Le tournant de la rigueur

Le tournant de la rigueur
Dargent Milan
Ed. Dilettante

Lyon, 1983. Un groupe de rock français, les Futuristes, connaît les balbutiements d'un succès qui ne demande qu'à s'accroître pour conquérir le monde... Encore faut-il être à la hauteur de ses ambitions. Le groupe, à l'instar de la gauche au pouvoir, va-t-il prendre ce fameux «tournant de la rigueur» qui, en vous délestant de vos illusions, peut aussi vous permettre de survivre ?

A qui le tour ?

A qui le tour ?
Renault Murielle
Ed. Dilettante

Ce n'est pas la peine de lutter, la malédiction est en marche et rien ne pourra l'arrêter.

Corps et âme

Corps et âme
Ladjali Cécile
Ed. Actes Sud

On peut la jouer tout sourire au quotidien. N'empêche... ça mijote, ça travaille dans les profondeurs ! La prudence ou la lâcheté espèrent qu'on laissera clapoter le moût dans le fond des marmites jusqu'à l'extinction totale des fermentations. On s'efforce d'y croire. Mais des histoires comme ça, faut être drôlement solide pour les étouffer, mettre son mouchoir pardessus et n'en jamais rien dire...

D'ailleurs je ne sais pas où cette mise en mots va m'emmener, ni pourquoi je suis saisi par le besoin de raconter ces histoires et les bouts de vie en forme de culs-de-sac qui vont avec.

Journal d'un corps

Journal d'un corps
Daniel Pennac & Manu Larcenet
Ed. Futuropolis

On peut la jouer tout sourire au quotidien. N'empêche... ça mijote, ça travaille dans les profondeurs ! La prudence ou la lâcheté espèrent qu'on laissera clapoter le moût dans le fond des marmites jusqu'à l'extinction totale des fermentations. On s'efforce d'y croire. Mais des histoires comme ça, faut être drôlement solide pour les étouffer, mettre son mouchoir pardessus et n'en jamais rien dire...

D'ailleurs je ne sais pas où cette mise en mots va m'emmener, ni pourquoi je suis saisi par le besoin de raconter ces histoires et les bouts de vie en forme de culs-de-sac qui vont avec.

La première chose qu'on regarde

La première chose qu'on regarde
Delacourt Grégoire
Ed. Lattès

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, vêtu de son caleçon fétiche, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. Il ouvre.

Scarlett Johansson.

Il a vingt ans, il est garagiste. Elle a vingt-six ans, et quelque chose de cassé.

Man

Man
Thuy Kim
Ed. Liana Levi

« Maman et moi, nous ne nous ressemblons pas. Elle est petite, et moi je suis grande. Elle a le teint foncé, et moi j'ai la peau des poupées françaises. Elle a un trou dans le mollet, et moi j'ai un trou dans le coeur. »

En numérique chez Tropismes : Man

Le palimpseste d'Archimède

Le palimpseste d'Archimède
Abécassis Eliette
Ed. Albin Michel

Des mystères d'Eleusis au nombre Pi, de l'élite savante aux jésuites d'un obscur monastère de Judée, un formidable thriller historique et ésotérique. Dans la lignée de Qumran, Eliette Abécassis embrasse deux mille ans de l'histoire humaine, et mêle avec brio Internet et rituels anciens, philosophie et mathématiques, assassinats et mysticisme.

Le quatrième mur

Le quatrième mur
Chalandon Sorj
Ed. Grasset

On peut la jouer tout sourire au quotidien. N'empêche... ça mijote, ça travaille dans les profondeurs ! La prudence ou la lâcheté espèrent qu'on laissera clapoter le moût dans le fond des marmites jusqu'à l'extinction totale des fermentations. On s'efforce d'y croire. Mais des histoires comme ça, faut être drôlement solide pour les étouffer, mettre son mouchoir pardessus et n'en jamais rien dire...

D'ailleurs je ne sais pas où cette mise en mots va m'emmener, ni pourquoi je suis saisi par le besoin de raconter ces histoires et les bouts de vie en forme de culs-de-sac qui vont avec.

La nostalgie heureuse

La nostalgie heureuse
Nothomb Amélie
Ed. Albin Michel

« Tout ce que l'on aime devient une fiction. »

La servante du Seigneur

La servante du Seigneur
Fournier Jean-Louis
Ed. Stock

On peut la jouer tout sourire au quotidien. N'empêche... ça mijote, ça travaille dans les profondeurs ! La prudence ou la lâcheté espèrent qu'on laissera clapoter le moût dans le fond des marmites jusqu'à l'extinction totale des fermentations. On s'efforce d'y croire. Mais des histoires comme ça, faut être drôlement solide pour les étouffer, mettre son mouchoir pardessus et n'en jamais rien dire...

D'ailleurs je ne sais pas où cette mise en mots va m'emmener, ni pourquoi je suis saisi par le besoin de raconter ces histoires et les bouts de vie en forme de culs-de-sac qui vont avec.