Atlas des lieux improbables

Atlas des lieux improbables
Travis Elborough & Alan Horsfield
Ed. La Martinière

Qui n'a jamais rêvé d'un voyage extraordinaire ? Un voyage qui nous entraînerait vers les endroits les plus méconnus, les cités les plus étranges, les paysages les plus reculés... Mais pour un tel périple, un guide s'impose. Travis Elborough a parcouru terres et mers en quête de ces lieux bizarres.

Acheter chez Tropismes : Atlas des lieux improbables

Atlas de botanique poétique

Atlas de botanique poétique
Francis Hallé
Ed. Arthaud

Botaniste, explorateur des forêts tropicales équatoriales qu'il sillonne depuis quarante ans, carnet de croquis en main, Francis Hallé nous invite dans cet Atlas de botanique poétique à un voyage illustré à la rencontre de plantes extraordinaires.

Acheter chez Tropismes : Atlas de botanique poétique

Végétal, explorer le monde botanique

Végétal, explorer le monde botanique
Collectif
Ed. Phaidon

Végétal : explorer le monde botanique réunit pour la première fois les plus belles illustrations botaniques et met ainsi en lumière les plantes et les fleurs, et le rôle qu'elles ont joué dans notre histoire et notre culture.

Cet ouvrage présente plus de 300 oeuvres d'art remarquables, toutes civilisations, toutes époques et toutes techniques confondues : peintures rupestres, manuscrits médiévaux mais aussi photographies et clichés réalisés au microscope électronique à balayage. Compilée avec soin par des spécialistes internationaux, cette sélection d'images de botanique est organisée pour mettre en lumière les contrastes et les ressemblances. Les magnifiques reproductions sont accompagnées de textes aussi accessibles que précis. Une chronologie, des biographies, un glossaire et une introduction à la taxonomie des plantes complètent également cette étude.

Acheter chez Tropismes : Végétal, explorer le monde botanique

Carnets d'explorateurs

Carnets d'explorateurs
Huw Lewis-Jones & Keri Herbert
Ed. Paulsen

Les carnets et journaux de voyage n'ont cessé d'être présents dans les valises des explorateurs. Souvent informels, ils constituent un espace privilégié où rapporter ses impressions, développer ses idées et fixer ses expériences sur le vif. Ainsi, ils deviennent une source précieuse qui révèle les réactions spontanées des voyageurs face à leurs découvertes.

Du XVIe siècle à nos jours, Carnets d'explorateurs expose, par ordre alphabétique, les réalisations de soixante-dix découvreurs intrépides, capables de sillonner les hautes montagnes comme les déserts arides ou les forêts tropicales, parfois dans des conditions extrêmes. Certains sont renommés, tels Roald Amundsen et Abel Tasman, d'autres moins connus, telles Adela Breton, qui s'engouffra dans la jungle mexicaine afin d'authentifier et consigner les monuments mayas comme personne auparavant, ou encore Alexandrine Tinne, disparue lors de sa tentative de traversée du Sahara en solitaire, la première de l'Histoire en tant que femme.

Acheter chez Tropismes : Carnets d'explorateurs

Quand la nature inspire la science

Quand la nature inspire la science
Mathilde Fournier & Yannick Fourié
Ed. Plume de carotte

Histoire des inventions humaines qui imitent les plantes et les animaux

 - Saviez-vous que le velcro est le résultat de l’observation d’une plante « accrocheuse », la Bardane ?
- Saviez-vous que la première montre-réveil est inspirée du grillon ?
- Saviez-vous que la coquille St. Jacques est à l’origine de l’invention de la tôle ondulée ?
- Saviez-vous que l’observation du vol du Sphinx a facilité la création d’un robot qui est parti explorer Mars ?
Nous sommes loin d’imaginer comment les animaux et les plantes ont pu inspirer, depuis des centaines d’années, les inventeurs, les ingénieurs, les architectes, les scientifiques... Cette science, s’appelle le « Biomimétisme » et était déjà pratiquée par les Égyptiens antiques ou Léonard de Vinci.
Ce livre va vous montrer comment elle est devenue l’un des aspects les plus prometteurs de la recherche contemporaine – prometteur de découvertes et d’inventions fascinantes, prometteur de technologies de pointe qui ne nuiront même pas à l’environnement ! La nature est à la fois merveilleuse et généreuse, il suffit de savoir l’observer pour en tirer le plus grand profit !

 

Ecrivains voyageurs. Ces vagabonds qui disent le monde

Ecrivains voyageurs. Ces vagabonds qui disent le monde
Maréchaux Laurent
Ed. Arthaud

Voyageurs, ils devinrent écrivains...

Écrivains, ils se firent voyageurs

Les uns - Loti, Conrad, Segalen ou Bouvier - partent au bout du monde pour courir après les rêves nés de leurs lectures d'enfance ; les autres - Kipling, London, Kessel ou Chatwin - prennent la route pour nourrir leurs pages blanches. Les arpenteurs d'océans - Slocum, Kavvadias ou Moitessier -, de déserts - Thesiger - et de cimes enneigées - Alexandra David-Néel - font leurs les propos de Stevenson : « Je ne voyage pas pour aller quelque part, mais pour voyager. Je voyage pour le plaisir du voyage. » Quant aux plumitifs en herbe - Cendrars, Simenon ou Gary -, ils proclament, à l'instar de Kerouac : « Écrire est mon boulot... Alors il faut que je bouge ! »

Les bourlingueurs finissent, pour combler leurs poches vides, par coucher sur le papier le récit de leur périple ; les romanciers en devenir commencent par écrire, puis, quand l'imagination leur fait défaut, partent se confronter au monde pour s'en inspirer.

Curieux infatigables, la plupart notent les épreuves qu'ils endurent, les rencontres qui les bouleversent et les belles histoires glanées ici ou là. Le voyage les transforme, ils décrivent leur métamorphose, cet autre qui naît en eux. De retour, ces vagabonds retracent, souvent en les magnifiant, les aventures qu'ils ont vécues.

Tous - sans se préoccuper de savoir s'ils sont voyageurs avant d'être écrivains, ou l'inverse - entendent dire le monde, transmettre leur passion pour la littérature d'aventure, et inciter leurs lecteurs à boucler leur sac pour emprunter leurs pas.

Forme de nature. Correspondance scientifique et poétique

Forme de nature. Correspondance scientifique et poétique
Jennifer Dalrymple & Jean-Baptiste de Panafieu
Ed. Plume de carotte

Quel lien entre un oeil, une planète, une bulle de savon, les œufs d’une grenouille et une myrtille ? La forme ronde ; chacun de ces éléments qu’il soit végétal, animal ou minéral représente une sphère plus ou moins parfaite. Regardez autour de vous, la nature est faite de formes, des formes récurrentes, la sphère, l’étoile, les segments, les spirales… Les deux personnages de ce livre ont tenté parfois avec rigueur, parfois avec humour et poésie, de lister ces formes, de les classer, et de leur donner un sens ou du moins une logique. Ces formes sont-elles l’expression d’un grand alphabet naturel ou le résultat d’une évolution sélective ? Ce livre vous propose deux visions différentes et parfois complémentaires des formes de la nature, l’une clairement scientifique, l’autre portée par la poésie et l’imaginaire. À travers un échange de lettres, le lecteur découvre les opinions& et versions des deux personnages. Une illustration très riche (peintures, photographies, images scientifiques) permet d’accompagner les propos et offre un second dialogue graphique du sujet.

Imaginaire au jardin

Imaginaire au jardin
Hébert-Matray Aline
Ed. Plume de carotte

Une invitation au vagabondage dans l'imaginaire des enfants et à la découverte des nombreuses activités à faire au jardin

Depuis plus de 10 ans, la direction des affaires culturelles de la ville d'Epinay-Sur-Seine conduit des projets pédagogiques et culturels autour des jardins sous la houlette d'Aline Hebert-Matray, avec dès le départ, le choix de l'art au jardin comme porte d'entrée. Une matière riche et variée a ainsi été collectée : des récits de visites de jardins célèbres, la découverte de festivals, des dessins d'enfants, des photos étonnantes, des ateliers d'écriture, des créations d'épouvantails et de drôles de petites bêtes, des poèmes, des sculptures, jusqu'à la conception et la réalisation de jardins. Un ensemble d'expériences et de pratiques, ou le jardin est vu comme un lieu de création, de partage et d'expression. Ce livre, véritable synthèse de ces dix années de pratiques pédagogiques, montre que d'une expérience particulière, on peut tirer une démarche globale : celle de l'approche artistique et culturelle du jardin par et pour des enfants. Vaste et beau programme !

Jack London photographe

Jack London photographe
Collectif
Ed. Phébus

Jack London, tête brûlée éprise de liberté, a, en quarante années d'une existence intense, semé sur sa route de nombreux romans, nouvelles ou essais comme autant de témoignages de sa soif de vivre. Marin en Sibérie et au Japon, blanchisseur, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, vagabond, chercheur d'or, militant socialiste, correspondant de guerre ou agriculteur... l'auteur de L'Appel sauvage, de Martin Eden, du Peuple d'en bas, de John Barleycorn ou du Talon de fer aura bel et bien vécu plus de cent vies.

Curieusement, on ignore souvent que cet aventurier des mers et des mots était également un photographe de génie qui, par l'image, a reflété son temps. Et de quelle manière ! Avec douze mille clichés, le petit gars des rues de San Francisco a porté sur le monde le regard des grands humanistes. Toujours en empathie avec ses sujets - miséreux de l'East End londonien, soldats du conflit russo-japonais, lépreux de l'île de Molokaï - Jack London a fait part de ses émotions sans jamais se départir d'une sensibilité éloignée des images d'Épinal attendues.

Grâce au travail de Jeanne Campbell Reesman, de Sara S. Hodson et de Philip Adam qui ont sélectionné les deux cents photos les plus marquantes de ce grand reporter s'il en est, un hommage est enfin rendu au Jack London photographe, tant chacune de ses prises de vue déborde d'humanité, de tendresse et de beauté.

Partir. Traité de routologie

Partir. Traité de routologie
Patrick Bard & Marie-Berthe Ferrer
Ed. Seuil

« Un jour que nous parcourions la route 66, nous tombâmes sur un motel du fin fond de l'Arizona dont le propriétaire avait baptisé les chambres du nom de spécialistes de la 66. Sous chaque patronyme, un intitulé : 'routologist'. Ce que nous traduisîmes in petto par 'Routologue', nous incorporant derechef dans cette singulière famille de scientifiques.

Amoureux des voyages lents, nous nous bombardâmes aussitôt 'spécialistes en tronçons abandonnés et itinéraires bis délaissés' ».