Le dernier été de l'Europe

Le dernier été de l'Europe
Fromkin David
Ed. Pluriel/Histoire

L'affaire des origines de la Première Guerre mondiale semble depuis longtemps entendue : conflit entre puissances impérialistes occidentales, qui rivalisent pour le partage du monde, précipité par une suite d'événements où le hasard et les passions nationalistes ont leur part.

Le livre de David Fromkin, appuyé sur une exploitation minutieuse d'archives inédites, ruine cette thèse : il montre que tout, dans cette catastrophe, fut prémédité. La désinformation, la manipulation furent cyniquement mises au service d'objectifs de guerre délibérés. Seulement, ce n'était pas un, mais deux conflits qui se préparaient : les Autrichiens souhaitaient ramener la Serbie dans le giron de l'empire, tandis que l'Allemagne voulait la guerre avec la Russie et la France. Rivaux mais alliés, les deux empires ont cru pouvoir faire converger leurs efforts et mener chacun leur propre guerre. Aussi déclenchèrent-ils l'apocalypse qui devait inaugurer un nouveau siècle.

Écrit d'une plume alerte, cet ouvrage d'un historien reconnu se lit comme un véritable roman qui tient le lecteur en haleine du début à la fin.
Présentation de l'éditeur

Ibn Khaldûn et les sept vies de l'Islam

Ibn Khaldûn et les sept vies de l'Islam
Martinez-Gros Gabriel
Ed. Actes Sud/Sindbad

Pour Ibn Khaldûn, l'Etat est un processus contradictoire, construit par une violence organisée, que son fonctionnement l'amène cependant à affaiblir, puis anéantir. C'est dans le monde 'bédouin', où la violence des groupes est rendue nécessaire par le souci de se défendre et de survivre, que l'Etat va puiser la force nécessaire à son existence et à son maintien. Cette force fond au bout d'un certain temps au feu de la pacification étatique, et doit être renouvelée.

Il existe donc une relation intime et délétère entre l'Etat et la tribu. L'une nourrit l'autre, et s'y engloutit. Ce mécanisme simple admet une infinité de variantes et de nuances que Gabriel Martinez-Gros étudie à la fois dans l'Introduction (Muqaddima) et dans l'Histoire universelle d'Ibn Khaldûn. Il s'interroge ensuite sur les conditions de pertinence de la théorie, de fait bien adaptée à une histoire impériale dont on peut repérer la mise en place en Orient dès le premier millénaire avant notre ère, mais que les royaumes hellénistiques ou l'Empire romain illustrent aussi. En revanche, l'histoire de l'Occident médiéval et de l'Ancien Régime ne correspond guère à ce schéma, et encore moins l'histoire des nations modernes. Mais une forme d'épuisement du progrès économique, la mise en cause des nations, le malaise des démocraties pourraient rendre actualité, dans nos propres sociétés, à la théorie d'Ibn Khaldûn.

Giuseppe Mazzini. Père de l'unité italienne

Giuseppe Mazzini. Père de l'unité italienne
Frétigné Jean-Yves
Ed. Fayard

Avec Cavour, Garibaldi et Victor-Emmanuel II, Giuseppe Mazzini (1805-1872) est la quatrième figure tutélaire du Risorgimento italien et il mérite autant qu'eux d'être connu en France pour le rôle essentiel qu'il a joué dans l'histoire de son pays et pour l'héritage politique et intellectuel qu'il a laissé, héritage encore vivace de nos jours. De grandes figures comme Thomas Carlyle, Gandhi, Giovanni Gentile, Thomas Mann, Adam Mickiewicz, Friedrich Nietzsche, Romain Rolland, Carlo et Nello Roselli, Gaetano Salvemini, Alexis Tolstoï, Woodrow Wilson ont écrit sur lui et se sont inspirées de son oeuvre; c'est lui qui a élaboré le projet le plus cohérent et le plus moderne: rassembler l'Italie dans une république unitaire. Ayant passé l'essentiel de sa vie en exil, il est à l'échelle européenne l'un des principaux théoriciens de la démocratie moderne, du nationalisme et de la question sociale, ce qui a fait de lui l'un des adversaires longtemps redoutés de Marx.

Ses idées restent actuelles sur de nombreux points: la politique comme religion civile; les rapports entre les nations et l'union des peuples en Europe; une conception politique et sociale qui s'efforce de concilier libéralisme, démocratie et socialisme, anticipant sur les conceptions du socialisme libéral.

À l'heure où, tout comme nous, notre «soeur latine» tente d'explorer une voie vers la modernité qui lui soit propre, cette passionnante biographie, qui est la première en France mais s'appuie sur l'historiographie italienne récente comme sur une lecture exhaustive et personnelle des écrits de Mazzini, vient combler une lacune en permettant de lui restituer la paternité de ses réflexions et initiatives politiques.
%%Présentation de l'éditeur%

Le dernier des Cathares. Pèire Autier

Le dernier des Cathares. Pèire Autier
Brenon Anne
Ed. Perrin

Nous sommes en 1300, le bûcher de Monségur n'est pas oublié et l'insoutenable souvenir de la répression cathare en Occitanie a aboli tout désir de rébellion. La sainte Inquisition peut se targuer de son triomphe après tant d'années de luttes difficiles. Pourtant, et alors que tout semblait être rentré dans l'ordre royal et catholique, Pèire Autier, un important notaire d'Ax, proche du comte de Foix, abandonne son étude et prend le chemin de la clandestinité. Dix ans durant, sillonnant le pays, de cache en cache, fidèle à sa foi, il entreprend de reconstruire l'Eglise cathare.

Dernière dissidence religieuse, ultime résistance à l'étranger français, l'histoire de Pèire Autier est le récit d'une trajectoire hors du commun. La dernière Eglise cathare témoigne d'une foi intense et d'une totale dignité, retrouvant dans un dernier souffle assez de force pour fédérer hommes et femmes. La lutte sera inégale, l'Inquisition entreprenant cette fois et à jamais l'élimination de toute hérésie en Occitanie.
Présentation de l'éditeur

La mort des rois précédé de Les rois meurent un jour

La mort des rois précédé de Les rois meurent un jour
Perez (dir.) Stanis
Ed. Jérôme Millon

'Le Soleil, ni la Mort ne se peuvent regarder fixement' prétend le moraliste. Pourtant, lorsqu'il s'agit des derniers jours d'un roi, les courtisans accourent, les ambitieux trépignent et les cabales vont bon train autour d'un agonisant que chacun surveille du coin de l'oeil. Aussi, nombreux sont les témoins directs ou indirects à avoir laissé des textes relatant ces faits trop importants pour ne pas être censurés par les conventions et la 'propagande' officielle. Souvent tombées dans l'oubli, quelques-unes de ces archives ont été sélectionnées et, pour certaines, traduites et publiées pour la première fois. Elles décrivent, de Charles Quint à Louis XV, le trépas de monarques français et espagnols, les cas de régicides ayant été exclus.
Faisant oeuvre de thuriféraires, de curieux ou de détracteurs, les médecins, les clercs et les courtisans à l'origine de ces pages édifiantes ont souhaité léguer à la postérité un ultime portrait de leur souverain. Parce qu'elles pointent du doigt le drame universel de la mort, ces vanités baroques s'attardent sur des corps que la souffrance réduit à leur plus simple humanité. Si, dans bien des cas, l'obscénité des descriptions est rachetée par le miracle d'une sainteté naissante, il arrive aussi que la comédie du dernier soupir achève un travail de désenchantement sans retour.
Variés de par leur nature, leur origine et leur date, tous ces documents jettent un dernier regard sur le crépuscule de personnages tentés par l'immortalité. Ainsi, malgré les mythologies chargées d'exorciser la royale mélancolie et de garantir la continuité de l'Etat, les rois finissent tous par mourir sur la scène politique qui les a vu naître et grandir. Une leçon pour tous les temps...
Présentation de l'éditeur

Mon histoire des femmes

Mon histoire des femmes
Perrot Michelle
Ed. Seuil/France Culture

'Mon' histoire des femmes est en réalité 'notre' histoire des femmes. L'histoire des relations entre les hommes et les femmes.
Comment changent les apparences, la sexualité, la maternité ? Quand est né le désir d'enfant ? Les histoires d'amour ont-elles une histoire ? La prostitution est-elle vraiment le 'plus vieux métier du monde' ? Quel rôle ont joué les religions dans la vie des femmes ? Pourquoi a-t-on brûlé les sorcières ? Pourquoi l'accès au savoir, à la lecture et à l'écriture a-t-il été si difficile ? Comment ont changé les formes du travail ? Pourquoi la politique et la création, artistique surtout, sont-elles si hermétiques aux femmes ?
Peut-on parler de 'révolution sexuelle' dans le dernier demi-siècle ? Celle-ci est-elle le fruit de la modernité ? du désir des femmes ? Quel rôle ces dernières ont-elles joué dans ces mutations ? Quel est le poids du (des) féminisme(s) ?
Ce livre, accompagné d'un CD-MP3 regroupant une série d'émissions diffusées sur France Culture, propose de retracer le combat des femmes pour exister à part entière, à égalité avec les hommes, un combat aujourd'hui encore nécessaire à mener...
Présentation de l'éditeur

Pour la révolution africaine

Pour la révolution africaine
Fanon Frantz
Ed. La Découverte

Les textes politiques de Frantz Fanon réunis dans ce volume couvrent la période la plus active de sa vie, de la publication de Peau noire, masques blancs en 1952 - il avait alors vingt-huit ans - à celle des Damnés de la terre en 1961, qui devait coïncider, à quelques jours près, avec la date de sa mort. Retraçant le fil d'une réflexion en constante évolution sur le phénomène colonial, vécu de l'intérieur, ces textes dénoncent à la fois le colonialisme et les pièges de la décolonisation - la «grande erreur blanche» et le «grand mirage noir».

Explorant tour à tour la situation du colonisé, dont il peut rendre compte scientifiquement par son expérience médicale quotidienne, l'attitude des intellectuels de gauche face à la guerre d'Algérie, les perspectives de conjonction de la lutte de tous les colonisés et les conditions d'une alliance de l'ensemble du continent africain, Frantz Fanon gardait la certitude de la prochaine libération totale de l'Afrique. Son analyse et la clarté de sa vision nous donnent aujourd'hui les clés nécessaires pour comprendre la réalité africaine actuelle.

L'effort militaire, économique et politique déployé par la France dans la guerre d'Algérie ne peut s'apprécier objectivement qu'en fonction de l'ensemble africain 'français'. Vaincre la révolution algérienne, c'était bien sûr expurger pour une dizaine d'années encore le 'ferment nationaliste'. Mais c'était à la fois imposer le silence aux éventuels mouvements africains de libération et surtout marquer du sceau de la débilité et de l'insécurité les jeunes indépendances tunisienne et marocaine. Le colonialisme français en Algérie a considérablement enrichi l'histoire des méthodes barbares utilisées par le colonialisme international. Frantz Fanon

Présentation de l'éditeur

Le milieu du terrain

Le milieu du terrain
Robert Denis
Ed. Avènes

Vic est agent de footballeurs en Angleterre. Il voulait me raconter le milieu du terrain.

Tout ce que nous, les footeux de base, ne voulons pas savoir: les coulisses, les porteurs de valises, les seringues dans les vestiaires, les faux contrats, l'omerta du ballon.

Il m'a initié à leurs règles. Pour les dirigeants du football moderne, un derby c'est d'abord un match entre Jersey et les îles Caïmans.

J'ai tout enregistré. Et je me suis lancé.

Le dernier jour, j'ai appelé Vic.

- J'ai fini mon bouquin.

- Déjà? Putain! Et tu mets les noms?

- Oui.

- T'es dingue. Tu vas avoir le milieu contre toi...

- Je m'en fous, je ne suis plus à ça près.

- On va me reconnaître?

- Tu me diras.

J'ai raccroché au moment où il commençait à péter les plombs.

Et je me suis marré.
Présentation de l'éditeur

Purifier et détruire. Usages politiques des massacres et génocides

Purifier et détruire. Usages politiques des massacres et génocides<br />
Sémelin Jacques
Ed. Allia

Ce livre, en tout point exceptionnel, est le fruit de plusieurs années de travail dans le cadre d'un programme de recherche au CNRS. Il propose une approche résolument transdisciplinaire et comparative pour tenter de « penser » les processus de violence qui aboutissent aux massacres et aux génocides de l'époque moderne. Comment de tels crimes de masse sont-ils possibles ? Quelles manipulations du langage et des esprits interviennent pour préparer le « passage à l'acte », notamment en élaborant, préalablement, un imaginaire et une justification ? Comment s'enclenche et s'affole la mécanique du meurtre ?

L'auteur fonde principalement son enquête sur plusieurs exemples : la Shoah, les nettoyages ethniques de l'ex-Yougoslavie, le génocide des Tutsis au Rwanda et encore les génocides arménien et cambodgien. Par l'ampleur de la documentation utilisée, la richesse des références bibliographiques, l'exigence permanente de l'analyse, ce livre est à la fois vertigineux et sans équivalent. On ne s'était sans doute jamais approché d'aussi près de cette énigme insondable, de ce « trou noir » devant lequel vacille l'entendement humain.
Présentation de l'éditeur

Cargaison humaine. La tragédie des réfugiés

Cargaison humaine. La tragédie des réfugiés
Morehead Caroline
Ed. Albin Michel/Latitudes

«Les réfugiés vivent dans un monde divisé, entre des pays où ils ne peuvent pas vivre et d'autres où ils ne sont pas certains de pouvoir entrer.» Elie Wiesel

Depuis la Seconde Guerre mondiale, plus de 25 millions de personnes ont été chassées de leur pays par les conflits, les persécutions, les pressions politiques ou religieuses. Elles forment aujourd'hui l'un des groupes les plus vulnérables et négligés de la planète.

Écrivain et journaliste spécialisée dans le domaine des droits de l'homme, Caroline Moorehead a sillonné le monde à la rencontre des réfugiés. Dans ce livre bouleversant, elle donne la parole à ces hommes et femmes entraînés malgré eux dans une spirale d'horreur et de deuil, confrontés à la bureaucratie, à l'hypocrisie, aux préjugés, à l'appât du gain et à la peur.

En mettant en parallèle cette réalité avec les contradictions des politiques occidentales pour contrôler le flux des populations les plus pauvres, l'auteur dénonce l'un des problèmes capitaux de notre époque, au même titre que la faim ou le terrorisme auxquels il est parfois lié.

«Un ouvrage de conviction, sans concession et d'une grande humanité, qui reflète formidablement la nature indomptable de l'esprit humain.» The Independent
Présentation de l'éditeur