101 lieux à ne pas voir avant de mourir

101 lieux à ne pas voir avant de mourir
Price Catherine
Ed. Hoëbeke

À voir absolument ! À ne pas manquer ! Vaut le détour ! Trois étoiles ! Les guides regorgent de ces recommandations.

Et si le plus important était, non pas de désigner les plus beaux endroits au monde, mais ceux que vous vous féliciterez de ne pas avoir vus ?

C'est ce que pense Catherine Price, journaliste au New York Times, et grande voyageuse, qui a décidé, elle, de faire le tour du monde du pire. Elle en a rapporté les 101 lieux à ne pas voir avant de mourir.

Contre-pied humoristique, ce guide à l'envers vous invite donc à ne pas voir le festival du Testicule dans le Montana, au milieu d'une foule en liesse. Ni assister (et encore moins participer) au lancer d'une roue de fromage du haut d'une colline particulièrement pentue en Angleterre pendant que des centaines de personnes se jettent (au sens propre) à sa poursuite.

Inutile également de faire l'expérience d'un bain de bière en République tchèque. Sans oublier les sites tout à fait repoussants comme le mur de chewing-gums usagés à Seattle, terrifiants comme la route qui a eu l'honneur d'être classée la plus dangereuse du monde en Bolivie, ou d'autres simplement stupides, surréalistes, complètement kitch ou pièges à touristes.

Ceci dit, libre à vous de ne pas tenir compte de ces conseils avisés, car c'est bien connu « les pires endroits font les meilleurs souvenirs ».

The 500 Hidden Secrets of Brussels

The 500 Hidden Secrets of Brussels
Blyth Derek
Ed. Luster

Where are the 5 best places to eat frites in Brussels ?
What are the 5 most romantic cafés in the city ?
And where are the 5 best places to get fit ?

This affectionate guide to BRUSSELS in written by a local journalist who knows the city intimately. The aim is to reveal the 500 places and details that no one knows - like the cafeteria on the top floor of the national library, the hidden remains of the city wall, and the best bar in the European Quarter.

This is a book for visitors who want to avoid the usual tourist spots and for residents who are keen to track down the city's best-kept secrets.

Présentation de l'éditeur

A propos de Tropismes (p. 101) :

'This beautiful bookshop occupies a former restaurant in a 19th century arcade. The ornate ceilings and high mirrors are still in place, creating a spectacular setting for browsing. Most of the books are in French, but they have a small section of English books next to the staircaise.'

 

Physionomies végétales : portraits d'arbres et de fleurs, d'herbes et de mousses

Physionomies végétales : portraits d'arbres et de fleurs, d'herbes et de mousses
Reclus Elie
Ed. Héros-Limite

Homme politique et ethnologue, E. Reclus (1827-1904) évoque la nature soulignant la grâce délicate du bouleau, la forte patience du chêne, l'austère solitude de la montagne, l'élégante beauté de la rose ou encore la tristesse du sombre sapin.

Légumes du jardin : recettes de saison

Légumes du jardin : recettes de saison
Collectif
Ed. Phaidon

Un ouvrage qui suit les saisons et propose de cuisiner des légumes frais. Plus de 350 recettes italiennes sont ici proposées. Elles sont accompagnées de textes courts présentant chaque légume, de conseils sur leur conservation et leur culture, d'un calendrier de récoltes.

Guide de la forêt pour tous : le milieu, la faune, la flore : 500 espèces des forêts d'Europe

Guide de la forêt pour tous : le milieu, la faune, la flore : 500 espèces des forêts d'Europe
Dreyer Eva et Wolfgang
Ed. Delachaux et Niestlé

À la fois ouvrage de référence et guide de terrain, ce livre permet de découvrir le milieu forestier en se familiarisant avec la faune et la flore forestières, de comprendre la vie de divers organismes et leur rôle dans la nature.

Il permet aussi d'appréhender les notions essentielles de la préservation de la nature, afin d'éviter notamment destructions intempestives ou collections inutiles.

  • Plus de 200 espèces végétales, de la strate muscinale aux arbres et arbustes, et tous les regroupements végétaux caractéristiques.
  • Plus de 300 espèces animales dont 184 invertébrés, y compris les insectes et la discrète microfaune d'une importance capitale dans la décomposition de la litière.
  • Les causes et les symptômes du dépérissement forestier, l'exploitation de la forêt et sa protection.
  • Le guide illustré de toutes les formes de vie dans la forêt, et l'organisation de leurs relations.

Le dépaysement : voyages en France

Le dépaysement : voyages en France
Bailly Jean-Christophe
Ed. Points

Il y a l'eau vive de la Vézère et le calme bassin des carpes à Fontainebleau. La terre cabossée de Verdun et la ferme où habita Rimbaud. Les troupeaux de vaches, les jardins ouvriers de Saint-Etienne et le cimetière juif abandonné à Toul. Le pari de l'ouverture et les dangers du repli. Il y a les errances d'un écrivain et une interrogation : qu'est-ce que la France, quel est donc ce pays?

'Le sujet de ce livre est la France. Le but est de comprendre ce que ce mot désigne aujourd'hui et s'il est juste qu'il désigne quelque chose qui par définition, n'existerait pas ailleurs.'

Né en 1949, Jean-Christophe Bailly enseigne aujourd'hui l'histoire de la formation du paysage à l'ENSNP de Blois. Auteur de nombreux récits, essais, poèmes ou encore pièces de théâtre, il croise les genres et couvre de nombreux domaines qu'il s'efforce de faire jouer entre eux.

'Bailly nous fait découvrir, loin des discours allégoriques des origines, de l'identité française et des patrimoines officiels, une géographie bigarrée et bariolée d'une France qui, sous sa plume, dépayse.' Le Monde des livres

 

Caravansérails : traces, places, dialogues au Moyen-Orient

Caravansérails : traces, places, dialogues au Moyen-Orient
Schutyser Tom
Ed. 5 continents

Un « caravansérail » est une auberge destinée à donner abri aux hommes, aux marchandises et aux animaux sur les anciennes routes caravanières du monde musulman. Pendant des siècles, elles ont servi de relais de poste au Moyen-Orient et en Asie centrale, offrant le gîte et le couvert aux marchands, aux pèlerins, et autres voyageurs sur les différentes itinéraires terrestres de la Route de la Soie, qui reliaient la Chine et l’Inde à l’Europe. Les caravansérails étaient des points de jonction indispensables dans ce qui représente véritablement le premier réseau mondial et commercial par voie de terre. Quelques milliers de caravansérails furent construits. Ils ont subsisté au cours des empires, califats, guerres et autres calamités, jusqu'à l'effondrement du trafic caravanier. Ceux qui n’ont pas disparu, ou qui ne sont pas à l’état de ruines, survivent encore, en dépit du développement moderne des grandes villes : ce sont des hôtels, des musées, des boutiques, des espaces de stockage, des habitations et encore des garnisons.


Après avoir effectué un premier rapport photographique des caravansérails du nordest de l’Iran, Tom Schutyser décide d’explorer la région du Levant, Liban, Syrie et Jordanie. Il ne photographie pas seulement des caravansérails en ruines ou restaurés, mais aussi les paysages à l’entour, et les abords de ces bâtiments, pour restituer le sens de l’histoire présent en ces lieux. Et, en s’entourant d’experts, d’écrivains et de journalistes spécialisés sur le Moyen-Orient, le photographe présente au lecteur une nouvelle dimension du débat sur la région telle qu’elle est aujourd’hui. Élément fondamental d’une forme ancienne de mondialisation, le caravansérail est un exemple réussi de véhicule du dialogue multiculturel.

Les oiseaux : d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient

Les oiseaux : d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient
Killian Mullarney, Dan Zetterström et Lars Svensson
Ed. Delachaux et Niestlé

Un guide d'identification des oiseaux qui donne de nombreux détails biologiques sur les déplacements, la répartition, le comportement, l'allure, l'évolution du plumage. Le texte est en regard de chaque planche couleur.

Voyages : 365 destinations pour se faire la malle

Voyages : 365 destinations pour se faire la malle
Chaffin Françoise
Ed. La Martinière

Parce que la planète est un réservoir infini de destinations, et qu'il existe autant de manière de voyager, laissez-vous embarquer pour un fabuleux tour du monde en 365 expériences uniques.

Au fil des pages et des saisons, séjournez dans les lieux les plus insolites, empruntez de grandioses itinéraires au passé légendaire, (re)découvrez des sites incontournables sous un jour inédit, testez des activités insoupçonnées et des sports d'un nouveau genre, endossez le rôle d'écovolontaire et donnez un tout autre sens à vos vacances...

Plus attrayant qu'un guide, aussi dépaysant qu'un roman, plus délassant qu'un massage, cet almanach nomade résonne comme une invitation au voyage, au plaisir de la rencontre et des découvertes.

Où 'glamper' cet été?

Et si le ski sur sable était le nouveau loisir tendance?

Comment venir en aide aux grand singes?

Qui suivre pour prendre son envol avec les oies sauvages?

Quand se lancer à la chasse aux tornades?

Quel 'wwoofer' êtes-vous?

 

Rêveries italiennes

Rêveries italiennes
Dominique Fernandez et Joël Laiter
Ed. Imprimerie nationale

Telle est la nature du « livre d'art » : essentiellement didactique et pédagogique. Rien de tel avec l'ouvrage de Joël Laiter, dont le titre indique bien le caractère intimiste, ludique, poétique, franc-tireur : Rêveries italiennes. Le photographe ne se soucie pas de faire le magister, il ne pense aucunement à notre instruction. Nous faire rêver, oui, élargir notre espace intérieur, éveiller en nous des résonances inconnues, nous troubler, nous inquiéter, voilà le principe et l'ambition de son entreprise. [...] Parmi ces images, il y a souvent, bien entendu, des « oeuvres d'art », des statues, des morceaux de fresque, des bouts de corniche, des coupoles d'église, mais ces « oeuvres d'art » ne sont pas vues ni aimées en tant que telles, elles ne sont vues et aimées que parce qu'elles constituent des éléments de décor dans la vie italienne de tous les jours. Elles ne « valent » pas plus à ses yeux qu'un rayon de lumière sur un mur ou une pénombre de sacristie. Elles n'occupent pas dans sa hiérarchie personnelle un degré plus haut qu'un banc abandonné dans un jardin, une entrée de château armoriée, un rideau qui bat contre une fenêtre. [...] Les « oeuvres d'art » cataloguées comme telles sont si nombreuses en Italie, si célèbres, qu'on a tendance à oublier que tout y relève (y relevait) d'un goût unique pour la beauté : non seulement les tableaux et les statues qu'on trouve à foison dans les musées, dans les églises, dans les palais, mais ce qui s'offre aux yeux de qui sait regarder en dehors des lieux spécialisés où la beauté se concentre.

Nous savions, certes, que tout est beau et harmonieux de l'autre côté des Alpes, mais nous ignorions que la brillante scénographie qui est à l'oeuvre dans chaque église, dans chaque palais, dans chaque élément du décor de la vie quotidienne, abrite avec autant d'élégance ces valeurs de recueillement, de silence, de secret.