Shakespeare. La comédie de la loi

Shakespeare. La comédie de la loi
Ost François
Ed. Michalon

Il est d'usage de parler de la langue de Shakespeare. Cet ouvrage démontre qu'on pourrait tout aussi bien parler du droit de Shakespeare. Poète national qui forge le roman politique et juridique de la nation anglaise au tournant de la Renaissance, Shakespeare est l'archétype de ces «législateurs cachés» dont parle Shelley. Souvent cité aujourd'hui encore par la Cour suprême des États-Unis, Shakespeare traite quelques-unes des questions juridiques les plus fondamentales : entre l'esprit et la lettre de la loi, équité et formalisme juridique, que choisir ? De quelle légitimité les princes peuvent-ils se prévaloir ? Entre le vrai, le faux et le vraisemblable, où passe la vérité légale ? Les lois pénales sont-elles faites pour être appliquées ? Entre vengeance et pardon, comment équilibrer la balance de la justice ? Ces questions, Shakespeare ne les traite pas à la manière d'un manuel de droit ; il les performe par la grâce du théâtre. Ses pièces sont des laboratoires des passions juridiques ; le faux est traqué derrière les apparences, et l'injuste dénoncé sous le légal. Réalisant un parcours buissonnier dans une oeuvre monumentale, cet ouvrage s'attarde sur six chefs d'oeuvre dont l'éclairage juridique révèle des dimensions insoupçonnées : Le Marchand de Venise, Mesure pour mesure, Richard II, Jules César, Hamlet, et Le Roi Lear.

Dans le cercle magique du théâtre du Globe, c'est l'humanité entière qui est convoquée ; et dans le creuset bouillonnant du théâtre élisabéthain se joue une formidable Comédie de la Loi qui accouche de notre modernité. Contribution essentielle au courant «droit et littérature», cet ouvrage, le premier en langue française à aborder Shakespeare sous l'angle du droit, pourrait bien également renouveler durablement les études shakespeariennes.

Dominique Bagouet/Livre - DVD

Dominique Bagouet/Livre - DVD
Collectif
Ed. Maison d'à côté

Chorégraphe essentiel dans le paysage de la danse contemporaine française, disparu prématurément en 1992, Dominique Bagouet n'a cessé de mêler la danse aux autres arts, cherchant avec ses danseurs un langage toujours plus riche au fil des années.

Parler de... Dominique Bagouet

Le livre regroupe des textes demandés à Christine Rodès autour de mots-clés qui lui semblent refléter les particularités du chorégraphe, ainsi que des entretiens que Dominique Bagouet avait eus avec des journalistes, parfois en public ; enfin des écrits sur les oeuvres présentées complètent l'ensemble.

Voir enfin... Dominique Bagouet

Un premier DVD permet au grand public d'accéder pour la première fois à trois oeuvres majeures de Dominique Bagouet : F. et Stein, Le Saut de l'ange et Meublé sommairement. Filmées en représentation par Charles Picq au moment de leur création, ces captations constituent parfois l'unique mémoire de ces oeuvres.

Un deuxième DVD regroupe des documents d'archives (répétitions et entretiens), afin d'apporter un autre regard sur la fabrication de la danse.

Un libre aller-retour entre le texte et l'image laisse au spectateur le loisir de parcourir les documents audiovisuels, archives «brutes», ou de s'arrêter sur l'écrit, commentaire non illustratif des images en mouvement.

Habiter un théâtre. Inventer et partager un Centre dramatique national à Sartrouville

Habiter un théâtre. Inventer et partager un Centre dramatique national à Sartrouville
Fréchuret Laurent
Ed. Solitaires intempestifs

Nous ne comprenions pas tout, mais nous ressentions beaucoup. Nous étions reliés par quelques rêves. Nous avons franchi les portes du théâtre et habité la maison. Nous l'avons voulue ouverte sur la cité. Une maison où l'on n'accueille pas seulement des artistes mais où l'on est accueilli par des artistes. Une maison dont la pièce maîtresse, le foyer central est la scène, c'est-à-dire un projet dirigé du plateau. Une expérience qui prend pour point de départ, à chaque fois, le rêve de réunir les poètes, les acteurs, tous les artisans du théâtre, pour raconter, pour rencontrer des histoires. Ce livre est une balade. Un carnet de notes sur le désordre. Des notes de travail, des notes en travail. Ce livre est une boîte toujours entrouverte, pleine de visages et de corps, de mots, de pensées et de présences, de lueurs. Une mémoire vive, les fondations de chantiers à venir.

Laurent Fréchuret

Les voyages du comédien

Les voyages du comédien
Banu Georges
Ed. Gallimard

L'acteur rend muet ou enthousiaste. Mais il rend également inapproprié tout discours programmatique autant qu'il interdit toute approche systématique. Pour Georges Banu, il ne s'agit pas de proposer une théorie globale, mais plutôt de formuler un modèle 'mental', le modèle de 'l'acteur insoumis' nourri des expériences biographiques et des données culturelles. Cet acteur, par-delà le rôle, révèle une identité de plateau, identité artistique dont le public saisit la dimension unique. Le livre de Georges Banu invite à faire 'les voyages du comédien', en passant de l'acteur européen à l'acteur oriental, de l'acteur travesti à l'acteur étranger ou à l'acteur âgé. Il convoque et évoque certains des grands interprètes de notre temps, Gérard Philipe, Ryszard Cieslak, Sotigui Kouyaté, Yoshi Oida, André Wilms, Philippe Clévenot, Valérie Dréville, Hugues Quester, Marcel Iures... Ils représentent ces acteurs rares et singuliers qui vont 'au-delà du rôle'. Les voyages du comédien est né d'une fréquentation constante des salles et d'une passion pour l'acteur-poète. Livre d'un parcours de spectateur parvenu à son terme, spectateur ayant encore les yeux rivés sur l'acteur vivant qui, tout en interprétant un personnage, témoigne et se révèle depuis les plateaux de théâtre.

L'art vivant de la marionnette. Théâtre du monde

L'art vivant de la marionnette. Théâtre du monde
Armangaud Christian
Ed. Loubatières

« Pour moi, j'ose poser en fait
Qu'en de certains moments l'esprit le plus parfait
Peut aimer sans rougir jusqu'aux Marionnettes
Et qu'il est des temps et des lieux
Où le grave et le sérieux
Ne valent pas d'agréables sornettes. » Charles Perrault Peau d'Âne À Madame la Marquise de L.

Avec pour fil d'Ariane les pièces exceptionnelles de collectionneurs passionnés, ce livre nous convie à la découverte des grandes traditions qui ont fondé et accompagné l'art de la marionnette dans le monde - de l'Inde au Japon, de la Chine à l'Europe, en passant par l'Afrique - et à toutes les époques - depuis les ombres projetées des temps préhistoriques jusqu'aux spectacles contemporains.

Ces figures produites par les humains témoignent tout à la fois de la force des mythes, de l'état d'une civilisation et d'une image de l'homme. C'est l'histoire et la sociologie de la marionnette, ce mode d'expression populaire plusieurs fois millénaire et toujours vivant, qui nous sont racontées ici par Christian Armengaud.

Pulvérisés

Pulvérisés
Badéa Alexandra
Ed. Arche

Tu le regardes et tu ne comprends pas ce qu'il te dit
Tu l'aimes dans ta tête
Tu captes son odeur
T'avales sa voix
T'aspires son sourire
Tu manges ton bol de riz aux légumes
Tu l'écoutes sans le comprendre
Et tu es heureuse /
Car vos corps sont côte à côte dans une mare de corps rangés sur les 700 mètres carrés de la cantine /
Tu sens sa respiration sur ton cou
Et tu es heureuse

Le souffleur inquiet. Et autres écrits sur le théâtre

Le souffleur inquiet. Et autres écrits sur le théâtre
Piemme Jean-Marie
Ed. Espace Nord

Ce volume rassemble des articles critiques et théoriques de Jean-Marie Piemme publiés de 1984 à aujourd'hui dans diverses revues. Il reprend notamment des textes édités par la revue Alternatives Théâtrales sous le titre « Le souffleur inquiet ».

Produire et transmettre le meilleur de la pensée, fournir et faire passer les idées les plus exigeantes et les plus aiguës, dans un langage qui, lui, doit demeurer accessible à tous, tel est le paradoxe du « souffleur inquiet », condamné à se faire pédagogue, c'est-à-dire, tout simplement, à se faire entendre.

Dans son devoir d'inventaire et de redéfinition, cet essai interroge l'identité du théâtre aujourd'hui et souligne ce qui en fait un art du présent.

Marchons ensemble, Novarina ! Vade mecum

Marchons ensemble, Novarina ! Vade mecum
Corvin Michel
Ed. Solitaires intempestifs

Les commentaires auxquels je me livre se présentent sous forme d'apostilles courtes et moins courtes qui donnent le point de vue subjectif d'un lecteur et spectateur des oeuvres de Novarina, qui ne prétend avoir sur l'objet de son intérêt (et de son admiration) ni une compétence de spécialiste, ni un instinct de propriétaire. Je m'adresse à des amateurs que la lecture des textes de Novarina peut dérouter et à des spectateurs qui seraient désireux de revenir sur les raisons de leur plaisir pour mieux - je l'espère - le goûter : je me situe au même niveau qu'eux. Ce sont des promenades libres qui s'attardent, avec plus ou moins d'insistance et d'acuité, sur tel ou tel aspect du « paysage parlé » novarinien.

Vade mecum, Novarina ! (en français : Marchons ensemble, Novarina ! ) est un panorama critique proposé par Michel Coroin sur l'ensemble de l'oeuvre de Valère Novarina.

Entretiens au Studio du Bolchoï suivi de L'Ethique

Entretiens au Studio du Bolchoï suivi de L'Ethique
Stanislavski Konstantine Sergueïevitch
Ed. Circé

Ce livre reproduit les cours qu'a donné Stanislavski aux artistes du Théâtre Bolchoï (1918 à 1922).

A travers la méthode des «actions physiques», Stanislavski a ouvert à l'artiste une voie nouvelle, plus simple, plus courte et plus facile, lui apprenant comment donner des formes concrètes à toutes les connaissances que l'artiste a accumulées durant son existence. Et cette nouvelle voie - la base solide et essentielle de tous les succès de la création artistique - mène à un renouvellement constant et à un assainissement de l'art du ressenti théâtral.

Ces entretiens sont suivis de L'Ethique, qui est à l'origine un chapitre de son livre La Formation de l'acteur ; il retira ce chapitre de son livre, parce qu'il considérait la question abordée d'une telle importance, qu'il voulait lui consacrer un ouvrage entier. Ce texte se présente comme un brouillon. Il contient de nombreuses corrections, abréviations, ajouts. L'auteur intervertit des exemples, en raye certains, les rétablie de nouveau. On sait que les problèmes d'éthique théâtrale ont occupé Stanislavski dès ses débuts au théâtre. À la veille de sa mort, il était encore en train de corriger son texte.

Comment lire

Comment lire
Pound Ezra
Ed. Pierre Guillaume de Roux

1924 : après douze ans en Angleterre et quelques saisons de vie parisienne, au cours desquels il est passé d'une poésie encore très fin de siècle aux confins de dada, Pound s'installe en Italie. Et fait le point sur ses idées-froce : la poésie est universelle et commence avec la poésie chinoise ancienne (la méthode idéogrammatique, qui influera tant sur les Cantos); traduire, traduire encore, traduire toujours ('Tout âge prétendument grand est un âge de traductions'); apprendre à 'charger de sens au plus haut degré le langage'. Et tailler dru dans 'le business de la fioritura'... 'Je prie le lecteur d'observer que je suis extrêmement iconoclaste.' Le contraire eût été étonnant.

A l'occasion du quarantième anniversaire d ela mort d'Ezra Pound, voici une réédition de Comment lire dans une nouvelle traduction complète de Philippe Mikriammos, annotée et postfacée par ses soins.