carambolages. Une enquête du commissaire Van Veeteren
Nesser Hakan
Ed. Points

Il ne voulait pas renverser ce garçon, c'était un accident. Il a bien fallu se débarrasser du témoin, il n'avait pas le choix. Peut-on être coupable de meurtre sans être un meurtrier ? Le commissaire Van Veeteren, accablé par l'assassinat de son unique fils, reprend du service pour démasquer le coupable. Entre deuil et culpabilité, ces deux hommes que tout oppose se retrouvent unis par le vacarme de la mort.

« Nous contrôlons nos vies bien moins que nous le pensons... »

« Ce qui, au départ, se présentait comme une intrigue policière classique devient une méditation poignante sur le deuil. » Le Monde des livres

La double vie de Laura Swan

La double vie de Laura Swan
Black Benjamin
Ed. NIL

Deirdre Hunt s'est jetée d'une falaise dans la baie de Dublin. Suicide, d'après le mari ; overdose de morphine selon le médecin légiste Quirke. Fouillant son passé, celui-ci découvre que la jeune femme menait une double vie... Sur les traces d'un étrange «docteur», Quirke devra faire tomber les masques et protéger sa fille Phoebe, impliquée à son tour dans l'affaire.

Romans des femmes

Romans des femmes
Simenon Georges
Ed. Omnibus

En trente ans de création, et dix romans, voici les figures féminines les plus fortes et les plus singulières de l'univers simenonien...

Réunit :
La nuit du carrefour
La veuve Couderc
La fenêtre des Rouet
Le temps d'Anaïs
Marie qui louche
En cas de malheur
Strip-tease
La vieille
Betty
La prison

Alex

Alex
Lemaitre Pierre
Ed. Albin Michel/Thrillers

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée, livrée à l'inimaginable ? Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu.

Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne.

Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l'on retrouve l'extraordinaire talent de l'auteur de Robe de mariée.

La malédiction Hilliker. Mon obsession des femmes

La malédiction Hilliker. Mon obsession des femmes
Ellroy James
Ed. Rivages-Thriller

De la mère aux épouses et aux amantes, toute l'oeuvre d'Ellroy procède du féminin et trouve sa source dans cet héritage maternel : l'obsession.

En six mouvements d'une tumultueuse symphonie, James Ellroy revisite les moments clés de ses relations avec les femmes qui ont compté dans sa vie, à commencer par la première d'entre toutes : Geneva Hilliker Ellroy, objet d'une «malédiction» que son fils lança contre elle, enfant, souhaitant la voir morte. Après Ma part d'ombre et la vaine traque de l'assassin de sa mère, Ellroy entreprend une autre forme d'exorcisme : annuler cette malédiction à travers la quête des autres femmes, passer de «Elle» à «Elles».

Les femmes comme cristallisation du désir, objets de fantasmes libérateurs ou destructeurs, sources d'influence ou d'inspiration littéraire, sont au centre de ce récit dans lequel Ellroy se raconte avec une féroce absence de complaisance, qui prend parfois l'allure d'une poignante confession.

Mélange de rigueur, de mysticisme et de sexualité, ce livre, à la forme dépouillée et au contenu électrique, rassemble toutes les fulgurances et les faiblesses d'un homme hors du commun.

C'est aussi un indispensable mode d'emploi littéraire pour qui s'intéresse à l'oeuvre d'Ellroy.

 

Le léopard

Le léopard
Nesbo Jo
Ed. Gallimard/Série noire

Deux femmes sont retrouvées mortes à Oslo, noyées dans leur sang. La police, en pleine guerre interservices, se retrouve face à un mystère, puisque les blessures à l'origine des hémorragies fatales semblent avoir été provoquées de l'intérieur.

La belle Kaja Solness, de la Brigade criminelle, est envoyée à Hong Kong pour retrouver le seul spécialiste norvégien en matière de tueurs en série. Ce policier alcoolique s'est caché dans une ville d'un million d'habitants pour fuir les démons liés à d'anciennes affaires, les souvenirs amers de la femme qu'il aime, ainsi que les membres des triades à qui il doit de l'argent.

Ce flic s'appelle Harry Hole...

Nous promenant des pics enneigés de la Norvège aux volcans sulfureux du Congo, Le léopard est une traque sans pitié qui laisse le lecteur pantelant. Pour la huitième affaire de son enquêteur fétiche, Jo Nesbø nous livre son roman le plus complexe et le plus maîtrisé.

Avec cinq millions de lecteurs dans le monde, traduit dans plus de quarante pays, Nesbø s'impose, avec Le léopard, comme le maître incontesté du thriller Scandinave.

Âmes sensibles s'abstenir...

 

La forme de la peur

La forme de la peur
Giancarlo De Cataldo & Mimmo Rafele
Ed. Métailié/Noir

Marco Ferri, hooligan devenu policier pour combattre la Fureur qui gronde en lui, entre dans l'équipe de Mastino, adepte des solutions expéditives et ultra-violentes, et bientôt responsable d'une unité antiterroriste. Dantini, le mentor bien-aimé de Marco, est assassiné. Tout a été préparé pour que le meurtre soit imputé à Guido, un jeune anarchiste qui doit mourir en même temps que sa cible, mais le garçon survit. Il est pris en charge par Lupo, le chef des Affaires internes, qui pressent derrière le crime la main d'un vieil ennemi, le Commandant. Sous les ordres de celui-ci, Mastino met en scène un énorme attentat islamiste. Entre ces hommes et leurs jeux de pouvoir circulent Daria, la brillante assistante de Lupo, et Alissa, impitoyable tueuse marquée d'une fêlure d'enfance qui fera tout basculer...

Corruption généralisée et individus intègres, manipulations géopolitiques et guerres de civilisations : voici, dans une Italie crépusculaire et un Belleville de légende, une plongée dans les coulisses du monde contemporain comme nous y a habitués l'auteur de Romanzo criminale. Où tout l'enjeu sera de donner une forme à cet inégalable outil de gouvernement : la peur.

 

La chanteuse russe

La chanteuse russe
Davidsen Leif
Ed. Actes Sud/Babel noir

URSS, 1985. Dans une chambre de Moscou, on découvre les corps de Sonia, employée de l'ambassade du Danemark, et de Véra, une prostituée russe, dans des circonstances qui ne laissent aucun doute quant aux jeux érotiques qui ont précédé leur mort. Autour d'elles : des vidéos pornos et des dollars - pièces à conviction des deux plus graves délits reconnus par le régime en place.

Jack Andersen, diplomate danois, ne croit pas à la thèse de l'accident suivi d'un suicide qui est rapidement avancée. Son ambassade comme les dirigeants soviétiques ont en effet tout intérêt à enterrer l'affaire, même si une assiette en trop permet d'imaginer que les deux femmes n'étaient pas seules dans l'appartement. La quarantaine désabusée, pour penser à autre chose qu'à son divorce imminent, Jack commence une enquête qu'il croit discrète...

Dans la grande tradition du roman d'espionnage, option déliquescence de l'empire soviétique, La Chanteuse russe propose une plongée aussi réaliste qu'oppressante dans le quotidien moscovite, des sous-sols mafieux aux moquettes d'ambassades.