Ebauche d'un portrait

Ebauche d'un portrait
Lagarce Jean-Luc
Ed. Solitaires Intempestifs

A travers la relation très particulière que Jean-Luc Lagarce entretient avec son journal se dessine le portrait d'un homme qui consacre sa vie au théâtre et se projette dans l'éternité de l'oeuvre, apostrophant au-delà de sa disparition le lecteur. C'est le feuilleton avec Théâtre Ouvert, ses espoirs, ses déceptions, ses rebondissements. Le feuilleton de sa maladie, sept années de doute, de lutte et de courage. Le feuilleton de ses mises en scène, ses succès comme ses échecs désespérants. C'est surtout le feuilleton de son écriture, de ses interrogations permanentes sur sa capacité à devenir un écrivain.  F. B.

L'acteur rusé

L'acteur rusé
Oida Yoshi
Ed. Actes Sud/Le temps du théâtre

« Yoshi Oida pose les questions essentielles : qui suis-je ? Comment vivre et jouer ? Comment partir ? Il évoque des contes orientaux, cite des conseils des vieux maîtres, rappelle les remarques de Péter Brook, dont il reste le plus proche collaborateur. De cette expérience d'acteur singulier, Yoshi Oida part pour réfléchir sur son art qui réclame entraînement et vision de son corps, éthique de vie autant qu'éthique professionnelle. Voici le livre d'un acteur lucide et expert, qui dispense les conclusions ultimes, résultat d'une vie vécue entre Orient et Occident, entre le désir de maîtrise et celui de plaire. Au-delà des exercices et des ruses, des commentaires sur les masques et les fantômes, des principes de jeu et des pièges à éviter, disséminés avec légèreté à travers ces pages, Yoshi Oida clôt dignement la biographie d'un être qui n'a pas connu l'égarement et a su faire du théâtre un lieu de l'accomplissement. En ce sens, il est unique. » Georges Banu

Regards

Regards
Delbono Pipo
Ed. Actes Sud

Regards est un voyage dans la lucidité folle de Pippo Delbono.

Présentation de l'éditeur

Pippo Delbono livre des articles écrits entre 2004 et 2009, parus dans la presse et des photographies qui témoignent du regard que cet artiste de théâtre contemporain porte sur le monde.

Café Müller/Livre + DVD

Café Müller/Livre + DVD
Bausch Pina
Ed. Arche

'La mémoire a conservé peu de chose de ce spectacle, sinon la certitude de quelque chose de capital, quelque chose qu'on se doit de dire, et qui là est dit, une fois pour toutes, mieux que jamais, et si raidement, si purement, qu'on en tremble, qu'on en a la parole coupée, et qu'on sort le coeur blessé et pansé, baigné d'un effluve de larmes.' Hervé Guibert

 

Le vrai sang

Le vrai sang
Novarina Valère
Ed. POL

Drame forain, théâtre de carnaval, dont le modèle secret serait peut-être Faust, pas celui de Goethe, mais un Faust vu, enfant, à Thonon dans les années cinquante. Là, Gugusse, le célèbre clown de la Loterie Pierrot, prétendait que toute vie était un carnaval avec pour grand final l’adieu à la chair. Sa comparse Madame Albertine l’invitait toutes les quatre minutes à jouer sa vie aux dés.

Petit traité de scénographiie

Petit traité de scénographiie
Collectif
Ed. Joca Seria

Pour ce Carnet de la Mcla, Marcel Freydefont a choisi 66 extraits de textes afin de faire mieux connaître la scénographie. Depuis Aristote, avec L'invention de la scénographie et Le Fabricant d'accessoires, Vitruve avec la définition de l'Ichnographie, l'Orthographie, la Scénographie et la description Des trois sortes de Scène jusqu'à Aillaud qui écrit À propos des décors de théâtre, Kokkos qui parle de Rendre visible l'invisible, François, qui estime qu'il y a deux voies pour le scénographe, L'illustration et la métaphore, ou Jeanneteau pour qui La scénographie n'a d'existence que dans le temps de la représentation, Sivadier, pour qui l'on n'a pas besoin de décor, on a besoin d'espace, en passant par Shakespeare qui invoque la scène agile, Hugo qui en appelle à La localité exacte, Appia qui s'interroge Comment représenter sur la scène une forêt ? ou Copeau qui affirme vouloir Renoncer à l'idée de décor, sans oublier la position des architectes et des dramaturges, ce florilège déploie le cours de la pensée théâtrale à travers une esthétique de la représentation de lieu et du lieu de représentation. Cette publication célèbre un art et le quarantième anniversaire de la création de la Quadriennale de Prague en 1967, qui lui est consacrée, à laquelle la France participe en juin 2007.

Africare. Et encore, je n'aurais rien dit...

Africare. Et encore, je n'aurais rien dit...
Wanson Lorent
Ed. Lansman

Il rêvait depuis longtemps de se plonger dans l'Afrique profonde, avec pour unique bagage ce théâtre qui constitue l'essentiel de sa vie.

Il voulait conjuguer son profond désir d'un théâtre qui ose ouvrir les yeux à la réalité d'un terrain qu'il savait d'avance miné.

Se sont rassemblés autour de son projet un certain nombre de partenaires qui lui ont offert une immersion au coeur de la population congolaise pour se nourrir des rencontres avec les artistes (comédiens, danseurs, musiciens, griots) mais aussi et surtout avec les acteurs de la 'vraie' vie. Au risque de réveiller de vieilles blessures.

De ces collines abandonnées d'à peu près tous, de ces villes martyrisées, de ces quartiers urbains délaissés, il a rapporté un spectacle - Africare - qui tente de transcrire théâtralement l'immense richesse et la diversité d'un pays qui peine à prendre son destin en main.

A travers ce carnet de notes, Lorent Wanson nous livre le récit de cette plongée dans un autre monde, peuplée de malentendus, de coups de foudre, de désillusions, d'erreurs naïves, d'embûches... et de joies de tous ordres.

Passionnant !

Théâtre anglophone. De Shakespeare à Sarah Kane : l'envers du décor

Théâtre anglophone. De Shakespeare à Sarah Kane : l'envers du décor
Collectif
Ed. L'entretemps/Champ théâtral

La problématique de «l'envers du décor» invite à explorer le domaine théâtral sous un angle original, insolite, voire subversif. Traquer l'envers du décor, c'est prendre le théâtre à rebours, démonter de l'intérieur les mécanismes spécifiques au texte et à sa représentation, dans un processus de déconstruction qui, poussé à l'extrême, aboutit parfois à une crise de la représentation. C'est aussi confronter le texte aux réécritures dramatiques et scéniques qu'il inspire, dans une mise en perspective qui en renouvelle le sens. C'est encore prendre en compte le contexte socio-culturel et politique qui conditionne la production théâtrale, analyser la manière dont les problématiques sociales informent la création artistique ou, à l'inverse, s'interroger sur la place du théâtre dans la société.

Les études réunies dans ce volume croisent les approches dramaturgiques et scéniques, littéraires et civilisationnistes, balayant le champ du théâtre anglophone selon une double logique, historique et thématique. De la Renaissance shakespearienne et des Lumières au nouveau théâtre anglais et au théâtre américain du XXe siècle, les auteurs passent en revue une vaste chronologie et des domaines culturels diversifiés, entre lesquels se tissent toute une série de correspondances.

Ce cheminement collectif ne conduit pas seulement à contribuer à un état des lieux du théâtre anglophone à un instant t. Il participe à renouveler le questionnement sur le théâtre, à la fois genre littéraire et art du spectacle, le rapport qu'il entretient avec l'individu et/ou la société, la place du spectateur.

Alternatives théâtrales n°108/Philippe Sireuil. Les coulisses d'un doute

Alternatives théâtrales n°108/Philippe Sireuil. Les coulisses d'un doute
Revue
Ed. Alternatives théâtrales

Je n'ai pas trouvé la maison.

Ce sont les premiers mots du Garçon lorsqu'il arrive chez les parents de la Fille et frappe à la porte. Là, sur le seuil de cette maison étrangère, débute le théâtre de Fosse. Ouvrons la porte et entrons.

Choeurs - CD

Choeurs - CD
Collectif
Ed. Actes Sud

L'album Chœurs est une dérive des chœurs mis en musique par Bertrand Cantat, Bernard Falaise, Pascale Humbert et Alexander MacSween dans les pièces Les Trachiniennes, Antigone, Electre de Sophocle traduites par Robert Davreu et qui composent le spectacle Des Femmes, trilogie théâtrale mise en scène par Wajdi Mouawad.