Caravansérails : traces, places, dialogues au Moyen-Orient

Caravansérails : traces, places, dialogues au Moyen-Orient
Schutyser Tom
Ed. 5 continents
Date de publication : 01/09/2012

Un « caravansérail » est une auberge destinée à donner abri aux hommes, aux marchandises et aux animaux sur les anciennes routes caravanières du monde musulman. Pendant des siècles, elles ont servi de relais de poste au Moyen-Orient et en Asie centrale, offrant le gîte et le couvert aux marchands, aux pèlerins, et autres voyageurs sur les différentes itinéraires terrestres de la Route de la Soie, qui reliaient la Chine et l’Inde à l’Europe. Les caravansérails étaient des points de jonction indispensables dans ce qui représente véritablement le premier réseau mondial et commercial par voie de terre. Quelques milliers de caravansérails furent construits. Ils ont subsisté au cours des empires, califats, guerres et autres calamités, jusqu'à l'effondrement du trafic caravanier. Ceux qui n’ont pas disparu, ou qui ne sont pas à l’état de ruines, survivent encore, en dépit du développement moderne des grandes villes : ce sont des hôtels, des musées, des boutiques, des espaces de stockage, des habitations et encore des garnisons.


Après avoir effectué un premier rapport photographique des caravansérails du nordest de l’Iran, Tom Schutyser décide d’explorer la région du Levant, Liban, Syrie et Jordanie. Il ne photographie pas seulement des caravansérails en ruines ou restaurés, mais aussi les paysages à l’entour, et les abords de ces bâtiments, pour restituer le sens de l’histoire présent en ces lieux. Et, en s’entourant d’experts, d’écrivains et de journalistes spécialisés sur le Moyen-Orient, le photographe présente au lecteur une nouvelle dimension du débat sur la région telle qu’elle est aujourd’hui. Élément fondamental d’une forme ancienne de mondialisation, le caravansérail est un exemple réussi de véhicule du dialogue multiculturel.