Alternatives théâtrales n°108/Philippe Sireuil. Les coulisses d'un doute

Alternatives théâtrales n°108/Philippe Sireuil. Les coulisses d'un doute
Revue
Ed. Alternatives théâtrales

Je n'ai pas trouvé la maison.

Ce sont les premiers mots du Garçon lorsqu'il arrive chez les parents de la Fille et frappe à la porte. Là, sur le seuil de cette maison étrangère, débute le théâtre de Fosse. Ouvrons la porte et entrons.

Choeurs - CD

Choeurs - CD
Collectif
Ed. Actes Sud

L'album Chœurs est une dérive des chœurs mis en musique par Bertrand Cantat, Bernard Falaise, Pascale Humbert et Alexander MacSween dans les pièces Les Trachiniennes, Antigone, Electre de Sophocle traduites par Robert Davreu et qui composent le spectacle Des Femmes, trilogie théâtrale mise en scène par Wajdi Mouawad.

Robert Wilson

Robert Wilson
Collectif
Ed. Flammarion

Retour sur la vie et la carrière du metteur en scène de théâtre R. Wilson à travers des photographies de ses plus grandes créations sur scène, des anecdotes, et les témoignages de ceux qui ont travaillé avec lui : artistes, designers, compositeurs, acteurs et actrices, critiques, etc.

Anthologie de L'avant-scène théâtre, vol. 1. Le théâtre français du XIXe siècle

Anthologie de L'avant-scène théâtre, vol. 1. Le théâtre français du XIXe siècle
Collectif
Ed. Avant-scène théâtre


La collection Anthologie de L'avant-scène théâtre réunit, par siècles, l'essentiel du théâtre français et permet d'en redécouvrir l'histoire, les auteurs, les textes et les représentations. Riche de nombreuses illustrations, elle s'adresse au plus large public, à tous ceux qui souhaitent disposer d'un ouvrage de référence sur l'art dramatique et enrichir leur culture théâtrale et littéraire.

Dans chaque volume de cette collection, les courants et les oeuvres sont présentés par des spécialistes reconnus et par de grands metteurs en scène contemporains, afin que soit restitué le lien unique entre le texte et sa mise en jeu.

Le volume consacré au théâtre français du XIXe siècle couvre une période éblouissante, qui, par la diversité de ses genres et le génie de ses auteurs, annonce le théâtre d'aujourd'hui : du mélodrame au vaudeville, en passant par le drame romantique, le réalisme et le symbolisme, de Hugo à Zola, en passant par Musset, Vigny, Dumas, Labiche, Feydeau, Courteline, Rostand, Jarry, Claudel...

Complet, il reproduit près d'une centaine d'extraits accompagnés d'analyses littéraires, dramatiques et historiques. Novateur, il enrichit la lecture des grands textes du regard inédit de metteurs en scène aussi importants que Peter Brook, Patrice Chéreau, Daniel Mesguich, Roger Planchon, Claude Régy, Jean-Pierre Vincent, Antoine Vitez...

La pantomime. Théâtre en mineur. 1880-1945

La pantomime. Théâtre en mineur. 1880-1945
Martinez Ariane
Ed. Presses Sorbonne nouvelle

Fondé sur une approche historique et esthétique, cet ouvrage s'attache à montrer comment la pantomime a représenté, entre 1880 et 1945, un « théâtre en mineur », susceptible de réfléchir et de repenser les enjeux de la scène, pour bon nombre d'auteurs (Huysmans et Hennique, Claudel, Cocteau), d'interprètes (Wague, Colette, Barrault), et de metteurs en scène (Lugné-Poe, Copeau, Artaud). En inoculant, au coeur du théâtre, des procédés venus d'autres disciplines artistiques (dessin, photographie, cinéma, danse, cirque), elle a transformé l'écriture dramatique, le jeu d'acteur et la conception du spectacle.

Les pièces muettes se multiplient à la fin du XIXe siècle, générant une dramaturgie didascalique subjective, qui s'inspire du roman et du poème en prose. Symptomatique d'une « crise du drame » (Szondi) et d'une « crise du geste » (Agamben), le jeu mimé interroge alors la mise en scène naissante et soulève des polémiques relatives à la formation du comédien. L'acteur, dont l'expression se concentrait sur le visage et les mains, est incité à reprendre possession de son corps dans son entier. Mise à mal par l'avènement du mime corporel fondé par Decroux, la pantomime n'en a pas moins constitué un recours décisif pour stimuler le rythme et l'image scéniques.

Je tremble (1 et 2)

Je tremble (1 et 2)
Pommerat Joël
Ed. Actes Sud

Dans un lieu qui pourrait s'appeler cabaret ou théâtre, où le sérieux et la légèreté, la gravité et la dérision pour un soir ne s'opposeraient plus, quelques spécimens de l'humanité viennent se raconter ou se chercher une vérité sous la conduite d'un présentateur plutôt déconcertant.

N'ayant d'autre principe que de faire spectacle de tout et d'échapper aux limites entre le bon et le mauvais goût, le vrai et le faux, ce lieu se voudrait un miroir, ce même miroir des contes dans lequel on vient s'interroger ou se dévoiler.

Oeuvres choisies, vol. 7. La Cène suivi de Faux pas

Oeuvres choisies, vol. 7. La Cène suivi de Faux pas
Barker Howard
Ed. Editions théâtrales

Barker revisite l'épisode biblique de La Cène en y propulsant des prostituées, des soldats, des veuves, des artisans... tout un monde en recherche de sens. Un autre Messie, figure inversée de Jésus, rassemble ses disciples pour une dernière rencontre au cours de laquelle la transsubstantiation deviendra cannibalisme.

Dans Faux pas, après la mort mystérieuse du Roi, un anatomiste est convoqué pour disséquer la dépouille royale. Soumis aux désordres sensuels de la famille royale et à la confusion spirituelle d'une cour endeuillée, il découvre peu à peu qu'il est l'objet d'un piège érotique et politique qui se refermera sur lui.

Howard Barker reprend ici les thématiques familières du théâtre de la Catastrophe. Il s'inscrit, une fois encore, dans la lignée de Shakespeare, interrogeant l'Histoire et le rapport maître-esclave, dans une langue à la fois crue et lyrique.

Omar Porras

Omar Porras
Garcia Luz Maria
Ed. Actes Sud

Le metteur en scène et acteur suisso-colombien Omar Porras a développé un type de théâtre masqué qui regorge d’une énergie galvanisante. Il explique ce qu'est pour lui la mise en scène dans un entretien avec Luz Maria García.

OutreScène n°13/Arne Lygre

OutreScène n°13/Arne Lygre
Revue
Ed. Solitaires intempestifs

Je n'ai pas trouvé la maison.

Ce sont les premiers mots du Garçon lorsqu'il arrive chez les parents de la Fille et frappe à la porte. Là, sur le seuil de cette maison étrangère, débute le théâtre de Fosse. Ouvrons la porte et entrons.

Revue BNF n°40/Arts du mime

Revue BNF n°40/Arts du mime
dir. Joëlle Garcia
Ed. Bibliothèque Nationale de France

Je n'ai pas trouvé la maison.

Ce sont les premiers mots du Garçon lorsqu'il arrive chez les parents de la Fille et frappe à la porte. Là, sur le seuil de cette maison étrangère, débute le théâtre de Fosse. Ouvrons la porte et entrons.