Histoire(s) et lectures. Trisha Brown-Emmanuelle Huynh

Histoire(s) et lectures. Trisha Brown-Emmanuelle Huynh
Trisha Brown & Emmanuelle Huynh
Ed. Presses du réel

«En 1992, lorsque je sollicite une première rencontre avec Trisha Brown, je ne sais pas encore que je vais m'intéresser à la question de la transmission, à la question de l'école comme lieu d'émancipation. C'est pourtant ce qui se joue dans ces conversations qui auront lieu pendant dix ans. À travers les questions à Trisha Brown, souvent préparées, parfois improvisées, je cherche à comprendre tant le coeur du travail, sa fabrication intime, le rapport aux danseurs, leurs corps, leur imagination, que le contexte du travail, le cadre hiérarchique de la compagnie, le désir d'école, les questions économiques qui parfois donnent de nouvelles orientations. À mesure que je la rencontre, je peux inventer ma route et préciser mes propres options. Loin de m'inféoder à elle, ce lien m'autorise et m'émancipe.»

Emmanuelle Huynh

Les Voyages ou l'ailleurs du théâtre. Hommage à Georges Banu

Les Voyages ou l'ailleurs du théâtre. Hommage à Georges Banu
Collectif
Ed. Alternatives théâtrales

Eminent critique, brillant essayiste en meme temps que grand pédagogue, Georges Banu unit en lui la figure du témoin à celle du voyageur. Ce livre qui lui est dédié prend ainsi pour objet les différents liens qui unissent le théâtre et les voyages, envisagés à travers le double tropisme du départ et du retour. Comment le fait de partir, de s'en aller, peut permettre de découvrir d'autres théâtres, des 'ailleurs' du théâtre. 'Ne jamais se contenter du connu ou du familier', devise du critique voyageur ! Il sait qu'en retour et au retour, le regard se déplie et la perspective s'élargit.
Catherine Naugrette, avec l'aide d'Alisonne Sinard, s'est adressée à des gens de théâtre et à des universitaires proches de Georges Banu, qui présentent ici une véritable déclinaison des voyages du théâtre. Les essais et les témoignages, les dessins originaux ainsi rassemblés, se proposent comme autant d'invitations à partir, à rêver peut-être, pour découvrir l'ailleurs du théâtre, entre réel et imaginaire.

 

Je n'ai aucune idée sur Hitler

Je n'ai aucune idée sur Hitler
Kraus Karl
Ed. Agone

Combien de temps cela va-t-il encore durer ? Devant les yeux fatigués du meurtre, devant les oreilles fatiguées de la tromperie, devant tous les sensqui ne veulent plus et sont révulsés par cette mixture de sang et de mensonge. J'avais l'impression d'entendre ce cri : 'Ne dormez plus, Macbeth assassine le sommeil !' Un pauvre peuple lève la main droite, en signe de conjuration, vers cette mèche qui déclenche les calamités : 'Combien de temps encore ?' Moins de temps que durera le souvenir de tous ceux qui ont souffert l'indescriptible : coeurs piétinés, volontés brisées, honneurs souillés, toutes ces minutes de bonheur ravies ! Le temps que les bons esprits se raniment pour passer à l'action à l'heure des représailles...

 

Entretiens avec David Tuaillon

Entretiens avec David Tuaillon
Bond Edward
Ed. Belles lettres

Ce livre offre pour la première fois l'opportunité d'entendre Edward Bond commenter directement ses pièces, comme il ne le fait qu'avec quelques rares traducteurs et metteurs en scène. Interrogé par un spécialiste de son oeuvre, qui est allé pousser la porte de son atelier d'écrivain, il témoigne par lui-même de la réalité de son geste de dramaturge et dévoile la construction et les enjeux de pièces telles que Sauvés, La Compagnie des hommes, Les Enfants, Si ce n'est toi, Onze débardeurs, Existence ou les célèbres Pièces de guerre. En neuf petites leçons de dramaturgie en acte, il éclaire la profondeur et la richesse de sa pensée du théâtre et livre les clefs nécessaires pour lire son oeuvre dramatique hors du commun.

Le dramaturge anglais Edward Bond est depuis un demi-siècle une figure majeure du théâtre contemporain, auteur de plus de cinquante pièces, jouées dans le monde entier et d'une réflexion essentielle sur la fonction culturelle, politique et anthropologique du théâtre. Il a collaboré comme dramaturge, metteur en scène ou enseignant, avec les plus grandes institutions théâtrales de Grande Bretagne et d'Europe, aussi bien qu'avec des compagnies amateurs, militantes ou jeune public.

David Tuaillon est enseignant-chercheur, docteur en Arts du spectacle, spécialiste de la représentation et de la dramaturgie contemporaine. Il a consacré à l'oeuvre d'Edward Bond de nombreuses publications scientifiques ou de vulgarisation et a été, au Théâtre national de la Colline, l'un des collaborateurs directs d'Alain Françon, avec qui il a publié Quittez le théâtre affamés de changements.

Entre théâtre et performance : la question du texte

Entre théâtre et performance : la question du texte
Danan Joseph
Ed. Actes Sud

Dans la continuité de Qu’est-ce que la dramaturgie ?  – publié en mai 2010 dans la même collection –, Joseph Danan soulève, dans ce nouvel essai, la question de la place et de l’avenir du texte théâtral face à des spectacles-performances de plus en plus présents sur la scène contemporaine. L’occasion de redéfinir ce qu’est l’art de la performance à travers des artistes majeurs, d’Antonin Artaud à Romeo Castellucci, et de mettre en relief l’avenir de l’écriture théâtrale.
Joseph Danan mène une triple activité d’écrivain, d’enseignant et de dramaturge auprès du metteur en scène Alain Bézu. Il est professeur à l’Institut d’études théâtrales (Sorbonne Nouvelle - Paris III) où il enseigne la dramaturgie contemporaine. Ses dernières pièces sont éditées chez Actes Sud-Papiers. Son dernier essai,  Qu’est-ce que la dramaturgie ?, a été publié chez Actes Sud-Papiers en 2010, et plus récemment  L’Atelier d’écriture théâtrale en compagnie de Jean-Pierre Sarrazac (Actes Sud- Papiers, coll. “Apprendre”, 2012).

Mani

Mani
Idée Jean-Claude
Ed. Autrement

Philosophie et théâtre, même combat : Jean-Claude Idée, homme de théâtre, lutte aux côtés de Michel Onfray pour replacer le public au coeur des ambitions culturelles. Décidés à promouvoir un théâtre de la pensée, citoyen et populaire, sans élitisme ni démagogie, ils créent l'Université populaire itinérante du théâtre philosophique, gratuite et ouverte à tous.

Ce texte en est le manifeste, sous la forme d'une pièce de théâtre. Dormeurs, sonneurs, spectateurs populaires ou avisés, nantis de la culture, directeurs du privé, profs désespérés se donnent la réplique, débattant du réveil du théâtre, espéré par certains et redouté par d'autres. Saisissant et rafraîchissant.

 

Foie de morue et café au lait

Foie de morue et café au lait
Deschamps Jérôme
Ed. Presses de la Renaissance

« Tout a commencé avec une idée qui me travaillait sans répit. Il me semblait que la plupart des gens avaient accepté de se laisser traiter comme des chiens, prisonniers des clichés véhiculés par les modèles de la société de consommation. Ils se présentaient au monde courbés, passifs, englués dans une médiocrité coulante et confortable qui les rassurait. J'ai conçu La Famille Deschiens exactement comme si j'avais mis en scène les gens de ma famille sur un plateau de théâtre. Avec le même désarroi, la même résignation sage face aux velléités et à la bêtise humaine. Aux sources du rire espiègle, peut-être un peu désabusé, gronde une colère vive dont je n'ai jamais vraiment réussi à me débarrasser et qui reste aujourd'hui le ferment de mon engagement au monde. »

Avec la passion et l'humour qui le caractérisent, Jérôme Deschamps nous raconte sa vie si riche, évoque des souvenirs parfois douloureux de manière très intime, rend un vibrant hommage aux artistes qui ont tant compté pour lui – Jacques Tati, Antoine Vitez, Patrice Chéreau... – et nous parle de son combat infatigable pour rendre la culture accessible à tous.

Situations avec spectateurs. Recherches sur la notion de situation

Situations avec spectateurs. Recherches sur la notion de situation
Ferrier Nicolas
Ed. PU Paris-Sorbonne

Theatrum Mundi

La thèse qui soutient l'écriture de cet ouvrage se résume ainsi : si nous passons par l'état de spectateur (de la culture en général et de l'art en particulier), c'est pour mieux devenir acteur de notre propre vie. Ce qui conduit à se demander ce qu'est un « sujet-spectateur », et ce que signifie « devenir acteur de sa vie ».

Pour aborder ces questions, la recherche menée ici s'intéresse à l'oeuvre de Guy Debord (La Société du spectacle), et en particulier aux rapports qu'il entretenait avec le théâtre. Car le fondateur de l'Internationale situationniste a emprunté au théâtre, en les détournant, les notions d'« acteur », de « spectateur », et des « situations » qui les impliquent, si fondamentales dans sa réflexion. Déroulant le fil de cette recherche, le travail convoque Karl Jaspers et Bertolt Brecht, parmi d'autres, pour l'importance qu'ils accordent à ces notions dans leurs dimensions existentielle, artistique, politique.

Ces penseurs apparemment si différents s'accordent sur le fait que nous ne sommes jamais simplement spectateurs de quelque chose, mais toujours spectateurs à l'intérieur d'une situation à partir de laquelle nous pouvons nous transformer, nous-mêmes, ainsi que notre quotidien. Ou, pour le dire autrement : les spectateurs ici interrogés sont ceux qui apprennent à reconnaître dans ce qu'ils regardent et entendent les conditionnements qui les contraignent afin de mieux s'en dégager.

La Sorbonne, éditeur-imprimeur depuis 1470

En 1470, Jean Heynlin, prieur de la Sorbonne, installe, dans le cadre universitaire, la première imprimerie française. L'atelier, animé par les prototypographes Ulrich Gering, de Constance, et Michel Friburger de Colmar, imprime en Sorbonne les ouvrages destinés à la communauté universitaire : classiques latins et ouvrages d'érudition à destination des étudiants et de leurs maîtres. Ce fût l'origine de l'édition en France.

Oeuvres, vol. 10. Oeuvres théâtrales

Oeuvres, vol. 10. Oeuvres théâtrales
Roussel Raymond
Ed. Pauvert

Entre 1911 et 1926, Raymond Roussel fit jouer quatre pièces de théâtre, les deux premières étant tirées de ses romans. Impressions d'Afrique (1911) présentait un grand spectacle digne du Châtelet : s'y succèdent le naufrage d'un paquebot, le couronnement d'un roi avec festivités indigènes, d'extravagants numéros de music-hall et des supplices très compliqués. En 1922, Locus Solus proposait sur fond d'intrigue policière une série de tableaux d'une grande violence poétique. Quant aux deux dernières pièces, L'Étoile au Front (1924) met en scène une collection de curiosités hétéroclites et La Poussière de Soleils (1926) une course au trésor échevelée dans un décor exotique et coloré.

Les représentations furent l'occasion de mémorables scandales qui donnèrent à Roussel une gloire paradoxale : «je fus connu du jour au lendemain» rappelle-t-il dans Comment j'ai écrit certains de mes livres. S'il dérouta la plupart des critiques, le théâtre de Roussel enthousiasma artistes et poètes de l'avant-garde, Marcel Duchamp, Francis Picabia, André Breton, Robert Desnos ou Michel Leiris qui disait de L'Étoile au Front : «on n'a peut-être jamais touché d'aussi près les influences mystérieuses qui régissent la vie des hommes».

Les versions théâtrales d'Impressions d'Afrique et de Locus Solus sont publiées ici pour la première fois dans leur intégralité.

Ushio Amagatsu. Des rivages d'enfance au butô de Sankai Juku

Ushio Amagatsu. Des rivages d'enfance au butô de Sankai Juku
Amagatsu Ushio
Ed. Actes Sud

Ushio Amagatsu est aujourd'hui l'un des chorégraphes et danseurs les plus importants du buto. La compagnie Sankai Juku, créée en 1975, le fit connaître dans le monde entier. C'est pourtant la première fois qu'Ushio Amagatsu se plie à l'exercice de l'autobiographie, grâce à une série d'entretiens recueillis par Kyoko Iwaki. Dans une langue poétique et imagée, l'artiste livre des souvenirs d'enfance et de jeunesse qui nous permettent de suivre son processus de création. Dans la seconde partie du texte, Amagatsu expose les diverses thématiques qui nourrissent son travail chorégraphique. Cet ouvrage permet au lecteur de mieux comprendre l'esthétique d'une oeuvre singulière où la contemplation tient une place primordiale.