Qui sont les russes ?

Qui sont les russes ?
Sergueeva Alla
Ed. Max Milo

«Une étude exceptionnelle. L'auteur du livre a eu l'audace d'aborder le chaos russe [...] armée de son désir de prouver que le pays n'est, en aucune façon, une maison de fous mais simplement un espace immense, difficilement accessible à l'étranger qui ne connaît pas les traditions, l'histoire et la mentalité des Russes.» Lioubova Kloboukova, Izvestia.

«Le livre d'Alla Sergueeva est très actuel. L'auteur aime la Russie, se fait du souci pour son peuple, est fière de son histoire, de sa culture et de sa science.» Vladimir Nogovskïi, La Pensée Russe.

Un étranger doit-il accepter une invitation aux bains russes? Combien de verres de vodka faut-il boire d'un trait avant d'essayer de refuser? Pourquoi les Russes endurent-ils la vie en ne reculant pas devant de grands sacrifices? De quoi est fait le «bonheur à la russe»? Et surtout, qu'est-ce qui est nouveau dans la Russie du XXIe siècle?
Présentation de l'éditeur

Atlas alternatif. Le monde à l'heure de la globalisation impériale

Atlas alternatif. Le monde à l'heure de la globalisation impériale
Collectif
Ed. Temps des Cerises

Au cours des quinze dernières années, la violence de l'exploitation capitaliste n'a cessé de se développer de par le monde, encouragée par des structures étatiques nationales ou multinationales. Cette violence s'est accompagnée, sur le plan politique, d'une forme de néo-colonialisme généralisé. Privé des alibis de la guerre froide, l'impérialisme politique et militaire occidental s'est abrité sous les oripeaux médiatiques de la défense des droits de l'homme pour renforcer l'hégémonisme de la superpuissance américaine et de ses alliés.

Afin de contribuer à l'information des opinions publiques façonnées par le point de vue unilatéral des grands groupes médiatiques, et à la mobilisation des forces de résistance, il nous est apparu nécessaire de publier un ouvrage qui présente, sans ethnocentrisme, une vision objective et factuelle de l'état de la domination occidentale dans le monde et des méfaits qu'elle occasionne.

Pour ce faire, nous avons réuni une équipe de quarante-deux contributeurs - journalistes, universitaires, militants - issus d'horizons culturels très variés. Situé résolument à gauche, l'éventail des contributeurs reflète cependant la diversité du courant progressiste - socialisme libertaire, communisme(s), altermondialisme, etc.

On peut ainsi espérer que cet ouvrage, comme instrument de connaissance et de luttes, contribuera aussi à renforcer l'opposition aux technostructures dominantes, dans la poursuite d'un idéal d'émancipation des peuples.
Présentation de l'éditeur

Le nouveau nationalisme américain

Le nouveau nationalisme américain
Lieven Anatol
Ed. Folio documents/Gallimard

Depuis le 11 septembre, les Américains ont réagi en recourant à d'anciens modèles de croyance et de comportement. Le nationalisme en fait partie : mais un nationalisme de ressentiment alimenté par les frustrations et la peur. À bien des égards, l'Amérique de 2005 rappelle l'Europe du passé, et c'est pourquoi l'incompréhension entre les deux rives de l'Atlantique n'a jamais été aussi profonde.

En même temps ce nationalisme aux racines ethniques et religieuses est une dévotion à un idéal abstrait, démocratique et moderne, plus révolutionnaire que conservateur, que les États-Unis se sont donné pour mission de propager. D'où une tension, virtuellement explosive, entre l'Amérique profonde et la nouvelle génération aux commandes à Washington.
Présentation de l'éditeur

Le petit Alter. Dictionnaire altermondialiste

Le petit Alter. Dictionnaire altermondialiste<br />
Attac
Ed. Rivages

De A comme Accord général sur le commerce des services (AGCS) à Z comme Zone franche en passant par Colonialisme, Classes sociales, Démocratie, Développement, Discrimination positive, Droits, Égalité/Équité, Éthique, Homo oeconomicus, Inégalités, Décroissance, Finance, Keynésianisme, Marchandise, Libre-échange, Micro-crédit, Mondialisation, Mouvement social, Nation, Néolibéralisme, Libéralisme, Marxisme, Pauvreté, Reconnaissance, Universalité, Politique agricole commune, Souveraineté alimentaire, Taxe Tobin, Travail, Union européenne et Utilitarisme ...

Le Petit Alter compte trois cent trente entrées environ. Certains de ces articles sont purement informatifs. Les autres, plus nombreux, proposent des analyses et des interprétations. Des analyses qui cherchent autant que possible à présenter différentes approches d'une question. Pour autant, Le Petit Alter ne prétend pas à l'impartialité : il indiquera la ou les pistes qui semblent les plus prometteuses.
Présentation de l'éditeur

Les druides. Des philosophes chez les barbares

Les druides. Des philosophes chez les barbares
Brunaux Jean-Louis
Ed. Seuil

Qui sont les druides ? Depuis l'Antiquité, ils suscitent un étrange intérêt et demeurent énigmatiques. S'ils ont eux-mêmes cultivé le mystère, mythes et idéologie ont, durant les deux mille ans qui ont suivi leur disparition, contribué à brouiller encore davantage leur image. Prêtres, magiciens, devins, maîtres à penser ésotériques les fonctions qui leur ont été attribuées sont aussi diverses que contradictoires. La recherche qui est menée ici prend donc l'allure d'une enquête presque policière où toutes les pistes sont ouvertes et tous les indices mis à contribution. L'auteur doit remonter aux plus anciennes mentions des druides, quand ils étaient considérés par les Grecs anciens comme des philosophes, pour découvrir leur origine au début du Ier millénaire précédant notre ère. De là, il peut reconstituer leur histoire et celle des représentations dont ils ont fait l'objet jusqu'à nos jours. Avec eux, c'est aussi une nouvelle image de la Gaule qui se dessine, loin des préjugés et des images d'Epinal.
Présentation de l'éditeur

Free Press. La contre-culture vue par la presse underground

Free Press. La contre-culture vue par la presse underground
Bizot Jean-François
Ed. Panama/Actuel

Il y eut jusqu'à vingt millions de lecteurs pour la Free Press, de Los Angeles à Berlin et de Vancouver à Milan. L'essentiel d'une génération y exprima la révolution souterraine qui allait changer la société. On y vit surgir les combats féministes, la lutte pour l'avortement, les Gay Prides, le trou d'ozone et l'effet de serre, le goût pour le bouddhisme, la parole des ghettos.

Plus de mille journaux aux graphismes magnifiques, des aventures cocasses, des polémiques convaincues, des répressions et des flicages. Cette liberté et cette variété d'expressions font rêver.
Présentation de l'éditeur

Afrique, pillage à huis clos. Comment une poignée d'initiés siphonne le pétrole africain

Afrique, pillage à huis clos. Comment une poignée d'initiés siphonne le pétrole africain
Harel Xavier
Ed. Fayard

Au Congo, au Gabon, au Nigeria, en Angola ou en Guinée équatoriale, on peine à découvrir à quoi a servi la manne pétrolière. Pauvreté, guerres civiles, maintien au pouvoir de régimes dictatoriaux, tel est le bilan peu glorieux de l'exploitation pétrolière en Afrique.

La précieuse huile nourrit surtout une corruption débridée. Au Congo-Brazzaville, le président Denis Sassou Nguesso a mis en place une kyrielle de sociétés écrans qui lui ont permis de détourner des centaines de millions de dollars. Mais il bénéficie pour cela de l'«expertise» occidentale. Certaines entreprises françaises, et non des moindres, ainsi que de prestigieux cabinets d'avocats, ont mis leur savoir-faire au service de ce pillage à huis clos.

Ne nous y trompons pas. La mobilisation des pays riches (G8) en faveur de l'Afrique ressemble surtout à une opération de communication. Le locataire de l'Élysée amuse la galerie avec sa taxe sur les billets d'avion mais il couve affectueusement une poignée de régimes kleptocrates. George W. Bush prétend s'attaquer aux «postes avancés de la tyrannie» mais il reçoit à la Maison-Blanche les pires dictateurs pourvu qu'ils aient quelques barils à offrir. Tony Blair bataille pour passer la dette du continent à l'ardoise magique mais il ferme les yeux sur le rôle des banques britanniques dans le recyclage de l'argent de la corruption.

Il est temps de mettre fin au bal des hypocrites. Si Jacques, George et Tony se soucient réellement du continent, qu'ils contraignent leurs compagnies pétrolières à faire la lumière sur ce qu'elles versent aux États africains. La transparence reste le meilleur antidote contre la corruption.
Présentation de l'éditeur

Planète misère. Chroniques de la pauvreté durable

Planète misère. Chroniques de la pauvreté durable
Corten Andr
Ed. Autrement/Frontières

Dans les bidonvilles de Port-au-Prince, de Recife, de Nairobi, du Cap, des centaines de milliers d'individus vivent dans le dénuement le plus complet. Au total, sur notre planète, un à trois milliards d'hommes sont réduits au rang de misérables. La 'lutte contre la pauvreté' est devenue l'objectif numéro un de la Banque mondiale; mais le monde continue de tourner en entretenant une souffrance et une misère globales.
'Gouverner au nom du peuple qui souffre' : la formule
du président Lula, au lendemain de son élection, fut selon l'auteur la première expression politique de cette souffrance populaire massive. C'est aujourd'hui le peuple du monde qui est en souffrance. 'Cette souffrance, affirme André Corten, est un mal politique.'
Depuis son premier séjour de recherche et d'enseignement au Chili en 1962, André Corten, professeur de science politique, porte en lui ce cri, qui résonne aujourd'hui sous la forme d'une vaste enquête, résultat de plus de quarante ans de séjours en Haïti, au Brésil, en Afrique du Sud, en Algérie, au Mexique, au Rwanda, au Guatemala, au Salvador, au Congo, en Argentine, en Bolivie, au Chili...
Dans une écriture inspirée et sous la forme d'un décalogue, cet essai-document fait un état des lieux bouleversant, mais plein d'espoir sur l'état du monde.
Présentation de l'éditeur

Wallonie Flandre. Je t'aime moi non plus

Wallonie Flandre. Je t'aime moi non plus
Aernoudt Rudy
Ed. Vif éditions

'Trois euros par jour' : voilà ce que chaque flamand paie pour ses pairs wallons. 'Honte !', clament certains Flamands, plaidant, Manifeste à l'appui, pour une scission sans délai du Royaume. 'Marque de solidarité', avancent d'autres, tout en exigeant plus de transparence. 'Juste retour', rétorquent les Wallons, en rappelant qu'il fut un temps où les Wallons payaient pour les Flamands.

C'est avec franc-parler que l'auteur nous livre sa vision sur les relations entre la Wallonie et la Flandre, et l'avenir de la Belgique. Il aborde, non sans humour, des thèmes délicats tels que les transferts financiers, la régionalisation des négociations salariales, l'inefficacité et la corruption de l'appareil public ainsi que l'omnipotence du parti socialiste.

Rudy Aernoudt est flamand, mais il connaît cependant bien la Wallonie, qui fut sa terre d'accueil alors qu'il était chef de cabinet adjoint du ministre wallon de l'économie. Refusant tout dogmatisme, son discours se base sur une analyse rigoureuse des réalités politico-économiques des deux Régions.
Présentation de l'éditeur

Le vieux prof et la mer. Le sens d'une quête de sens

Le vieux prof et la mer. Le sens d'une quête de sens
Eyskens Mark
Ed. Racine

Ce livre inhabituel, voire insolite, Mark Eyskens l'a composé comme une partition musicale pour un trio de trois exécutants: la mer, le vieux professeur et l'étudiante. La mer, absolue, métaphore à la fois de l'être et du devenir, le professeur émérite de physique souhaitant rester incognito et la jeune femme, d'une beauté inconvenante, qui veut écrire une thèse de doctorat sur un sujet quelque peu incongru: «Cosmologie et théologie».
Le livre, à la fois roman, essai et échange de vues épistolaire par courriel entre le prof et la doctorante, porte sur de nombreux sujets, même politiques. Mais principalement sur l'actuelle vision du monde, de l'homme et de Dieu, profondément affectée par les fulgurants progrès des sciences. Les conceptions initialement très divergentes du prof et de la fascinante doctorante concernant la tension entre foi et science, le sens de l'existence, son mystère et son absurdité finissent par converger. La jeune femme se sent attirée par ce vieux prof de physique fondamentale qui se convertit à la métaphysique alors qu'elle découvre que la vérité est incompréhensible, seulement vénérable. Leur métadialogue les entraîne vers un point de basculement inattendu.
Mark Eyskens tente, de manière parfois ironique et sarcastique, mais également pénétrante, troublante et émotive, d'exprimer l'indicible.
Présentation de l'éditeur