Mon carré potager : pas à pas

Mon carré potager : pas à pas
Halsall Lucy
Ed. Marabout

Brillamment simple! Concevoir son potager en carrés ou en pots, récolter tout au long de l'année, optimiser l'espace à cultiver.

Des séquences étape par étape en 2500 images pour faire pousser 50 légumes et 15 fruits avec tous les conseils nécessaires.

Un catalogue des meilleures variétés pour vous aider à choisir les fruits et légumes qui ont du goût et qui poussent bien.

Un livre pour les jardiniers qui ont peu d'espace et qui ne veulent pas se priver du plaisir de posséder un potager!

 

Onze lunes au Maroc : chez les Berbères du Haut Atlas

Onze lunes au Maroc : chez les Berbères du Haut Atlas
Titouan Lamazou et Karin Huet
Ed. Gallimard

Cette nouvelle édition marque le trentième anniversaire des premiers carnets de voyage de Titouan Lamazou et Karin Huet.

En 1982, Titouan Lamazou, jeune artiste - qui n'a pas encore fait parler de fui comme grand navigateur -, et sa compagne Karin Huet - écrivain - sillonnent à dos de mulet, d'un ramadan à l'autre, les vallées heureuses de Berbérie. La haute vallée des Ayt Bou Gmez et celle des Ayt Bou Oulli sont, en ces temps, très peu accessibles et bloquées quatre mois de l'année par les neiges.

Les deux voyageurs ont appris la langue berbère avant leur départ : Karin rapporte de leur séjour dans le Haut-Atlas marocain un récit rare et singulier, qui met en lumière la vie quotidienne et le courage des femmes de ces montagnes. Titouan, lui, remplit plusieurs carnets de ses croquis, peintures et dessins d'architecture.

Pour s'intégrer dans la vie locale, ils ont étudié l'ornementation islamique traditionnelle et proposent leurs services de décorateurs d'intérieur. Après la réalisation de deux décors, ils s'aperçoivent que l'inspiration locale est beaucoup plus subtile et originale que ce qu'ils avaient tout d'abord observé comme une simple reproduction naïve de la complexité des entrelacs étoilés arabes. Pour rendre compte du charme et de la spécificité de cet art populaire, Titouan photographie l'ensemble des décors peints, dans une soixantaine de villages des deux vallées.

Ces témoignages précieux et touchants prennent aujourd'hui toute leur dimension ethnologique.

Où en est l'herbe ? Réflexions sur le jardin planétaire

Où en est l'herbe ? Réflexions sur le jardin planétaire<br />
Clément Gilles
Ed. Labor/Grand Espace Nord

Textes présentés par Louis Jones

Gilles Clément, paysagiste français créateur du parc Citroën, des jardins de l'Arche et du parc du musée des Arts premiers - quai Branly - à Paris, du domaine du Rayol en Provence et du jardin de l'abbaye de Valloires en Picardie, parmi beaucoup d'autres, préfère se présenter comme un simple jardinier. Car du rapport vécu et vivant avec la Terre et ses écosystèmes émerge toute une vision de bonne gestion mondiale qui passe de la notion de 'Jardin en Mouvement' au 'Jardin Planétaire' et au 'Tiers Paysage'.
Et l'herbe ? Le regard - et la main - que nous portons sur elle témoigne de notre place dans une biosphère qui nous dépasse et nous submerge souvent, mais que nous avons le pouvoir de détruire.
Présentation de l'éditeur

Plantes à malices : les plantes qui vous entourent comme vous ne les avez jamais vues

Plantes à malices : les plantes qui vous entourent comme vous ne les avez jamais vues
Groult Jean-Michel
Ed. Prat

Dans la campagne ou en forêt, on est souvent loin d'imaginer l'existence mouvementée des plantes que l'on côtoie. Car leur vie n'est pas un long fleuve tranquille. Elles doivent déployer des trésors d'ingéniosité pour conquérir leur territoire, se nourrir, se protéger, se reproduire et peut-être, enfin, se faire une place au soleil !

Ainsi, telle fleur colonise l'espace en projetant ses graines le plus loin possible, telle autre se protège de la sécheresse par une épaisse toison, une autre encore s'enflamme toute seule ! Certaines jouent les pique-assiette ou même les vampires, en suçant la sève de leurs victimes...

Sous la plume malicieuse de Jean-Michel Groult, les plantes prennent vie et nous prouvent qu'elles ont plus d'un tour dans leurs feuilles !

Hommes racines

Hommes racines
Pierre de Vallombreuse, préface de Pierre Rabhi
Ed. La Martinière

Le monde ne s'est jamais départi d'une certaine violence, violence économique, culturelle, militaire, climatique, et l'homme, pour ne pas disparaître, doit savoir s'adapter mais parfois aussi entrer en résistance.

«Comment une terre forge-t-elle une identité ? Comment l'homme réagit-il aux bouleversements et à l'évolution de son environnement ? C'est avec ces interrogations en tête que j'ai commencé ce travail sur les peuples racines. Des peuples dépositaires de savoirs et de pratiques spécifiques, à l'histoire souvent méconnue, et qui aujourd'hui, entre adaptabilité et vulnérabilité, sont confrontés à des situations difficiles au premier rang desquelles les désastres écologiques. C'est dans ce contexte que le projet aborde la notion de racines. En rencontrant des peuples solidement ancrés dans leur territoire et d'autres ayant été soumis à l'épreuve du déracinement, Hommes racines dessinent les profondes mutations qui affectent notre modernité. Avec l'espoir de susciter une réflexion sur l'humanité durable dont le corollaire est la protection de la nature.»

De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages. Le manuel du parfait exploraseur

De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages. Le manuel du parfait exploraseur<br />
Debureaux Matthias
Ed. Plonk & Replonk

Chaque année, plus de 700 millions de touristes parcourent le monde. En 2010, ils seront 1 milliard à vous assommer avec leur récit de voyage.
Présentation de l'éditeur

Pamir : oubliés sur le toit du monde

Pamir : oubliés sur le toit du monde
Matthieu & Mareile Paley
Ed. La Martinière

À l'extrémité orientale du corridor du Wakhan, en Afghanistan, se trouve un territoire désertique isolé de tout, point de départ des plus hautes chaînes de montagnes du monde : le plateau du Pamir. À plus de 4 200 mètres d'altitude, quelque 1 150 Kirghizes afghans y vivent hors du temps, piégés par les aléas de l'histoire.

Parcourant cette région du coeur de la Haute Asie, le photographe Matthieu Paley et sa femme Mareile rencontrent pour la première fois en l'an 2000 les caravanes de ces fiers nomades et leur grand chef, le Khan. Alors que, depuis 1972, aucun Occidental ne s'était risqué à remonter la rivière Wakhan gelée, Matthieu Paley leur a rendu visite à trois reprises, en plein hiver.

Les images de Pamir, oubliés sur le toit du monde, nous dévoilent un monde rarement photographié et témoignent de la vie singulière, rude et fascinante, d'un peuple attaché à sa terre, envers et contre tout.

Ile de Pâques : terra incognita

Ile de Pâques : terra incognita
Micheline Pelletier et Sonia Haoa Cardinali
Ed. La Martinière

Terre mythique et cependant méconnue, aux origines légendaires qui confrontent théories scientifiques et fantasmes les plus étonnants, lieu fragile à l'histoire chaotique et bouleversée, l'île de Pâques, dans le sud-est de l'océan Pacifique, est l'endroit habité le plus isolé du monde, à plus de 2 000 kilomètres de tout autre peuplement. Elle éveille la curiosité, exalte l'imagination, ne cesse de fasciner savants, écrivains et poètes. À travers une promenade photographique révélant la beauté singulière de Rapa Nui. «La grande Rapa» en langue maori, cet ouvrage en retrace l'histoire. Loin des clichés et des idées reçues, Micheline Pelletier propose une nouvelle lecture de l'île énigmatique, à la lumière des dernières découvertes archéologiques et scientifiques. Attentive à la réalité de l'île de Pâques, elle nous livre les témoignages d'hommes et de femmes amoureux de leur terre et de ses richesses naturelles, à qui, trop rarement, la parole fut donnée.

Géographie de l'instant

Géographie de l'instant
Tesson Sylvain
Ed. Equateurs

Recueil des chroniques mensuelles parues dans le magazine Grands Reportages. L'écrivain a voyagé en Russie, en Afghanistan, à Haïti, en Islande, à New York. Il s'est aussi intéressé à l'actualité et s'est engagé pour la défense des femmes. Les chroniques forment le journal de voyage d'un homme de son temps.

Sibérie ma chérie

Sibérie ma chérie
Tesson Sylvain
Ed. Gallimard

« Vingt ans que je voyage en Russie. J'y retourne avec obsession sans savoir très bien ce qui m'y porte. Vingt ans qu'on m'interroge sur cette fascination et vingt ans que j'échoue à toute explication.S.T.

Sylvain Tesson, Thomas Goisque et Bertrand de Miollis sillonnent la Russie depuis la chute de l'Union soviétique. Entre le Pacifique et l'Oural, ils ont parcouru des milliers de kilomètres à pied, à cheval, en engin blindé, en canot, à motocyclette et en raquettes à neige. Sylvain a vécu sur les bords du lac Baïkal dans une cabane d'ermite pendant six mois, recevant à l'occasion la visite de ses deux amis ; il en a tiré un récit, Dans les forêts de Sibérie.

Sibérie ma chérie est une déclaration d'amour à des terres méconnues où toutes les aventures sont possibles. Non, la Sibérie ne se réduit pas à une étendue de marais gelés, piquetée de goulags en ruine et de friches industrielles où divagueraient des moujiks qui se seraient ébroués du communisme historique pour s'acheminer vers l'alcoolisme. Ce livre donne à voir une Sibérie vaste, sauvage, libre et capable d'accès de douceur inattendus. Une terre où le voyageur n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre : un ours brun, une escadre d'oies sauvages, un pêcheur à l'âme généreuse, une fillette nostalgique.

Ce carnet de voyage aux confins de la Russie fait vivre leur passion commune et redonne à lire quelques-uns des aphorismes dont Sylvain a parsemé ses nouvelles, récits et reportages, illustrés par les photos de Thomas et les peintures de Bertrand.