Lazare mon amour

Lazare mon amour
Aubry Gwenaëlle
Ed. L'iconoclaste

Portrait de la vie, de l'oeuvre et du destin de la poétesse américaine Sylvia Plath qui s'est suicidée en 1963 raconté par une agrégée de philosophie.

Profanes

Profanes
Benameur Jeanne
Ed. Actes sud

Ancien chirurgien du coeur, il y a longtemps qu'Octave Lassalle ne sauve plus de vies. À quatre-vingt-dix ans, bien qu'il n'ait encore besoin de personne, Octave anticipe : il se compose une « équipe ». Comme autour d'une table d'opération - mais cette fois-ci, c'est sa propre peau qu'il sauve. Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre « accompagnateurs » choisis avec soin. Chacun est porteur d'un élan de vie aussi fort que le sien, aussi fort retenu par des ombres et des blessures anciennes. Et chaque blessure est un écho.

Dans le geste ambitieux d'ouvrir le temps, cette improbable communauté tissée d'invisibles liens autour d'indicibles pertes acquiert, dans l'être ensemble, l'élan qu'il faut pour continuer. Et dans le frottement de sa vie à d'autres vies, l'ex-docteur Lassalle va trouver un chemin.

Jeanne Benameur bâtit un édifice à la vie à la mort, un roman qui affirme un engagement farouche. Dans un monde où la complexité perd du terrain au bénéfice du manichéisme, elle investit l'inépuisable et passionnant territoire du doute. Contre une galopante toute-puissance du dogme, Profanes fait le choix déterminé de la seule foi qui vaille : celle de l'homme en l'homme.

En numérique chez Tropismes : Profanes

C'est le métier qui rentre

C'est le métier qui rentre
Testud Sylvie
Ed. Fayard

Sybille croit aux histoires qui finissent bien. Elle a beau savoir de quelle manière est morte Jeanne d'Arc, quand elle regarde un des films qui lui ont été consacrés, Sybille ne peut s'empêcher d'espérer qu'un pompier vienne la tirer d'affaire. Alors comment imaginer que la réalisation de son propre long-métrage va virer au film catastrophe ? Toute à sa passion, l'apprentie cinéaste refuse de se laisser abattre par les problèmes qui s'accumulent. Producteurs qui écrivent les scénarios, actrices qui entrent en résistance, agents hystériques, financiers qui ne financent pas : tout va s'arranger, elle n'en démord pas. Son enthousiasme aveugle lui donne des ailes. Celles du pigeon que l'on plume ou celles du dindon de la farce ?

Histoitre de la violence

Histoitre de la violence
Louis Edouard
Ed. Seuil

Un soir de Noël 2012, le narrateur rencontre Reda dans la nuit après un repas avec des amis, et lui propose de venir discuter chez lui. L'homme lui raconte son enfance et l'arrivée de son père venu d'Algérie. Un peu plus tard, Reda insulte, frappe et viole son interlocuteur. Le livre relate l'histoire de cette nuit et des jours suivants, en cherchant les origines et les raisons de la violence.

Un notaire peu ordinaire

Un notaire peu ordinaire
Ravey Yves
Ed. Minuit

Madame Rebernak ne veut pas recevoir son cousin Freddy à sa sortie de prison. Elle craint qu'il ne s'en prenne à sa fille Clémence. C'est pourquoi elle décide d'en parler à maître Montussaint, le notaire qui lui a déjà rendu bien des services.

La splendeur

La splendeur
Detambel Régine
Ed. Actes Sud

Tout à la fois roman biographique et méditation sur les mystères du génie créateur, La Splendeur est le récit de la vie de Girolamo Cardano, célèbre médecin, astrologue, savant, mathématicien et inventeur qui évolua aux côtés des plus grands, de Charles Quint à Ambroise Paré.

Féru de rêves et de songes prophétiques, Cardano (Jérôme Cardan en France) prétendait posséder son « démon » personnel, lequel nourrissait amoureusement son esprit de traités mathématiques et de prédictions astrologiques. C'est à ce malicieux génie tutélaire, incarnant l'étrangeté et le mystère qui entourent la fulgurance de l'inspiration, que Régine Detambel, bousculant ainsi les codes du genre biographique, a choisi de confier le récit de la difficile ascension et de la chute d'un homme hors du commun.

Prototype de l'humaniste et de l'esprit libre, Cardano, en « écorché du cerveau », inspira les libertins du XVIIe, avant d'intriguer les encyclopédistes et de susciter l'intérêt de Nerval, Balzac ou Paul Valéry. Régine Detambel l'installe ici au coeur d'une fiction aussi baroque qu'enthousiasmante qui nous plonge dans la mentalité extraordinaire d'un XVIe siècle déchiré entre rationalité et fascination à l'égard des forces occultes, et qui rend un hommage jubilatoire aux extases de la pensée en mouvement - de ses ardeurs les plus fécondes à ses plus folles fantasmagories.

En numérique chez Tropismes : La splendeur

Mauvais genre

Mauvais genre
Hatzfeld Rémi
Ed. K hein? K ah!

On peut la jouer tout sourire au quotidien. N'empêche... ça mijote, ça travaille dans les profondeurs ! La prudence ou la lâcheté espèrent qu'on laissera clapoter le moût dans le fond des marmites jusqu'à l'extinction totale des fermentations. On s'efforce d'y croire. Mais des histoires comme ça, faut être drôlement solide pour les étouffer, mettre son mouchoir pardessus et n'en jamais rien dire...

D'ailleurs je ne sais pas où cette mise en mots va m'emmener, ni pourquoi je suis saisi par le besoin de raconter ces histoires et les bouts de vie en forme de culs-de-sac qui vont avec.

Plein présent

Plein présent
Michel Natacha
Ed. Verdier

On peut résumer Plein présent de diverses façons :

C'est l'histoire d'un échec amoureux raconté par une jeune fille à quatre autres. Chacune en donne une interprétation différente. Un mythe est un récit qui connaît plusieurs versions. Le garçon qui suscite cet amour n'en serait-il pas un ?
C'est l'histoire d'une vengeance entraînant une intrigue qui nous mène en bateau et emporte dans son sillage une vieille et célèbre poétesse, un jeune Paraguayen, des individus aussi extravagants que peu recommandables.
C'est l'histoire des événements politiques qui le balisent : la guerre d'Algérie vue d'en France, du putsch des généraux en Algérie le 23 avril 1960 à la manifestation de Charonne le 8 février 1962, en passant ou plutôt en s'arrêtant sur le massacre des Algériens le 17 octobre 1961. Avec, en prime, un peu d'Espagne de Franco, refuge de l'OAS. Une autre façon de le raconter est celle du livre lui-même dans ce qu'il a de plus intime : l'amitié créatrice entre ces cinq filles, toutes différentes, contradictoires, qui se construisent les unes par les autres. Livre sur la joie d'exister et la difficulté d'être un homme, roman des personnages et d'un élan qui, s'il a pris source dans le passé, demeure plein présent.
N. M.

Ce siècle aura ta peau

Ce siècle aura ta peau
Eudeline Patrick
Ed. Le mot et le reste

Quand l'absinthe a été interdite... Il a bien fallu trouver des solutions de remplacement. [...] Alors, quelques surréalistes ont lancé le café électrique. Un pastis pur dans le café. L'oeil de Gaspard, pastis pur et crème de menthe. Et enfin le Pernod and Black... Pur pareil... avec crème de cassis. Jamais d'eau ni de glace ! Ça fout tout en l'air. Le secret, c'est d'utiliser du Rayon vert, un pastis artisanal, et du Black Current anglais... chargé à la vitamine C. Garçon ! Un Pernod and Black !

Noël est toujours plus triste à Pigalle. Et quand le destin s'acharne sur deux éclopés qui n'en demandaient pas tant, les cadavres s'entassent avec les plans douteux, les flingues arrivent dans les mauvaises mains, et tous les dingues sont de sortie. L'errance de ces amants traîne des bagages un peu lourds : substances opiacées, estime de soi en berne et, avant tout, un goût pour la beauté qui ne cadre pas trop avec l'air du temps. Il s'agit de survivre dans un siècle qui n'en finit plus de s'achever, et dont les ultimes soubresauts ont une fâcheuse tendance à vouloir vous faire la peau.

Un album de jeunesse

Un album de jeunesse
Apollinaire Guillaume
Ed. Gallimard

Deux poèmes et des dessins de jeunesse de l'écrivain, créés entre 1893 et 1895. Ils laissent entrevoir le goût de G. Apollinaire pour les sujets religieux, la caricature et l'association entre le texte et le dessi