Mauvais genre

Mauvais genre
Hatzfeld Rémi
Ed. K hein? K ah!

On peut la jouer tout sourire au quotidien. N'empêche... ça mijote, ça travaille dans les profondeurs ! La prudence ou la lâcheté espèrent qu'on laissera clapoter le moût dans le fond des marmites jusqu'à l'extinction totale des fermentations. On s'efforce d'y croire. Mais des histoires comme ça, faut être drôlement solide pour les étouffer, mettre son mouchoir pardessus et n'en jamais rien dire...

D'ailleurs je ne sais pas où cette mise en mots va m'emmener, ni pourquoi je suis saisi par le besoin de raconter ces histoires et les bouts de vie en forme de culs-de-sac qui vont avec.

Plein présent

Plein présent
Michel Natacha
Ed. Verdier

On peut résumer Plein présent de diverses façons :

C'est l'histoire d'un échec amoureux raconté par une jeune fille à quatre autres. Chacune en donne une interprétation différente. Un mythe est un récit qui connaît plusieurs versions. Le garçon qui suscite cet amour n'en serait-il pas un ?
C'est l'histoire d'une vengeance entraînant une intrigue qui nous mène en bateau et emporte dans son sillage une vieille et célèbre poétesse, un jeune Paraguayen, des individus aussi extravagants que peu recommandables.
C'est l'histoire des événements politiques qui le balisent : la guerre d'Algérie vue d'en France, du putsch des généraux en Algérie le 23 avril 1960 à la manifestation de Charonne le 8 février 1962, en passant ou plutôt en s'arrêtant sur le massacre des Algériens le 17 octobre 1961. Avec, en prime, un peu d'Espagne de Franco, refuge de l'OAS. Une autre façon de le raconter est celle du livre lui-même dans ce qu'il a de plus intime : l'amitié créatrice entre ces cinq filles, toutes différentes, contradictoires, qui se construisent les unes par les autres. Livre sur la joie d'exister et la difficulté d'être un homme, roman des personnages et d'un élan qui, s'il a pris source dans le passé, demeure plein présent.
N. M.

Ce siècle aura ta peau

Ce siècle aura ta peau
Eudeline Patrick
Ed. Le mot et le reste

Quand l'absinthe a été interdite... Il a bien fallu trouver des solutions de remplacement. [...] Alors, quelques surréalistes ont lancé le café électrique. Un pastis pur dans le café. L'oeil de Gaspard, pastis pur et crème de menthe. Et enfin le Pernod and Black... Pur pareil... avec crème de cassis. Jamais d'eau ni de glace ! Ça fout tout en l'air. Le secret, c'est d'utiliser du Rayon vert, un pastis artisanal, et du Black Current anglais... chargé à la vitamine C. Garçon ! Un Pernod and Black !

Noël est toujours plus triste à Pigalle. Et quand le destin s'acharne sur deux éclopés qui n'en demandaient pas tant, les cadavres s'entassent avec les plans douteux, les flingues arrivent dans les mauvaises mains, et tous les dingues sont de sortie. L'errance de ces amants traîne des bagages un peu lourds : substances opiacées, estime de soi en berne et, avant tout, un goût pour la beauté qui ne cadre pas trop avec l'air du temps. Il s'agit de survivre dans un siècle qui n'en finit plus de s'achever, et dont les ultimes soubresauts ont une fâcheuse tendance à vouloir vous faire la peau.

Un album de jeunesse

Un album de jeunesse
Apollinaire Guillaume
Ed. Gallimard

Deux poèmes et des dessins de jeunesse de l'écrivain, créés entre 1893 et 1895. Ils laissent entrevoir le goût de G. Apollinaire pour les sujets religieux, la caricature et l'association entre le texte et le dessi

Géronimo a mal au dos

Géronimo a mal au dos
Goffette Guy
Ed. Gallimard

«Mais regardant cet homme au milieu des rires et des chansons, comme un chêne dans son feuillage ; ce danseur crucifié à côté de la piste, ce père que j'ai craint comme l'orage et que j'ai fui pour ne pas avoir à le détester, je me dis qu'il y a pire douleur que tous les arbres de la forêt abattus, tous les massacres en images, c'est de voir un homme en silence qui pleure.»

Simon, le narrateur d'Un été autour du cou, devenu adulte, recompose le passé de son père et l'histoire de ce qui les a si longtemps séparés. Devant le cercueil de cet homme qu'il n'a pas vu mourir, Simon se souvient d'un père rude, exigeant, incapable d'exprimer son affection, dont il aura attendu en vain un geste, un mot capable de lui donner confiance. Comment retrouver la tendresse de l'amour qu'on croyait perdu ?

En numérique chez Tropismes : Géronimo a mal au dos

Le village évanoui

Le village évanoui
Quiriny Bernard
Ed. Flammarion

Un beau matin de septembre, les habitants de Châtillon-en-Bierre se retrouvent confrontés à un curieux phénomène : il leur devient soudain impossible de quitter leur village. Les routes n'aboutissent plus nulle part, tout comme les coups de téléphone et les e-mails. Après la sidération du début, il faut très vite affronter des questions pratiques (comment manger, se soigner, etc.), puis des questions métaphysiques. Les Châtillonnais sont-ils désormais seuls dans l'univers ? Est-ce un signe de Dieu ?

Jouant de situations tantôt cocasses, tantôt tragiques, Bernard Quiriny signe une savoureuse fable sur la démondialisation doublée d'une interrogation sur le sens de l'existence.

L'autre Joseph

L'autre Joseph
Davrichewy Kéthévane
Ed. Sabine Wespieser Editeur

En prenant pour matière la mémoire de sa famille, l'auteure raconte la vie de son ancêtre Joseph Davrichewy, né vers la fin du XIXe siècle à Gori, en Géorgie, quelques années après Joseph Djougachvili, dit Staline. Le roman dépeint le temps de l'enfance de Joseph, qui grandit dans une communauté archaïque et se lie d'une amitié profonde avec Sosso, qui l'accompagnera jusqu'à l'âge adulte.

Portraits de femmes

Portraits de femmes
Sollers Philippe
Ed. Flammarion

« Vous êtes le peintre et le musicien de ces femmes, elles deviennent des personnages centraux de vos romans, elles peuvent prendre d'autres formes, d'autres figures, elles sont parfois rejointes par celles dont on ne peut pas dire le nom. Ce moment où l'une ou l'autre sort des vagues est unique, ce foulard est unique, ce fou rire aussi. La poudre du temps leur appartient. »

Derrière la colline

Derrière la colline
Hanotte Xavier
Ed. Belfond

Deux soldats britanniques, engagés volontaires dans la sanglante guerre de 14-18, vont faire ensemble l'apprentissage des tranchées.

Mais cette Grande Guerre est-elle bien la leur ? À travers le récit d'un des deux camarades, Derrière la colline propose une formidable évocation du quotidien et de l'horreur des temps. C'est aussi un roman poignant sur la destinée, l'identité, l'amour déçu et l'amitié, qui nous rappelle que la Première Guerre mondiale n'en finit pas de jeter sur notre siècle les ombres d'une folie toujours prête à ressurgir. L'écriture de Xavier Hanotte y mêle harmonieusement souci du détail, échappées poétiques, réalisme impitoyable et vertige onirique.

Une île, une forteresse.

Une île, une forteresse.
Gaudy Hélène
Ed. inculte

Terezin, à 60 kilomètres de Prague, est une forteresse, ville de garnison devenue lieu d'internement antichambre d'Auschwitz, présentée comme ghetto modèle par les nazis dans un film de propagande. A travers des rencontres, des témoignages et des archives, l'auteure interroge ce lieu de la dissimulation par l'image et du mensonge, en croisant les fantômes de ses victimes tels Desnos ou Sebald.