Décombres flamboyants

Décombres flamboyants
Tom Lanoye
Ed. Castor astral

Gidéon Rottier intervient quand les autres capitulent. Incendie ? Suicide ? Attentat terroriste ? Et c’est ce bègue qu’on appelle pour nettoyer les lieux du drame… Son existence solitaire bascule lorsque son patron engage Youssef. Une amitié naît entre les deux hommes et Gidéon décide d’accueillir ce demandeur d’asile, puis sa femme et ses enfants, chez lui. Démarre alors une étrange mais heureuse vie de famille.

Mais lorsque deux terroristes commettent un attentat meurtrier dans la Gare centrale d’Anvers et que Youssef disparaît, dans la maison de Gidéon, comme dans tout le pays, c’est le début du ravage.

Tom Lanoye prouve encore une fois qu’il sait frapper là où ça fait mal. Avec ce nouveau roman, il écarte les failles, comme autant de plaies béantes, d’un monde qui se veut libéral mais qui se renferme sur lui-même. Au fur et à mesure des pages, avec une force narratrice implacable, Tom Lanoye montre que l’idéalisme ne peut pas résister à l’injustice et à la folie, dans un monde qui se désintègre.

(notice de l'éditeur)

Acheter chez Tropismes : Décombres flamboyants
En numérique chez Tropismes : Décombres flamboyants

Sex & rage, conseils à l'attention des jeunes demoiselles avides de prendre du bon temps

Sex & rage, conseils à l'attention des jeunes demoiselles avides de prendre du bon temps
Eve Babitz
Ed. Seuil

Années 1970, Los Angeles. Jacaranda Leven, proche du milieu du surf, se perd en divertissements en fréquentant une élite oisive. Découvrant son talent pour l'écriture, aidée par un agent littéraire, elle prend un nouveau départ à New York.

Que le diable m'emporte

Que le diable m'emporte
Mary Maclane
Ed. sous-sol

A 19 ans, une jeune Américaine originaire du Montana se lance dans la rédaction d'un journal intime dans lequel elle fait étalage de ses fantasmes et défend des idées philosophiques scandaleuses pour l'époque. Elle y décrit une vie à contre-courant bien différente de celle des jeunes filles du début du XXe siècle.

Acheter chez Tropismes : Que le diable m'emporte

L'année 15 : journal de guerre

L'année 15 : journal de guerre
Giani Stuparich
Ed. Verdier

En 1930, Stuparich reprend son journal de guerre et décide, tout en en respectant scrupuleusement le style, d'en faire un livre qui « ne peut ni ne veut être un document historique, mais simplement un témoignage psychologique et personnel ». Deux mois de tranchées, racontés jour par jour, et même heure par heure. Telle est la substance de ces carnets qui attestent de ce que fut en Italie le début du premier conflit mondial.

Acheter chez Tropismes : L'année 15 : journal de guerre

Un rien de lumière : roman omnibus

Un rien de lumière : roman omnibus
Vladan Matijevic
Ed. Noir sur blanc

Hilary écrit à Donna, dont elle est follement amoureuse. Donna reçoit-elle ses mails ? Hilary a-t-elle toute sa tête ? Les feux de l'amour prennent peu à peu la forme d'un lance-flammes.

Miloutine, alias Anthracite, ex-ministre, désormais revendeur itinérant de raticide, écrit lui aussi, mais des testaments - passion qui l'anime depuis son adolescence. À qui, agonisant dans la neige, léguera-t-il finalement ses biens terrestres ?

Georges Vérité, lui, écrit des ouvrages de vulgarisation théologique. Pour survivre. Mais, pour vivre, il expie un crime dont on n'est pas certain qu'il l'ait commis : l'autodafé de louliana, son amour de jeunesse, toujours ardent, toujours incendiaire.

Acheter chez Tropismes : Un rien de lumière : roman omnibus

Robledo

Robledo
Daniele Zito
Ed. Bourgois

Travailler sans être payé : un usage qui, pour de nombreuses personnes, représente le prix à payer pour accéder au monde du travail. Mais si, au lieu d'être une étape obligée, il s'agissait d'un choix conscient ou, pire, du fruit d'une obsession ?

Acheter chez Tropismes : Robledo

Le tour de l'oie

Le tour de l'oie
Erri De Luca
Ed. Gallimard

« Une fois interrompue la série des naissances, j'étais un rameau sans bourgeon ou, comme dit un de mes amis pêcheurs : un rocher qui ne fait pas de patelles.
Je te parle à toi ce soir qui n'est même pas celui-ci. C'est un soir.
Toi, tu es là, plus vrai, plus proche et consistant que le plafond. Je te parle à toi et non à moi-même.
Je le sais parce qu'avec moi je parle napolitain.»

Acheter chez Tropismes : Le tour de l'oie

Rendez-vous à Samarra

Rendez-vous à Samarra
John O'Hara
Ed. de l'Olivier

Décembre 1930, vacances de Noël. Gibbsville, petite bourgade tranquille de Pennsylvanie, est en pleine effervescence. On y danse et on y boit, dans les bars louches comme dans le milieu très fermé de l’élite locale. Parmi les membres de cette élite se trouvent Julian et Caroline English. En pleine réception, Julian lance le contenu de son verre à la figure de Harry Reilly, sans raison apparente… simplement par agacement. Sans qu’il le sache, ce geste impulsif vient de précipiter Julian English dans une spirale autodestructrice qui va durer quarante-huit heures : après avoir cherché secours dans l’amour de sa femme et de ses amis, dans l’alcool, dans la fuite, il aura finalement à se rendre à ce « rendez-vous à Samarra », qui est un rendez-vous avec la mort.

Acheter chez Tropismes : Rendez-vous à Samarra

202, Champs-Élysées

202, Champs-Élysées
José Maria Eça de Queiros
Ed. Chandeigne

Jacinto, dandy et riche héritier d’une famille de notable portugais, vit à Paris depuis tout petit. Fasciné par la ville lumière, son mouvement et sa modernité, il collectionne dans sa résidence du 202, Champs-Élysées, toutes sortes d’inventions propres à l’époque. Des objets incongrus représentants selon lui le summum du raffinement, la haute civilisation et donc la condition à son bonheur ! Lampes électriques en tout genre, brumisateurs, tissus précieux, bibliothèque au quelque 30 000 milles volumes… La maison déborde de cette civilisation !

Zé Fernandes, jeune homme originaire d’un petit village du nord du Portugal s’installe chez son ami Jacinto pour suivre ses études à Paris. Initié aux plaisirs de la société moderne, il découvre la ville lumière, déambule dans ses rues y rencontre ses groupes d’intellectuels et d’artistes.

Acheter chez Tropismes : 202, Champs-Élysées

Les Müller, une dynastie allemande

Les Müller, une dynastie allemande
Walter Mehring
Ed. Les Belles Lettres

1933 : Hitler vient d’accéder au pouvoir. Le Dr Armin Müller, membre du parti nazi et professeur de lycée, se voit confier le soin d’écrire pour l’édification des masses un ouvrage dégageant le « fil conducteur de l’histoire allemande ».

Ce fil conducteur, où le Dr Müller le trouverait-il mieux qu’au sein de sa propre famille ? Quoi de plus allemand que la « lignée » des Müller ?

Acheter chez Tropismes : Les Müller, une dynastie allemande