Journal des phéniciennes

Journal des phéniciennes
Nancy Jean-Luc
Ed. Christian Bourgois

Journal tenu en 1982 par le philosophe lors des représentations au Théâtre national de Strasbourg de la tragédie d'Euripide Les Phéniciennes, mise en scène sous la direction de Michel Deutsch et Philippe Lacoue-Labarthe. Dans les coulisses de la représentation, un figurant observe l'envers du décor, rumine des pensées d'Aristote, entend la diction du poème et sa déclamation.

Le diable c'est l'ennui. Propos sur le théâtre. Peter Brook

Le diable c'est l'ennui. Propos sur le théâtre. Peter Brook
Jean-Gabriel Carasso, Jean-Claude Lallias
Ed. Actes Sud

Compte rendu des rencontres avec Peter Brook qui se sont tenues à Paris les 10 et 11 mars 1991. Les grands thèmes qui lui sont chers sont abordés : le théâtre et la vie, la liberté et la rigueur au théâtre, le théâtre sacré, l'alibi culturel, etc.

Avec Joel Pommerat. Un monde complexe

Avec Joel Pommerat. Un monde complexe
Boudier Marion
Ed. Actes Sud

Un essai sur la vision du théâtre du metteur en scène et sur sa volonté de donner une représentation crédible du réel sur scène analysées du point de vue de l'art, de l'histoire et de la politique.

Dictionnaire passionné du Tango

Dictionnaire passionné du Tango
Gwen-Haël Denigot, Jean-Louis Mingalon, Emmanuelle Honorin
Ed. Seuil

En 600 entrées qui mêlent biographies de personnages, évocation de lieux et explications techniques, une exploration du tango, à la fois danse, musique et art de vivre, dans ses dimensions géographiques, métaphoriques, historiques et sociétales.

Alternative théâtrale 126-127

Alternative théâtrale 126-127
collectif
Ed. alternative théâtrale

Numéro consacré au sujet de l'amitié, élément qui a fait avancer le développement de la création théâtrale contemporaine (la mise en scène, critique théâtrale, projets culturels, etc.). Une seconde partie analyse la relation tendue et nécessaire entre le théâtre et l'argent.

Prejlocaj

Prejlocaj
Prejlocaj
Ed. La martinière

Eclairages sur la carrière du chorégraphe à travers la présentation de 30 ballets, des focus sur les costumes de ses créations et une riche iconographie. Des entretiens avec des personnalités, comme L. Mauvignier, E. Bilal ou J.-P. Gaultier enrichissent la perception de ce grand artiste.

 

Ecrire le geste. As Palavras

Ecrire le geste. As Palavras
Bernardo Claudio
Ed. Alternatives Théâtrales

Si ce sont des textes d’écrivains qui ont inspiré ma danse, j’ai voulu ajouter entre leurs phrases ce qui ne pouvait pas être dit, ces gestes qui étaient imbibés de leurs mots et qui disparaissent. Rendre ces paroles aussi fugitives et éphémères qu’un geste.
Les écrits sont plus pertinents pour traverser le temps. Pourquoi alors écrire le geste, pourquoi devenir chorégraphe ?
J’ai travaillé face au miroir pour apprendre à décrypter un geste, puis j’ai abandonné le miroir pour regarder les mouvements des autres dans la vie de tous les jours, comme un anthropologue.

J’ai utilisé des caméras de toutes sortes qui m’ont permis de différencier ma vision d’un Narcisse pour laisser place à celle d’un Orphée ; l’important n’était plus ce que je voyais mais ce que je ressentais de l’intérieur.
Les images et les gestes sont devenus plus profonds et différents grâce à un décalage dans le temps et ont permis d’apercevoir l’image d’après son miroitement dans les sens.
Un travail d’orfèvre à ciseler un corps au plus proche de son âme.
Je possède des cahiers, remplis de notes et d’extraits de textes. Ils sont témoins, en plus de mes pièces, de mon existence.
J’ai créé plusieurs solos pour ensuite réaliser des pièces de groupes et pouvoir approcher et nourrir mes danseurs. Pour cela, j’ai toujours d’abord été seul en studio, sauf pour les derniers spectacles où des collaborateurs m’ont aidé à me questionner, tout simplement.
Je suis devenu plus épistolaire en écrivant mes pièces et cela à cause de mes départs.
Comme l’encre des écrivains sur le papier, j’ai dépensé pas mal de sueur et de sang avec mes interprètes. Tout cela est resté sur les planches des studios des théâtres, dans les rues, les cinémas, les jardins et aussi dans la mémoire des hommes et des femmes qui m’ont aidé à écrire cette traversée.
C’est dans cet esprit que je les ai conviés à « écrire les gestes ».
Transmettre et partager des passions, des vérités évanescentes.
Imprimer dans les mots les silences de nos gestes.

Moving together. Theorizing and making contemporary dance.

Moving together. Theorizing and making contemporary dance.
Laermans Rudi
Ed. Valiz antennae

Moving Together clarifies the multiple stakes of contemporary dance through an original combination of dance studies and sociology. Along the way, he analyses the works of Anne Teresa De Keersmaeker, Meg Stuart, fieldworks and others, giving insights in recent developments in dance practices. Extensive dialogues with choreographers reveal the way artistic cooperation results in dance.

Savoir enfin qui nous buvons

Savoir enfin qui nous buvons
Barrier Sébastien
Ed. Actes sud

Un ouvrage qui témoigne du spectacle de l'auteur, dédié au vin. Les anecdotes et les souvenirs forment une ode à l'ivresse, comme une dégustation commentée.

On a besoin d'un fantôme.

On a besoin d'un fantôme.
Hachenburg Hanus
Ed. Rodéo d'âme

Cette pièce fut écrite pendant la Seconde Guerre mondiale par un jeune Tchèque de 13 ans durant son internement dans le ghetto de Terezin et publié clandestinement dans le magazine Vedem. Cette farce bouffonne raille le nazisme en mettant en scène le roi Analphabète Ier et ses Saucissons brutaux tentant sans succès de mater un peuple rebelle. Elle est suivie de poèmes écrits au même moment.