Méthode et art de penser chez Spinoza

Méthode et art de penser chez Spinoza
Klajnman Adrien
Ed. Kimé

Négligé dans les études spinozistes, l'art est une partie du savoir programmé par le jeune Spinoza et révèle son statut. Avec Spinoza, la Méthode désigne l'art de former le vrai plus facilement et suivant un certain ordre, c'est-à-dire la philosophie à l'?uvre. Au départ, chacun dispose d'au moins une idée vraie donnée, puis est en mesure d'élaborer des ouvrages intellectuels raffinés. Associée à différents registres de l'art de produire des choses difficiles, l'expérience de la production matérielle contribue ainsi à expliquer comment l'entendement se donne ses idées. Dans cette perspective, il convient d'interroger certains enjeux essentiels du spinozisme: l'expérience du corps productif, l'art de concevoir et d'imaginer, l'art du récit, le herem, les Vies de Spinoza. Réarticulés, ces thèmes sont révélateurs du projet philosophique spinozien, inséparable de l'image du philosophe artisan et des questions éthiques et politiques du jeune Spinoza: peut-on se sauver tout seul par l'activité intellectuelle? Que devient le corps lorsque l'esprit forme le vrai? Cette lecture souligne des points d'entrée dans l'?uvre spinozienne et, plus largement, nourrit la réflexion sur le statut des premiers écrits philosophiques. Il paraît légitime de déterminer comment évoluent des questions dans les différents ouvrages d'un philosophe. Mais on peut suivre un parcours dans son ?uvre en tenant compte de potentialités de pensée esquissées dès l'origine: elles portent un éclairage singulier sur une philosophie en cours de formation et sur ses points d'ancrage dans des traditions.
Présentation de l'éditeur

Nietzsche musicien. La musique et son ombre

Nietzsche musicien. La musique et son ombre
Fabre Florence
Ed. Presses Universitaires de Rennes/Aesthetica

La musique, chez Nietzsche, est-elle rivale de la philosophie ? Ou bien, plutôt, d'une certaine philosophie ? Mais quelle musique au juste ? Et pourquoi ? Nietzsche pose sans cesse à ses lecteurs l'énigme d'une pensée «enfantée par la musique» - d'un cercle indissociable où musique, parole et pensée renvoient sans cesse les unes aux autres, défiant le musicien autant que le philosophe. Quelle place accorder aux compositions de Nietzsche, dont les maladresses techniques rendent parfois si tentante l'envie de s'en détourner ? Comment les mettre en relation avec les traits incisifs de cet «écouteur» averti ? Quel crédit accorder en fin de compte à cette ultime déclaration de Nietzsche, dans Le cas Wagner : «A-t-on remarqué à quel point la musique rend l'esprit libre ? Donne des ailes aux pensées ? Que, plus on devient musicien, plus on devient philosophe ?»
Présentation de l'éditeur

La démocratie. Histoire d'une idéologie

La démocratie. Histoire d'une idéologie
Canfora Luciano
Ed. Seuil/Faire l'Europe

Voici un livre qui ne manquera pas de soulever des controverses. La Grèce, dit-on, a inventé la démocratie. Lieu commun, répond Luciano Canfora, et qui ignore totalement le fait qu'aucun auteur athénien ne célèbre la démocratie... Dès lors, le lecteur est guidé dans un parcours de l'histoire européenne qui, de l'Antiquité à l'ère des révolutions, de la Troisième République à la révolution russe, de l'ère du fascisme à la chute du mur de Berlin, ne cesse d'interroger la démocratie, ses masques et ses dérives: le suffrage universel est-il aussi démocratique qu'on le croit? Qui détient vraiment le pouvoir dans les démocraties? Enfin, à l'ère des médias, n'est-il pas temps d'inventer une nouvelle forme de démocratie?
Présentation de l'éditeur

Chaos et éternité. Mythologie et philosophie grecques de l'origine

Chaos et éternité. Mythologie et philosophie grecques de l'origine
Sorel Reynal
Ed. Belles lettres/Vérité des mythes

L'idée d'une création ex nihilo, envisagée à titre de supposition par la pensée grecque, a été aussitôt rejetée comme pure absurdité. Cette condamnation, explicitement soutenue dès Parménide, vise-t-elle le grand mythe cosmogonique de référence qui, chez Hésiode, fait 'naître' en premier Chaos ? Brise-t-elle une réception du monde entre un muthos et un logos ?
Cet essai veut démontrer qu'il n'en est rien, à condition de bien entendre le mythe qui n'enregistre pas une naissance ponctuelle à partir du néant, mais décrit un processus toujours reproduit : le retrait incessant de l'infigurable (seule définition possible de Chaos) pour laisser advenir ce qui n'est pas lui, à savoir un monde en train de se configurer... sans cesse. Alors que le muthos traque 'ce sans quoi' les choses peuvent apparaître, le logos définit 'ce d'où' elles adviennent et retournent.
Les Anciens ont tracé deux itinéraires : celui qui débouche sur l'inhérence de 'ce d'où' les choses proviennent et celui qui mène au dévoilement de 'ce sans quoi' elles poussent. Le fameux antagonisme muthos-logos est à reconsidérer... à l'aune de l'éternité et de son étonnante condition originelle : l'infigurable Chaos dont l'incessant retrait offre au monde la condition de son discernement.
L'ouvrage invite à suivre ces cheminements parallèles d'une pensée qui se réfléchit dans son refus du néant.
Présentation de l'éditeur

Apprentissage, diversité culturelle et didactique. Français langue maternelle, langue seconde ou étrangère

Apprentissage, diversité culturelle et didactique. Français langue maternelle, langue seconde ou étrangère
Tarin Ren
Ed. Labor

Parce qu'enseigner le français à des élèves d'origine étrangère n'est pas qu'une affaire de grammaire et d'orthographe, les différents acteurs du monde de l'éducation concernés sont confrontés à une problématique spécifique, celle de la gestion de l'hétérogénéité du public et de la diversité culturelle. Enseignants des classes d'accueil pour élèves étrangers, formateurs pour migrants, professeurs de français langue étrangère, tous à un moment ou à un autre de l'apprentissage, et à des degrés divers, sont confrontés à ces spécificités de leur pratique.

Cet ouvrage présente un certain nombre de recherches susceptibles d'aider à pallier les difficultés du terrain. Destiné aussi bien à la formation des enseignants qu'à des applications pédagogiques dans la classe, ce livre permettra aux étudiants qui se destinent à l'enseignement ou aux praticiens de l'Éducation de trouver des éléments de réflexion, des outils théoriques et des propositions méthodologiques pour l'action.
Présentation de l'éditeur

Imparfaits, libres et heureux. Pratiques de l'estime de soi

Imparfaits, libres et heureux. Pratiques de l'estime de soi
Andr Christophe
Ed. Odile Jacob

Être enfin soi-même. Ne plus se soucier de l'effet que l'on fait. Agir sans craindre ni l'échec ni le jugement. Ne plus trembler à l'idée du rejet. Et trouver tranquillement sa place au milieu des autres.

Ce livre va vous aider à avancer sur le chemin de l'estime de soi. À la construire, la réparer, la protéger. Il va vous aider à vous accepter et à vous aimer, même imparfaits. Non pour vous résigner, mais pour mieux évoluer.

Imparfaits, mais libres et heureux...
Présentation de l'éditeur

Psychanalyse et résilience

Psychanalyse et résilience
Boris Cyrulnik & Philippe Duval
Ed. Odile Jacob

Depuis sa naissance, la psychanalyse n'a cessé d'être adulée ou rejetée.

La résilience, que rend possible l'attachement, connaîtra-t-elle le même destin ?

La psychanalyse sait décrire les défenses et en faire une psychothérapie. L'attachement sait expliquer comment affronter le fracas et devenir résilient.

Pour faire le point des rapports entre résilience et psychanalyse, nous avons invité dix-sept grands noms de la psychanalyse actuelle à prendre position. Ils montrent comment la résilience a été mise au monde par la pratique psychanalytique adossée sur la théorie éthologique de l'attachement et interpellée par les traumatisés qui ont pu évoluer favorablement. Boris Cyrulnik
Présentation de l'éditeur

LQR. La propagande au quotidien

LQR. La propagande au quotidien
Hazan Eric
Ed. Raisons d'agir

De modernité à gouvernance en passant par transparence, réforme, crise, croissance ou diversité : la Lingua Quintae Respublicae (LQR) travaille chaque jour dans les journaux, les supermarchés, les transports en commun, les «20 heures» des grandes chaînes, à la domestication des esprits. Comme par imprégnation lente, la langue du néolibéralisme s'installe : plus elle est parlée, et plus ce qu'elle promeut se produit dans la réalité. Créée et diffusée par les publicitaires et les économistes, reprise par les politiciens, la LQR est devenue l'une des armes les plus efficaces du maintien de l'ordre.

Ce livre décode les tours et les détours de cette langue omniprésente, décrypte ses euphémismes, ses façons d'essorer les mots jusqu'à ce qu'ils en perdent leur sens, son exploitation des «valeurs universelles» et de la «lutte antiterroriste». Désormais, il n'y a plus de pauvres mais des gens de condition modeste, plus d'exploités mais des exclus, plus de classes mais des couches sociales. C'est ainsi que la LQR substitue aux mots de l'émancipation et de la subversion ceux de la conformité et de la soumission.

Musulmans contre islam ? Rouvrir les portes de l'Ijtihad

Musulmans contre islam ? Rouvrir les portes de l'Ijtihad
Héchmi Dhaoui & Gérard Haddad
Ed. Cerf/L''histoire à vif

Deux psychanalystes, Gérard Haddad, juif tunisien vivant en France, et Hechmi Dhaoui, musulman vivant en Tunisie, s'interrogent sur la situation du monde arabo-musulman dans ses rapports avec l'Occident. C'est l'occasion pour eux de pourfendre quelques lieux communs et de mettre au jour certains paradoxes douloureux.

Plutôt qu'à un choc de civilisations, ne sommes-nous pas confrontés à une guerre civile au sein d'une même civilisation méditerranéenne nourrie à la fois par le message monothéiste et la philosophie grecque transmise à l'Occident par les Arabes ?

Pour quelles raisons la brillante civilisation arabo-musulmane est-elle entrée dans un déclin à ce jour sans remède ? Les auteurs soulignent l'importance, au IXe siècle, de la « fermeture des portes de l'Ijtihad », c'est-à-dire de la « pensée critique » qui avait régné durant les premiers temps de l'Islam. L'« imitation » des fondateurs remplaça alors la libre réflexion.

Au lieu de s'attaquer à la racine du problème, le monde arabo-musulman contemporain paraît s'embourber dans deux mauvaises solutions pour sortir de ses impasses : le nationalisme et l'intégrisme, avec pour conséquence la voie sans issue du terrorisme. Loin de revenir aux sources vives de leur religion, des musulmans semblent bien avoir entrepris une régression vers des comportements et des valeurs préislamiques...
Présentation de l'éditeur

Histoire du catholicisme

Histoire du catholicisme
Moisset Jean-Pierre
Ed. Flammarion

Comment le christianisme, rameau du judaïsme, s'est-il construit dans un Proche-Orient travaillé par les mouvements messianiques ? Comment l'Eglise s'est-elle organisée, d'abord dans la clandestinité, puis à partir du IVe siècle, une fois le christianisme devenu la religion officielle de l'Empire romain ? Quel était le quotidien d'un chrétien dans les empires d'Orient et d'Occident ? Quels débats doctrinaux ont déchiré la chrétienté tout au long de son histoire, quels ont été ses rapports avec les hérétiques, les juifs, les musulmans ? Comment l'autorité du pape s'est-elle imposée comme une spécificité du catholicisme ? Humbles laïcs, moines, prêtres ou évêques, comment vivaient-ils, au Moyen Âge, les rythmes liturgiques, le culte des saints, l'appel de la croisade ou la peur de la mort ? Quelles ont été les réactions de l'Eglise face à l'irruption de la modernité ? Comment s'est faite l'expansion du catholicisme en Asie, en Afrique ou en Amérique, où il compte aujourd'hui le plus grand nombre de fidèles ? Ce livre raconte deux mille ans d'une histoire souvent réduite à quelques dates éparses et à quelques images, sanglantes ou suaves : une histoire pourtant intimement mêlée à notre passé.
Présentation de l'éditeur