Kamtchatka

Kamtchatka
Anna Konevskaya & Vincent Munier (photo)
Ed. La Martinière

Le Kamtchatka, péninsule de 1 250 kilomètres située sur la côte orientale de la Russie, reste l'une des rares zones du monde où la nature soit encore intacte. De gigantesques chaînes montagneuses occupent plus des deux tiers de la région, des fleuves et des rivières déferlent le long des pentes et alimentent de nombreux lacs. Zibelines, aigles ou gerfauts côtoient l'ours brun, le «maître du Kamtchatka», remarquable par sa force, son endurance et son extraordinaire agilité. Aujourd'hui, ils sont plus de 10 000 dans la péninsule. Grâce aux photographies de Vincent Munier, cet ouvrage explore toute la richesse, la puissance et l'intensité de cette contrée sauvage.

Dessiner le monde. Histoires de géographie

Dessiner le monde. Histoires de géographie
Caroline & Martine Laffon
Ed. Seuil

Les cartes ne sont pas neutres et ceux qui les décryptent non plus. C'est en cela que dessiner le monde, c'est retrouver des mythes, des légendes enfouies, retracer des séquences d'histoires politiques, religieuses, économiques et la lente évolution de l'esprit scientifique cherchant patiemment à travers terres, ciel, globes, atlas et cartes, à déchiffrer et à comprendre l'Univers pour répondre aux ultimes questions des hommes : où sommes-nous ? Mais aussi, qui sommes-nous ?

Une fois l'espace connu dessiné, mis à plat sur la carte, où se trouve exactement ce petit point perdu là-bas que le croisement de lignes imaginaires indique à qui veut s'y rendre ?

The Temple of Flora. The Complete Plates

The Temple of Flora. The Complete Plates
Thornton John Robert
Ed. Citadelles & Mazenod

Cette maginifque édition rassemble l'intégralité des épreuves du Temple de Flora (1799), un ouvrage de botanique majeur de R. J. Thornton. Ce volume est une réédition complète de l'oeuvre. Des agrandissements détaillés soulignent la beauté et la perfection esthétique des gravures, réalisées et mises en couleur à la main. Le livre retrace, en outre, l'origine et l'histoire de l'oeuvre, et la vie de son auteur.

Végétal

Végétal
Gantner Michel
Ed. Flammarion

Arbres à soie, tulipes, lys, perce-neige, jonquilles, narcisses, sabots de Vénus, lysianthus, fleurs de pommier, se révèlent ici sous un jour nouveau, plein d'étrangeté, pour apparaître comme autant de sujets d'étonnement et de surprise... Le rouge des pavots, le bleu des fleurs de lotus, le jaune des arums, la couleur éclatante des lamiers pourpres ou des oiseaux du paradis se mêlent en un élégant ballet au vert des tiges et des feuilles pour rappeler l'aquarelle du dessinateur et éblouir les yeux. Grâce aux nouvelles techniques du numérique, Michel Gantner dévoile une nouvelle inflorescence, qui n'est pas sans rappeler l'héritage d'Edward Steichen et de Karl Bloosfeldt ou la modernité des gros plans d'Edward Weston et la quête esthétique de Robert Mapplethorpe.

Classes de Terre

Classes de Terre
Bernard & Mélanie Delloye
Ed. En toutes lettres

Une famille marche droit devant elle sans se retourner jusqu'à ce que l'océan l'arrête. N'importe quel rivage pourra servir de limite, elle laisse le hasard décider de la direction de ses pas. La vie à pied est poésie et voyage en soi.
Du haut de leurs petites jambes, les deux enfants de six et huit ans parcourent 3500 km avec deux ânes pour professeurs. Après une année de plein air et avec, pour tout cartable, la capacité de prendre la vie comme elle vient, ils arrivent devant la porte d'une école au beau milieu de l'Espagne. Les parents racontent la première de ces trois années de galères et d'heureuses rencontres. Ils parlent de tout ce qui croise leur chemin et leurs pensées : l'école itinérante, la canicule, les villages abandonnés, les embarras de circulation de la microfaune dans les hautes herbes et les bruits nocturnes des lisières de forêt. Au-delà de toutes les péripéties, ce livre partage avec le lecteur l'immense bonheur d'avoir deux ânes dans sa famille, de prendre son temps et de marcher.

Voir aussi www.classesdeterre.com

Celui qui marche

Celui qui marche
Lemire Olivier
Ed. Cherche Midi

Pour Olivier Lemire, être en marche est bien plus que parcourir plaines, montagnes et forêts. C'est faire une traversée, loin du tourisme et du pittoresque : « faire son chemin ». Ainsi, il a découvert qu'en France, les chemins pouvaient mener de l'Enfer au Paradis. Il a d'abord fait l'expérience de cette première marche de 450 kilomètres. Puis d'autres « chemins » ont suivi, et leur lot de rencontres étonnantes. Il es vit à chaque fois comme un questionnement métaphysique autant que géographique : de la Haine à l'Amour (600 km), du Désespoir à l'Espoir (250 km), de la Solitude à la Compagnie (300 km) et de l'Ombre à la Lumière (300 km) et de la Vie à la Mort (450 km), soit 2 350 kilomètres parcourus pour un chemin intérieur qui l'a définitivement changé.

Ce coffret réunit en six livrets ces six parcours visuels et poétiques qui nous offre un regard neuf sur les paysages français.

Olivier Lemire, collaborateur de Veolia Transport qui soutient son initiative, est un marcheur depuis toujours. La marche est devenue un mode d'existence, une philosophie. Si chacun a un but dans l'existence, le sien est définitivement d'être « celui qui marche ».

Comprend

Entre l'enfer et le paradis
Entre la haine et l'amour
Entre le désespoir et l'espoir
Entre la solitude et la compagnie
Entre l'ombre et la lumière
Entre la vie et la mort

Un chemin à l'orée du ciel. Voyage en Himalaya indien

Un chemin à l'orée du ciel. Voyage en Himalaya indien
Olga et Arnaud de Türckheim
Ed. Actes Sud

Après En remontant la vallée du Gange et Au pays des pierres qui parlent, Olga et Arnaud de Turckheim nous emmènent sur Un chemin à l'orée du ciel.

Ce nouvel épisode de leur « amour au long cours pour l'Inde et les pays de l'Himalaya » commence à Srinagar, au Cachemire, surnommé jadis le « Paradis terrestre des Indes », jusqu'à Leh, capitale du Ladakh, par une route de montagne qui serpente le long de la frontière entre l'Inde et le Pakistan, avec une incursion dans le pays darde et la vallée de la Nubra, à laquelle on accède par le col carrossable le plus haut du monde, le Khardung La, à 5 602 mètres d'altitude.

Le périple se poursuit sur une piste vertigineuse barrée de cols à la moyenne d'élévation du mont Blanc, qui relie Leh à Manali en Himashal Pradesh, en passant par le Lahaul. Il s'achève dans la vallée de la Spiti et le Kinnaur récemment ouvert aux touristes. Les textes d'Olga et les aquarelles et dessins d'Arnaud dévoilent, une fois encore, les fabuleuses découvertes et les émotions intenses que l'Himalaya offre aux voyageurs passionnés.

Peindre, écrire chemin faisant

Peindre, écrire chemin faisant
Vernet Thierry
Ed. L'Age d'homme

1953 : deux amis, Thierry Vernet et Nicolas Bouvier, réalisent ensemble un rêve d'enfance en faisant un voyage d'un an et demi entre la Yougoslavie et l'Afghanistan, avec une petite Fiat Topolino et très peu d'argent en poche. Bouvier l'a magnifiquement raconté dans L'Usage du monde, et tous ses lecteurs se souviennent des dessins de Vernet qui l'illustrent...

Si ce monumental ensemble de lettres, écrites quasi quotidiennement et envoyées semaine après semaine par le jeune peintre et dessinateur Thierry Vernet à sa famille, sur une période de dix-sept mois, de juin 1953 à octobre 1954, n'était qu'un addenda à L'Usage du monde, l'éditer dans son intégralité pourrait à bon droit apparaître comme une entreprise inutile. Or il n'en est rien. Peindre, écrire chemin faisant procure des plaisirs entièrement neufs ; il appartient à une catégorie littéraire très rare : celle du chef-d'oeuvre involontaire. En effet, dans son désir de ne rien perdre de ce qu'il voit au cours de son voyage, Thierry Vernet ne retient jamais sa plume ; chaque événement, ombre, couleur, personnage de rencontre nourrit son imagination, tant picturalement que littérairement - même si à aucun moment il ne prétend faire oeuvre d'écrivain. Et ce qui est prodigieux, dans ces pages, c'est le naturel, la gaieté et l'humour (féroce à l'occasion) avec lesquels tout est narré par le menu.

Ainsi, la galerie de portraits de Vernet est d'une richesse extraordinaire ; il semble avoir suivi le conseil de Scott Fitzgerald : «Commencez par peindre un individu et vous aurez créé un type. Commencez par peindre un type et vous n'aurez rien créé.» Il y a comme ça, dans ce livre à la liberté exceptionnelle, des dizaines d'individus croqués avec tant d'esprit qu'on en reste pantois.

A n'en pas douter, ces lettres prennent une digne place à côté de celles d'Eugène Delacroix, Vincent Van Gogh ou Paul Gauguin, épistoliers de génie ; le contact avec le concret, la fidélité à la nature et à sa force, l'exigence de l'artiste face à sa toile : à tout cela, le lecteur participe. Et même davantage : il se fond dans le regard de l'artiste, dans son oeil intérieur, et conserve les émotions du peintre dans sa mémoire.

Dragons et chimères. Carnets d'expédition

Dragons et chimères. Carnets d'expédition
Camille Renversade et Pierre Dubois
Ed. Hoëbeke

Jusqu'au début du XXe siècle, de nombreuses expéditions scientifiques composées de chercheurs, de photographes et de dessinateurs s'enfonçaient dans des contrées sauvages à la recherche d'animaux inconnus ou de plantes rares.

À leur retour, des conférences étaient organisées, les échantillons exposés dans les cabinets de curiosités des musées et les comptes rendus publiés afin d'enrichir les connaissances de la science.

Camille Renversade, jeune illustrateur de talent, aurait aimé participer à ces expéditions. Mais aujourd'hui, que peut-on encore découvrir ? Il se tourne alors vers la cryptozoologie, la science qui se consacre à l'étude d'êtres dont l'existence même est sujette à caution, comme le yéti, les monstres marins, les dragons ou les chimères. Comment retrouver l'ambiance de ces voyages à l'ancienne ? La seule solution pour Camille Renversade était de l'inventer.

Le résultat est étonnant. À la façon d'un carnet d'expédition retrouvé dans un tiroir poussiéreux du Muséum d'histoire naturelle, Camille Renversade, à travers des photographies vieillies, des dessins et fragments de squelettes, nous entraîne dans deux aventures : la première en Afrique à la recherche de dragons et la seconde dans les lointaines Indes, où les membres de l'expédition croiseront harpies, licornes et chimères. Avec comme compagnon pour ces voyages en imaginaire l'éminent spécialiste des êtres surnaturels, Pierre Dubois.

Petits jardins de 9 à 90 m²

Petits jardins de 9 à 90 m²
Newbury Tim
Ed. Eyrolles

Revue de textes littéraires consacrés au voyage

Où Jean-Louis Kuffer traque, entre Suisse et Canada, le souvenir d'une institutrice voyageuse... Où Louis-Philippe Dalembert arpente les rues dévastées du Port-au-Prince post-Aristide... Où Yvon Le Men et Marc Trillard s'enfoncent, par des chemins opposés, dans le Mali de l'intérieur pendant la grande Tabaski... Où Sami Tchak voit danser une tout autre N'Djamena que dans les chansons populaires... Où Björn Larsson se débat dans le Salento sous l'assaut d'hospitalité de ses habitants... Où éric Sarner scrute Berlin dans sa mémoire et ses aujourd'hui... Où Edouardo Manet et François Salvaing éprouvent des sentiments souvent contradictoires en s'approchant des deux plus célèbres murs d'Israël... Où Xavier Bazot se retire dans un village arabe du Proche-Orient paisible et traversé des rumeurs de la guerre... Où Marc de Gouvenain fait l'expérience de ses limites mentales sur les pentes des montagnes tibétaines... Où Linda Gardelle vient à la consolation d'une bergère mongole trompée par un Occidental... Où Wei Wei plonge dans un Yunnan encore bien installé dans ses traditions... Cependant que Loïc Finaz médite sur la prochaine circumnavigation qui l'emmènera revoir certains détroits...
Présentation de l'éditeur