Demeures de l'esprit. Italie, vol. 1. Nord

Demeures de l'esprit. Italie, vol. 1. Nord
Camus Renaud
Ed. Fayard

Le neuvième volume de la collection Demeures de l'esprit est consacré à l'Italie du Nord. Les compositeurs y sont fortement représentés, notamment Verdi, bien entendu, par sa maison natale, celle de son âge mûr et celle de son protecteur et beau-père Antonio Barezzi ; mais aussi Donizetti, Ponchielli et, plus inattendu, Mahler, pour sa maison de vacances de Dobbiaco, dans les Dolomites - de son temps Toblach, alors en territoire autrichien.

Les peintres sont quatre : Titien dans les Dolomites également ; Cima da Coneglianio dans la petite ville qui lui a donné son nom ; Mariano Fortuny dans son fameux palais de Venise ; et Giorgio Morandi dans ses deux résidences austères et quasiment cénobitiques, celle de Bologne et celle de Grizzana Morandi, dans les Apennins d'Émilie. On peut leur ajouter Canova, le sculpteur.

Quant aux écrivains ils vont des plus illustres, tels Pétrarque, L'Arioste, Goldoni ou Manzoni aux moins connus hors d'Italie, et même peut-être en Italie, ainsi l'étrange Alfredo Oriani ou le crépusculaire poète Marino Moretti, sur les rivages de Romagne. Le plus excentrique et le plus fastueusement logé est certainement D'Annunzio, en son énorme Vittoriale, au-dessus du lac de Garde.

Ajoutons à cette liste incomplète deux étrangers à la gloire assez différente : Alfred Nobel, le chimiste et fondateur de prix, qui mourut dans sa riche maison de Gênes ; et Rainer Maria Rilke, qui écrivit à Duino, forteresse des La Tour et Taxis en surplomb de l'Adriatique, ses Élégies du même nom.

Artistes de nature en ville

Artistes de nature en ville
Pouyet Marc
Ed. Plume de carotte

Après Artistes de nature et Artistes de jardin, Marc Pouyet nous emmène de nouveau en promenade artistico-naturelle, mais en ville cette fois ! Grâce à lui, des serpents de feuilles envahissent les trottoirs, des baies s’installent en figures géométriques sur les bancs, sur la glace se dessine la pyramide du Louvres, des branchages ornent les fontaines, des pétales s’invitent sur les portes…
Vous pensiez qu’il était impossible de faire du Land Art en ville ?
Pas du tout ! La nature est simplement plus discrète… trop discrète.
À  chacun de la rendre visible, de surprendre les passants,
d’éveiller les regards…
À travers cet ouvrage, vous trouverez l’inspiration pour faire
des créations 100% naturelles et amener de la poésie,
tout en vous réappropriant votre ville, votre quartier, votre rue.
Ouvrez l’œil, la nature arrive en ville, le Land Art se mêle au bitume !

L'herbier des explorateurs

L'herbier des explorateurs
Thinard Florence
Ed. Plume de carotte

Les plantes ont eu, de tout temps, le pouvoir de jeter sur les routes
et à travers les océans, des explorateurs botanistes prêts
à toutes les souffrances et privations pour découvrir de nouveaux
spécimens. Pour ces grands hommes, donner son nom à une nouvelle plante et accéder ainsi à la postérité, faire avancer les connaissances scientifiques,
classer et répertorier le vivant, voilà la source de leur motivation.

De l’Égypte antique à nos jours, ce livre propose les portraits
de 70 explorateurs et de leurs aventures botaniques à travers le globe.
Que ce soit Marco Polo, Pierre Poivre, La Pérouse, Charles Darwin
ou Théodore Monod, tous ont en commun le goût de l’aventure
et l’émerveillement devant la plus modeste des plantes.

Imaginez un instant sans les aventuriers de la botanique,
pas de café, de poivre, de roses, de mimosa, de quinquina,
de caoutchouc, de bouleaux, de marronniers…

Quand la nature inspire les peintres

Quand la nature inspire les peintres
Mugnier Hélène
Ed. Plume de carotte

Pourquoi le blé, la rose et le raisin sont-ils omniprésents dans les tableaux célèbres ?
Pourquoi les coquelicots sont devenus, grâce aux impressionnistes, des fleurs des champs fragiles, lumineuses et bucoliques alors qu’elles sont associées à la guerre dans d’autres pays ?
Saviez-vous que les Tournesols de Van Gogh sont un véritable autoportrait ?
L’art sait nous révéler la beauté de la nature. Certains artistes en ont été de véritables amoureux  comme Monet ou Van Gogh, mais tous les peintres ont utilisé les plantes au-delà de leur simple représentation.

L’approche unique et transversale des plantes et des tableaux célèbres présentés dans cet ouvrage  apporte un éclairage encore inédit qui ravira les amoureux des plantes et les amateurs d’art.
Légumes, fruits, fleurs ou encore arbres... Découvrez 200 toiles, comme vous ne les avez jamais encore vues, associées à des histoires naturelles incroyables !

Voyages imaginaires. De Jules Verne à James Cameron

Voyages imaginaires. De Jules Verne à James Cameron
Abdelouhab Farid
Ed. Arthaud

Aventures sous-marines, périples à travers le temps et l'espace, expéditions vers les extrêmes des pôles ou au centre de la terre, révélations du mystère des dimensions parallèles... ces Voyages imaginaires sont un hommage passionné et subjectif au génie visionnaire des plus grands auteurs du cinéma et de la littérature.

Edgar Poe, Lewis Carroll, Jules Verne, H. G. Wells, Georges Méliès, David Cronenberg ou James Cameron nous entraînent au coeur d'univers effrayants, merveilleux et singuliers pour un voyage initiatique, vers les espaces sans limite de notre imaginaire.

Histoire du jardin potager

Histoire du jardin potager
Quellier Florent
Ed. Armand Colin

Du courtil médiéval au jardin ouvrier, en passant par le potager-fruitier aristocratique de l'Ancien Régime, ce livre retrace la longue histoire du jardin potager en Occident.

Une histoire de plantes, celle des choux, des pois et des fèves, les légumes « du pot » du modeste jardin paysan ; celle des primeurs, gage de l'excellence sociale des aristocrates et des bourgeois. Une histoire de savoir-faire et de techniques, celle de l'acclimatation et de la sélection de plantes venues d'Europe et d'ailleurs. Une histoire sociale et politique, celle d'un jardin du quotidien qui reflète les de curé, le jardin potager présente de multiples visages au fil des époques, craintes alimentaires d'une population en proie aux crises et aux conflits ; celle aussi d'un jardin savamment architecturé qui, à l'image du Potager du Roi à Versailles, se doit de revêtir les attributs éclatants de la modernité ; celle enfin de l'invention d'un loisir populaire.

Humble jardin paysan ou ouvrier, noble potager-fruitier des élites, discret jardin monastique ou simultanément enjeu de prestige pour les puissants et de survie pour les plus faibles.

À n'en pas douter, le potager, défriché et retourné par l'historien Florent Quellier, a bien des choses à nous raconter...

Berbères

Berbères
Fottorino Eric
Ed. Philippe Rey

«Tout mon être était d'Afrique du Nord, berceau historique des tribus berbères. C'est à quarante-cinq ans passés que j'ai pris la pleine conscience de cette lointaine appartenance. Il était temps d'amorcer un rapprochement, de partir à la découverte, de comprendre pour mieux aimer. Mais avant d'entreprendre le voyage, j'ai voulu récapituler ce que je savais. J'ai remonté le fil de mon existence pour repérer ce que je n'avais pas vu, pas saisi, de ce monde berbère qui m'avait fait signe sans que je lui réponde. La mémoire offre de beaux voyages, surtout quand on chevauche des mots.»

Maroc, Libye, Algérie, Niger, Tunisie : Éric Fottorino raconte les Berbères, juifs et arabes, femmes façonnant l'argile, hommes cultivant la terre, artisans et commerçants, opposants politiques et cinéastes engagés, activistes du Printemps arabe...

Accompagné par les superbes photographies d'Olivier Martel, il nous convie à une quête personnelle, menant à de passionnantes découvertes : une région, une histoire, des traditions millénaires, une langue, un peuple, des peuples...

En numérique chez Tropismes : Berbères

Journal de la mer d'Arabie. Du Yémen à l'Inde, dans le sillage des dhows

Journal de la mer d'Arabie. Du Yémen à l'Inde, dans le sillage des dhows
Claire et Reno Marca
Ed. La Martinière

Partis en 2010 pour explorer l'île merveilleuse et méconnue de Socotra, au large du Yémen, Claire et Reno Marca y découvrent par hasard les dhows, d'énormes boutres en bois qui assurent le transport marchand d'une rive à l'autre de la mer d'Arabie. Piqués par le caractère extraordinaire de ces bateaux qui demeurent, depuis le commerce des épices, les derniers héritiers des échanges séculaires entre l'Afrique, l'Arabie et l'Inde, ils décident de mener l'enquête et de remonter leur route pour trouver le lieu où ils seraient encore fabriqués.

Ils parcourent alors les côtes d'Arabie, traversant le Yémen puis le sultanat d'Oman pour arriver à Dubaï, où les dhows côtoient de manière surréaliste les gratte-ciel futuristes. De là, ils embarquent sur un cargo et traversent la mer d'Arabie pour atteindre l'Inde où, après six mois d'aventures, ils découvrent enfin les fabuleux chantiers de dhows.

Un voyage riche en découvertes... De haut en bas : l'île de Socotra au Yémen, l'Inde en Royal Enfield, le chantier de Sur au Sultanat d'Oman, le djebel yéménite ou encore, à Mandvi, la mode indienne !

Que ce soit en moto en Inde, en barque autour de l'île de Socotra (Yémen) ou en cargo de Dubaï à Mumbai, tous les moyens de transport sont bons pour sortir des sentiers battus.

Tibet. Histoires du toit du monde

Tibet. Histoires du toit du monde
Verhest Sabine
Ed. Nevicata

Ce livre n'est pas un récit de voyage, ni un essai historique ou ethnographique. Encore moins un traité de géopolitique ou d'économie. Mais un peu tout cela à la fois. Il s'agit d'une mosaïque où textes et photographies se mêlent. Autant de fragments recueillis au gré d'un parcours aléatoire dans le monde tibétain, faits de rencontres et d'observations, façonnés avec la volonté de les inscrire dans une démarche de témoignage et de mise en contexte. Ces pièces, une fois assemblées, forment un saisissant tableau du Tibet contemporain, de ce Tibet qui déchaîne des passions bien au-delà de ses frontières - sans doute parce qu'il se révèle tout simplement passionnant.

Maroc saharien

Maroc saharien
Tazi Saâd
Ed. Citadelles & Mazenod

« Pendant ces quelques mois, je suis allé de Guelmim, la porte du Sahara, à Guergarat à quelques encablures de la frontière mauritanienne, en passant par Tan-Tan et Tarfaya, par Laayoune et Es-Semara, par Boujdour et Dakhla, m'enfonçant toujours vers le Sud, sans oublier les invitations, plus à l'Est, de Bouizakarne, Assa, Taghjicht, Icht, Tighmert, Fask, Akka et Tata. Autant de noms, autant de lieux riches d'une histoire unique et d'histoires humaines singulières, loin du brillant des grandes villes. » Saâd A. Tazi