En avant dada. L'histoire du dadaïsme

En avant dada. L'histoire du dadaïsme<br />
Huelsenbeck Richard
Ed. Bourgois

%En avant dada de Richard Huelsenbeck, co-fondateur en 1916, avec Hugo Bell (oeuvre complète aux Presses du réel, en cours de publication), du Cabaret Voltaire et de dada Zürich, puis initiateur, avec Raoul Hausmann, de dada Berlin. Ce premier bilan paraît à Berlin, en 1920, en même temps que son Almanach dada (nouvelle édition française fac-similé en 2001).
Rien là de cultureux, mais un manifeste de l'instant présent contre l'engluement culturel officiel ou marginal dont on se gargarise, en 1920 comme en 2000. Ouverture du front mondial du fou-rire.
Présentation de l'éditeur%%

Les Fleurs du Mal illustrées par la peinture symboliste et décadente

Les Fleurs du Mal illustrées par la peinture symboliste et décadente
Baudelaire Charles
Ed. Diane de Selliers

Ce livre d'art comprend l'intégralité de l'?uvre poétique des Fleurs du Mal dans la deuxième édition (1861) augmentée des Épaves (1866) et de l'édition posthume (1868), 164 poèmes mis en abyme et en résonance harmonique avec les ?uvres symbolistes et décadentes les plus significatives.

Ces choix d'?uvres soulignent les « correspondances », terme éminemment baudelairien, entre deux univers, le poétique et le pictural, qui se renvoient l'un à l'autre dans un jeu complexe et subtil de miroirs aux reflets infinis.

Cette inédite confrontation restitue, au-delà des interprétations souvent convenues, à chaque poème son pouvoir souverain.

Invitation à la relecture d'une ?uvre majeure de la littérature, ce livre consacre l'influence déterminante des Fleurs du Mal sur les artistes de la seconde moitié du XIXe siècle.

Chef d'?uvre d'une époque en pleine mutation, annonçant la fin d'un siècle troublé, Les Fleurs du Mal ouvrent une ère de puissante création artistique et littéraire. Les artistes sont exaltés par la nécessité de trouver de nouvelles formes d'expression. Avec Les Fleurs du Mal, la poésie française entre dans la modernité.

Baudelaire : écrivain du réel et de la profondeur de l'âme

Héritier du Romantisme, Charles Baudelaire va le dépasser, libérer les pouvoirs intérieurs de sa conscience, exprimer les méandres de l'âme, transgresser les tabous et créer une poésie où rêve, mélancolie, solitude, détresse, révolte, dépravation, péché, néant vont côtoyer les rives de l'amour et effleurer le ciel.
Ce dandy désenchanté, qui choisit d'explorer des champs poétiques inédits afin d'extraire « la beauté du Mal », inaugure les thèmes phares du Symbolisme et de la Décadence : la quête de valeurs existentielles, l'érotisme, la mort, le Spleen, la solitude, l'ésotérisme, le mysticisme, le mystère, l'étrange et le grotesque. Poètes et artistes de toute l'Europe s'en emparent.

Une recherche iconographique de grande envergure a mené Diane de Selliers et son équipe à la découverte de collections rares et inédites : un véritable périple à travers la Belgique et ses trésors cachés, depuis les musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles au musée provincial Félicien Rops de Namur, en passant par les galeries bruxelloises qui regorgent de dessins, lithographies et de gravures insoupçonnés.
Sans oublier les collections des plus grands musées d'Europe du nord comme la Bibliothèque nationale de France, l'Abertina de Vienne qui possède une collection d'?uvres d'Alfred Kubin époustouflante, le Kunstmuseum de Berlin ou encore le musée Kröller-Müller à Otterlo.

Une esthétique européenne, fécondée essentiellement par les artistes du Nord

Parmi les artistes figurant dans cet ouvrage : les Belges sont très présents avec Félicien Rops (enlever les parenthèses), Léon Spilliaert, James Ensor, Jean Delville,? (enlever « également ») Les Autrichiens Alfred Kubin (enlever les parenthèses) et Gustave Klimt ; le Norvégien Edvard Munch ; les Français Odilon Redon et Gustave Moreau, mais aussi Delacroix, Courbet, Cézanne, Baudelaire, de Faure, Rodin, Gauguin, Victor Hugo, Bonnard, Carrière, Fantin-Latour, de Feure, Toulouse-Loutrec, Manet,? Les Allemands Carlos Schwabe, Arnold Böcklin, Max Klinger ; (enlever « le Hollandais? ») ainsi que des artistes anglais, polonais et russes, actifs essentiellement dans la seconde moitié du XIXe siècle. Figurent également quelques ?uvres du génie de l'expression plastique noire et brutale : l'Espagnol Francisco de Goya.

Cette superbe réalisation s'inscrit parfaitement dans un projet éditorial reconnu et salué par la critique comme par le public : restituer les plus grands textes de la littérature dans leur grandeur originelle par le biais de choix iconographiques aussi originaux qu'exceptionnels.

Avec le talent qu'on lui connaît, l'éditrice invite ses lecteurs à revivifier leur perception de cette ?uvre universelle, à en mesurer l'inquiétante et féconde étrangeté, à s'en approprier la beauté intemporelle.
Présentation de l'éditeur extraite du site http://www.editionsdianedeselliers.com

Attention : prix de lancement - 190 ?
Prix définitif à partir du 1er février 2006 : 230 ?

Weather Report. Une histoire du jazz électrique

Weather Report. Une histoire du jazz électrique
Delbrouck Christophe
Ed. Le mot et le reste/Formes

Lorsque Wayne Shorter et Joe Zawinul décidèrent de s'associer, ils n'étaient pas nés de la dernière pluie. L'un s'était forgé une réputation chez les frères Adderley avant de prétendre mener une vraie carrière solo. L'autre était considéré, aux vues de prouesses en tant qu'instrumentiste et compositeur au sein des Jazz Messengers, comme l'un des héritiers prodiges de John Coltrane. Surtout, ils avaient participé aux expériences de Miles Davis jusqu'à son émancipation électrique. Une étape charnière où le jazz dévia irrémédiablement pour revendiquer sa place dans le pandémonium des musiques populaires. On pensa alors que ces enfants de Miles, comme les autres, contribueraient à perpétrer les visions d'un mentor. Ce ne fut pas le cas. Wayne Shorter et Joe Zawinul échafaudèrent un autre courant, inconnu, où se rencontrèrent les musiques ethniques, le rock et l'innovation technologique à travers ce qui demeure depuis sa création l'une des formations les plus célébrées que le jazz moderne ait connue : Weather Report.

Ce livre retrace l'épopée de ces deux musiciens, depuis les années trente, leur parcours initiatique et les envolées des années soixante, puis, enfin la création et le parcours frénétique de Weather Report dans la mouvance électrique aux côtés du Return To Forever, des Headhunters, du Mahavishnu Orchestra, de Lifetime, plus tard de Steps Ahead, de leurs compagnons de route, Chick Corea, John McLaughlin, Carlos Santana, Herbie Hancock... des premiers synthétiseurs à l'apothéose du tube planétaire «Birdland», de la tragédie d'un authentique génie de la basse, Jaco Pastorius, jusqu'au dernier duel des années quatre-vingt avec Miles Davis. Une aventure humaine, riche et tortueuse, digne des musiciens de légende.
Présentation de l'éditeur

Archives Dada

Archives Dada
Dachy Marc
Ed. Hazan

 Marc Dachy, ce fin connaisseur du monde dada est mort le 8 octobre 2015. Il ne connaitra pas le centenaire de cet incroyable  mouvement qui a frénétiquement agité le cocotier des 'bienpensances' dès 1916 ...Son ouvrage incontournable ' Archives dada : chroniques' est toujours disponible avec un prix baissé à 48.25 euros. Voici ce qu'il en était dit en 2005:   

Dada désigne plus que des personnes, des événements, des attitudes, des procédures, des lieux et des moments éphémères, volatiles, insaisissables avec une seule base d'entendement, l'art comme arme contre la société c'est-à-dire la mort.
Propos de ces Archives : montrer à quel réservoir puisent des oeuvres 'droites, précises et à jamais incomprises', divulguer Dada comme une création continue de pensées et de concepts et non pas des images récupérables alors qu'elles appartiennent à la plus formidable protestation, la plus intense affirmation.
Ces Archives, augmentées d'une chronique détaillée, dressent une topographie des circonstances, pensées, images, manifestes, histoires d'individus et de groupes, intensités collectives, solitudes, amitiés, exclus, élus et disparus.
Dada : révolution absolue, soustraction intégrale à la folie de son temps, 'défiance envers la communauté', refus de 'l'anéantissement prochain de l'art' en faveur d''un art plus art'.
Marc Dachy met à la disposition du lecteur les textes originaux, déclarations théoriques et manifestes, souvenirs et témoignages, qui permettent de lire dans les mots mêmes des protagonistes l'histoire de ce mouvement, et de voir se dessiner le territoire dada à partir de témoignages et de nombreux inédits, hors d'atteinte, épars, complétés par une impressionnantes chronologie commentée de 1915 à 1968.
Ces Archives sont une arme 'contre l'oubli organisé', pour la vie et la liberté à réinventer.

Dada libertin & libertaire

Dada libertin & libertaire
Lista Giovanni
Ed. Insolite

Fruit de plusieurs années de recherche passionnée, ce Dada libertin & libertaire renouvelle radicalement les théories sur un courant artistique protéiforme et cosmopolite qui - revendiquant d'emblée une totale et inaliénable indépendance d'esprit - a profondément métamorphosé la vie culturelle et artistique du XXe siècle. Exploitant les recherches des avant-gardes qui l'ont précédé pour les mettre au service d'une créativité foisonnante et s'emparant de tous les moyens d'expression (collage, peinture, sculpture, photographie, danse, théâtre, musique, littérature, poésie), Dada a exploré - par sa détermination à désacraliser tant la forme que le sens - les domaines du non-sens et de l'absurde.
Après une traque inlassable des textes fondateurs et des documents originaux assortie d'un colossal travail d'analyse des informations recueillies, l'historien d'art Giovanni Lista, directeur de recherche au C.N.R.S., remet à zéro l'ensemble de la problématique. Convoquant les artistes les plus marquants du mouvement (Kurt Schwitters, Hans Arp, Francis Picabia, Raoul Hausmann, Tristan Tzara, Man Ray, Marcel Duchamp, George Grosz...) mais aussi les précurseurs et les suiveurs, l'auteur étudie leurs oeuvres comme ce qu'il convient d'appeler la 'philosophie dada'. Fort d'une démarche unique de synthèse, il propose - à travers la seule mise en perspective historique de Dada qui s'appuie sur une recontextualisation de l'époque - des angles d'approche inédits.
Ainsi, ce livre s'interroge sur la conception, consensuellement admise depuis les années 50, d'un Dada 'utopiste' : alléguant du libertinage comme source idélologique de Dada, l'auteur active le thème du nihilisme pour réévaluer l'humour et la provocation dada (et si Dada - ici envisagé sous le prisme du cynisme, déculpabilisé de toute norme et de toute morale utilitaire - n'était pas une 'avant-garde' ?). Ainsi, restitue-t-il le rôle méconnu mais crucial joué par les femmes comme la place de la danse au sein du mouvement. Ainsi, offre-t-il un outil à ce jour inexistant : un dictionnaire des dadaïstes présente, à travers une biographie détaillée des protagonistes, des informations jusque-là ignorées...
Résultat : un livre d'historien extrêmement documenté, rigoureux et sans concession. Une somme.
Présentation de l'éditeur

L'armée éternelle. Les soldats du premier empereur de Chine

L'armée éternelle. Les soldats du premier empereur de Chine
Roberto Ciarla & Araldo De Luca (photo)
Ed. National Geographic

Alignée depuis vingt-deux siècles en rangs silencieux et immuables, fidèle à son empereur au-delà de la mort, l'armée éternelle de Qin Shi Huangdi entretient le mystère de l'un des personnages les plus controversés de l'histoire.
Dans cet ouvrage, d'éminents spécialistes tentent de lever le voile sur l'homme et sur son mausolée, en replaçant ce patrimoine extraordinaire dans son cadre historique, archéologique et artistique. Avec ses sept mille statues, officiers, fantassins, archers et cavaliers, toutes traitées de façon unique, l'armée de terre cuite témoigne de l'oeuvre politique d'un homme hors du commun et de l'empire qu'il sut construire, couronnant ainsi le rêve de ses ancêtres.
Présentation de l'éditeur

Sur la route du sel et du savoir

Sur la route du sel et du savoir
Bernard Chambaz, Tiziana & Gianni Baldizzone (photo)
Ed. Seuil

J'ai découvert le désert dans l'abécédaire de mes six ans. C'était à la lettre S: il n'y avait pas encore le SEL ni le Savoir, que je trouverais sur ma route grâce aux photographies rapportées par Tiziana et Gianni Baldizzone de leurs voyages en Mauritanie - dans le Grand Vide Intérieur - parmi les caravanes de sel et les bibliothèques de manuscrits savants. En revanche, le Sable s'étendit à perte de vue - comparable à celui du bac où j'avais joué au jardin public.

L'impression en fut peut-être assez forte pour que trente ans plus tard j'aille à mon-tour voir de mes propres yeux le désert. J'y retrouverais, en grand, le petit tas de sable du jardin et de mon abécédaire - preuve éclatante de la magie d'un beau livre d'images et, par définition, des mots.
Présentation de l'éditeur

Ecrits sur l'art

Ecrits sur l'art
Rothko Mark
Ed. Flammarion

Lettres à ses amis peintres - Barnett Newman, Robert Motherwell, Adolph Gottlieb -, récits de voyage en Europe, notamment à Paestum où Rothko affirme qu'il a «toujours peint des temples grecs sans le savoir», description d'étés en famille dans les campus américains où il donne cours, cahiers de notes où Rothko parle de l'importance du surréalisme, de Picasso ou de Miró, confessions amères sur le règne des marchands et des critiques d'art, manifestes et réponses à des conservateurs et à des critiques, ces Écrits sur l'art rassemblent tous les textes de Mark Rothko depuis ses débuts, en 1934, jusqu'en 1969, un an avant son suicide.

Confiés à des musées américains ou conservés par ses enfants, ces écrits étaient jusqu'alors inédits. Ils nous révèlent l'ambition de l'un des plus grands peintres du XXe siècle : «Les tableaux doivent être miraculeux : à l'instant où l'un est achevé, l'intimité entre la création et le créateur est finie. Ce dernier est un étranger. Le tableau doit être pour lui, comme pour quiconque en fait l'expérience plus tard, la résolution inattendue et sans précédent d'un besoin éternellement familier.»
Présentation de l'éditeur

Entretiens avec Francis Bacon

Entretiens avec Francis Bacon
Francis Bacon & David Sylvester
Ed. Skira

3ème édition

Depuis sa première parution en 1996, ce livre a été considéré comme un classique du genre, et cette réputation est devenue mondiale. En tant que discussion sur les problèmes de la création artistique aujourd'hui, il n'a pas seulement influencé les artistes, mais aussi les écrivains et les musiciens. On l'a d'ailleurs considéré comme le portrait le plus révélateur qui existe de l'un des artistes les plus singuliers de notre époque. Le souci obsessionnel de Bacon, à propos de la manière de rendre la forme humaine en peinture, trouve une expression unique dans ces rencontres avec le célèbre critique d'art David Sylvester, pendant vingt-cinq ans. Dans ces entretiens rebâtis de main de maître. Sylvester fournit une incomparable approche de la pensée, du travail et de la vie de l'un des génies créateurs de ce siècle.

Cette édition comprend l'intégralité de neuf entretiens traduits par Michel Leiris.
Présentation de l'éditeur

La condition urbaine. La ville à l'heure de la mondialisation

La condition urbaine. La ville à l'heure de la mondialisation<br />
Mongin Olivier
Ed. Autrement/Mémoires Histoires

Avec la mondialisation, nous voilà projetés dans l'' après-ville ', dans le ' post-urbain '. En Europe, nous étions habitués à voir la ville comme un espace circonscrit dans lequel se déroule une vie culturelle, sociale et politique rendant possible une intégration civique des individus... Nous voici maintenant confrontés d'un côté à des métropoles gigantesques et sans limites, et de l'autre au surgissement d'entités globales, en réseau, coupées de leur environnement. La reconfiguration en cours suscite l'inquiétude : allons-nous assister au déclin irrémédiable des valeurs urbaines qui ont accompagné l'histoire européenne ? La fragmentation et l'étalement chaotique vont-ils inéluctablement l'emporter ? Sommes-nous condamnés à regretter la palis grecque, la ville de la Renaissance, le Paris des Lumières, les grandes villes industrielles du XIX° siècle ?
En rappelant les éléments distinctifs qui composent l'expérience urbaine, Olivier Mongin pose les fondements d'urne réflexion d'aujourd'hui sur la condition urbaine. Nous vivons à une époque où l'information s'échange immatériellement selon des flux plutôt que dans des lieux : comment, dans ces conditions, refonder des lieux urbains accordés à notre temps ?
Présentation de l'éditeur