Koltès subversif

Koltès subversif
Patrice Stéphane
Ed. Descartes & Cie

L'oeuvre de Bernard-Marie Koltès est entrée à la Comédie-Française moins de vingt ans après sa mort et fait l'objet de nombreux travaux de recherche.

Ce livre de Stéphane Patrice propose une interprétation inédite et poétique des textes de Koltès en les reliant à d'autres oeuvres et en particulier celles de Foucault, Deleuze et Derrida.

Il est préfacé par Catherine Tasca qui a travaillé avec Patrice Chéreau et Bernard-Marie Koltès au Théâtre des Amandiers à Nanterre.

Récits morts. Un rêve égaré

Récits morts. Un rêve égaré
Koltès Bernard-Marie
Ed. Minuit

Il s'agit du songe d'un personnage qu'on ne connaîtra pas, mais qui subit et agit dans son rêve sous les traits et le nom de Dantale.

Deux figures occupent la plus grande partie de son esprit, tandis que d'autres passent, comme des contradictions de son corps en sommeil - les unes précises, certaines presque fugitives.

Deux éléments déterminent le rêve autant que le texte et la nature des personnages : la lumière d'une part (sa forme et son intensité), d'autre part la hauteur ou la profondeur qu'occupent les visions dans le cerveau endormi.

Un théâtre engagé

Un théâtre engagé
Bloch Jean-Richard
Ed. Complexe

Jean-Richard Bloch (1884-1947), écrivain, dramaturge, conteur, essayiste, penseur politique et poète, fut un militant de la cause antifasciste, engagé en faveur du Front populaire. Il créa la revue L'Effort libre, où il développa ses idées sur un « art révolutionnaire » susceptible de toucher et de mobiliser le peuple. Il fonda également Europe (avec Romain Rolland) et le journal Ce soir (avec Louis Aragon). Il reste l'une des figures majeures de la génération intellectuelle des années 1920-1930, qui pensait encore pouvoir changer le monde.

Aspect essentiel de son oeuvre, le théâtre a littéralement habité Jean-Richard Bloch. Sa première pièce fut montée par André Antoine à l'Odéon durant la saison 1910-1911. La suivante, Le Dernier Empereur, écrite après l'épreuve sanglante de la Première Guerre, a été jouée à Paris avant de connaître le succès à Berlin chez Erwin Piscator. Mais c'est Naissance d'une cité, commandée par le Front populaire et jouée en 1937 au Vel d'Hiv, qui reste l'oeuvre la plus ambitieuse de Bloch auteur dramatique. Avec ce spectacle d'avant-garde - Fernand Léger a signé le décor, Arthur Honegger et Darius Milhaud, la musique -, Jean-Richard Bloch veut à la fois renouveler le répertoire contemporain, rénover la mise en scène et créer le premier « théâtre de masses » français.

Depuis 1910 et son essai sur le « théâtre du peuple », Jean-Richard Bloch a souligné la nécessité d'écrire pour son époque, d'écrire « avec du présent ». En avance sur son temps, marqué à gauche, son théâtre fut parfois mal accueilli en France. Pourtant son essai, Destin du théâtre, qualifié par Jacques Copeau d' » admirable petit livre, le plus vivant, le plus informé, le plus intelligent que j'ai lu d'une main française sur notre art du théâtre », recueille l'estime unanime de la profession.

La réédition de ces deux textes, « Le théâtre du peuple, critique d'une utopie » et Destin du théâtre, indisponibles depuis plus d'un demi- siècle, redonne à l'écriture de Jean-Richard Bloch ce goût du présent qu'il défendait et illustrait à travers son théâtre et son engagement.

La présentation d'Antoinette Blum retrace l'itinéraire d'un intellectuel pour lequel le « théâtre associe dans un mariage inséparable le poète et le public, l'homme et l'époque ».

Les Arts Sauts

Les Arts Sauts
Moreigne Marc
Ed. Actes Sud/CNAC

De 1994 à 2007, à travers trois spectacles aux tournées internationales, ce collectif de trapézistes atypiques et exigeants a radicalement transformé la pratique de l'acrobatie aérienne, la représentation du trapèze et sa perception par le public. Porteurs d'un nouvel 'esprit de l'air', ils transmettent ici leur passion de voler et leur parti pris artistique.

Claude Régy - Livre + DVD-ROM

Claude Régy - Livre + DVD-ROM
Collectif
Ed. CNRS

Il n'existait aucun ouvrage sur le travail théâtral de Claude Régy, qui a commencé dans les années 1950 et a connu plusieurs métamorphoses, dont aucune n'est passée inaperçue. On retient en général de ce metteur en scène qu'il a créé en France les pièces de Pinter, puis celles de Bond, Handke, Botho Strauss, Gregory Motton, Jon Fosse, qu'il a fait connaître l'oeuvre dramatique de Marguerite Duras et Nathalie Sarraute, redécouvrir Maeterlinck, ou encore l'Ancien Testament dans la traduction de Henri Meschonnic. Sur la dimension proprement scénique de sa création, on ne pouvait lire que quelques études, dispersées, alors que cet artiste est devenu une référence, un pôle critique et polémique, au fur et à mesure qu'il se singularisait et se radicalisait.

Nourri de témoignages et d'archives privées et publiques, le présent ouvrage a été réalisé au CNRS, dans le cadre du LARAS, puis d'ARIAS. Il dissipe la représentation essentialisée d'une oeuvre souvent restreinte à sa dernière période et dessine un itinéraire complexe, irréductible à tout schéma linéaire, croisant des acteurs parmi les plus célèbres et les institutions théâtrales qui ont structuré la pratique de ce temps, du Théâtre Hébertot aux Ateliers Berthier en passant par le Théâtre Antoine, le TNP, le Théâtre Renaud-Barrault, plus exceptionnellement le cinéma et la radio.

L'élaboration méthodique d'un « espace mental », l'effort pour articuler l'écoute et la vision, la place conférée à l'acteur dans cet exercice, la volonté souvent explicitée de faire « travailler » le spectateur installé dans un temps ralenti nous ont amenés à situer ce théâtre - dont le metteur en scène lui-même doute qu'il corresponde à la définition usuelle du mot - dans une histoire qui n'est pas exactement celle des arts du spectacle, mais celle, séculaire, des usages éthiques des textes et des images.

Le DVD-ROM joint au volume, riche d'une centaine de photographies, de nombreux matériaux graphiques et manuscrits, de documents sonores, radiophoniques et audiovisuels inédits, ne constitue pas une simple annexe illustrative. Deux navigations y sont proposées, qui permettent l'exploration d'un demi- siècle de théâtre français à partir du cheminement personnel de Claude Régy, ainsi qu'une réflexion en acte sur la mémoire du théâtre et les modes de rapports possibles entre les images fixées et les images mémorielles.

Auteurs en scène(s)

Auteurs en scène(s)
Piemme (photo) Alice
Ed. Lansmann


4ème de couverture

Quand nos auteurs de théâtre prennent la pose et s'exposent...

Tout le monde a, un jour, rêvé d'être un autre, de se sentir plus proche de son imaginaire.

Ce défi a été proposé à vingt auteurs dramatiques de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Et s'ils l'ont relevé, ce n'est pas uniquement par envie de laisser libre cours à une imagination qui d'habitude les déborde, mais simplement par désir de créer une mise en scène d'eux-mêmes, de devenir à leur tour leurs personnages.

L'idée est née, entre Emile Lansman et la photographe Alice Piemme, de jeter un coup de projecteur (et d'objectif), à la fois original et affectif, sur vingt de nos écrivains de théâtre choisis par l'artiste au gré de ses rencontres et affinités. Ce projet s'est concrétisé en une exposition photographique de portraits de dramaturges contemporains, mis en scène au présent et, en écho, de personnages mythiques ou légendaires qu'on reconnaît ou qu'on s'invente.

Une belle façon de susciter l'envie de découvrir nos dramaturges et de (re)découvrir leurs oeuvres.

Outre la, fascination d'une mise en scène d'eux-mêmes, nos auteurs se dévoileront également dans un extrait choisi de leurs écrits, une réflexion sur leur rapport à l'écriture, au théâtre, au monde d'aujourd'hui, ainsi qu'une dédicace accompagnant leur photographie.

L'énergie qui danse. Dictionnaire d'anthropologie théâtrale

L'énergie qui danse. Dictionnaire d'anthropologie théâtrale
Eugenio Barba & Nicola Savarese
Ed. L'Entretemps

Quels principes techniques ont en commun acteurs et danseurs de diverses cultures ? En quoi consiste la présence d'un acteur/danseur ? Quelle est la différence entre le comportement physique et mental d'un acteur/danseur sur scène et celui qui est le sien dans sa vie quotidienne ? Est-il possible d'étudier comment se caractérisent la force d'attraction d'un acteur/danseur et sa capacité de capturer l'attention du spectateur.

Avec l'aide de l'anthropologie théâtrale (étude du comportement de l'être humain en situation de représentation) et plus de huit cents illustrations, c'est à ces questions que ce livre tente de répondre. Il existe un art secret de l'acteur/danseur. Il existe des «principes qui reviennent» qui sont à la base de sa présence scénique en diverses cultures et époques. Il ne s'agit pas des recettes mais des points de départ qui permettent aux qualités individuelles de devenir, à travers une créativité technique, une expression artistique efficace dans le contexte de l'histoire de chacun.

«Ce livre sur les techniques du jeu théâtral est le plus important après celui de Jerzy Grotowski Pour un théâtre pauvre.» (Journal of Dramatic Theory and Criticism, USA)

«Un travail extraordinaire qui présente, explique et ressuscite 2 500 ans d'histoire sur les pratiques du travail d'acteur. Un ouvrage de référence riche de suggestions.» (Theatreport.com)

«C'est un livre qu'il faut toujours garder à portée de main, pour le savourer... Il offre une richesse et une abondance d'informations sur le jeu de l'acteur/danseur qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs.» (Stephen Barker, Gestos, USA)

Cette seconde édition revue et augmentée contient :

  • trois nouveaux chapitres : «Théâtre eurasien», «Exercices», et «Organicité» ;
  • cinquante nouvelles photographies couleur et noir et blanc sur le jeu de l'acteur ;
  • et, pour la première fois, une bibliographie pratique et un index.

399 secondes/Hart-Emily/Le cabinet de curiosités

399 secondes/Hart-Emily/Le cabinet de curiosités
Melquiot Fabrice
Ed. Arche

J'aime pas le temps qu'il fait, quel que soit le temps j'aime pas, j'aime pas le temps en général, le climat j'aime pas. J'aime pas la pluie. J'aime pas le Soleil. J'aime pas les nuages. J'aime pas quand y'a pas de nuages. J'aime pas non plus les gens qui n'aiment rien.

Voyages dans ma cuisine

Voyages dans ma cuisine
Piemme Jean-Marie
Ed. Alternatives théâtrales

'J'aime que le texte me quitte, ne serait-ce que parce que je vais pouvoir commencer le suivant. Je trouve réjouissant qu'un texte trouve sa vie en dehors de moi. Je n'ai pas d'attitude protectrice envers lui. Le texte n'est pas l'expression de moi-même au sens romantique du terme. J'y suis présent comme un joueur masqué qui multiplie ses masques. En écrivant, je ne m'éclaire pas, je me brouille'.
En dix chapitres comme autant de haltes dans son parcours d'auteur, dans un dialogue ouvert avec Antoine Laubin, Jean-Marie Piemme nous conduit dans la cuisine de son écriture, évoque ses textes, leur construction, les comédiens, les metteurs en scène qui les ont travaillés, leur réception et la conception générale du théâtre qui les porte.

Itinera. Trajectoires de la forme. Tragedia Endogonidia

Itinera. Trajectoires de la forme. Tragedia Endogonidia
Collectif
Ed. Actes Sud

Tragedia Endogonidia est le titre d'un cycle de onze spectacles composé entre 2002 et 2004 par Romeo Castellucci avec la Sociètas Raffaello Sanzio, une des compagnies les plus représentatives de la scène théâtrale internationale.
Comme un petit théâtre de la mémoire, Itinera est une stratégie d'approche, un moyen de pénétrer à l'intérieur du système, une manière d'interroger le processus des travaux de la Tragedia Endogonidia. Il en résulte une géographie de sensations, d'espaces, de visions, de forces et de formes, qui ont traversé comme un courant le processus de composition des épisodes du cycle.
Les chapitres approfondissent les thématiques qui s'entrecroisent d'un spectacle à l'autre. Par le biais des photographies de Luca Del Pia, Enrico Pitozzi et Annalisa Sacchi proposent ici une sismographie de la Tragedia Endogonidia, la possibilité de faire surgir de la page, pour un instant, la trace mémorielle du mouvement de son corps en fuite.